Inspiration photo : Le bord de mer avec un petit reflex

Comme le diront mes chers amis instagramers : il suffit d’appuyer sur le bouton.

On n’est pas loin de la vérité. Faut-il obligatoirement un matériel spécifique pour photographier un sujet qui excite l’inspiration ? Un paysage de bord de mer baignant dans une belle lumière n’exige pas un équipement de pointe. Un vulgaire petit reflex suffit à fabriquer de belles images. L’avantage du reflex tout public est sa simplicité d’utilisation. Il ne demande pas de compétences particulières et laisse une plus grande place à l’observation. Au lieu de vous inquiéter des réglages de l’appareil, vous profitez pleinement des instants magiques que la nature peut offrir. Si vous savez observer, il n’est pas nécessaire d’être un virtuose de la technique. Parfois, il faut juste se placer au bon endroit et appuyer sur le bouton au bon moment. Cela me fait toujours rire de lire des billets qui se vantent de vous livrer les 10 meilleurs conseils techniques ou les 21 réglages pour faire de bonnes photos. Certains vont même jusqu’à affirmer que vous trouverez l’inspiration en variant l’ouverture du diaphragme. À croire que tout repose sur les connaissances techniques et sur le matériel. Et puis l’inspiration ne se déniche pas dans les options de votre boîtier mais en vous promenant par exemple sur les bords de mer en hiver. Il y a tellement de choses que la technique ne vous apprendra pas. Si la quantité de lumière peut déterminer le niveau de sensibilité requis, la qualité de la lumière s’apprécie à l’œil nu. Il ne faut prendre pour argent comptant tout ce qui est écrit sur le net. Comprendre les réglages est une chose, savoir choisir un sujet et composer avec ses éléments en sont une autre.
photo couleur plage cote Opale ciel orage cabanon ancien

J’adore longer le bord de mer et observer les dégradés de nuances dans le ciel et la mer. Lorsque je vais photographier les cabanons sur la plage de Calais, je préfère emporter un appareil basique. Je n’ai pas besoin de tout un arsenal ni d’un appareil sophistiqué pour prendre plaisir à photographier un lieu intéressant. Le petit reflex 24 x 36 Olympus me convient amplement. Avec ce genre d’appareil, on se sent plus libre. On se fiche des performances de l’outil. C’est juste une boîte avec un trou qui laisse passer plus ou moins de lumière. Si le piqué n’atteint pas des sommets ou si la mise au point doit se faire manuellement, on fait avec. Rien n’est plus plaisant que de pouvoir apprécier pleinement l’instant du déclenchement. C’est très agréable d’admirer la lumière et de voir comment elle valorise le paysage tout en ayant la certitude que ce sera une bonne photo. Photographier sans se poser de questions par rapport aux réglages permet de travailler le cadrage et la composition. Une fois libéré de toutes considérations techniques, on retrouve le plaisir de faire des images. De toute manière, il vaut mieux éviter de se compliquer la vie avec une multitude de réglages qui vous feront perdre votre temps et votre patience. Je préfère encore voir un photographe débutant se contenter d’un seul réglage type que de le laisser s’empêtrer dans des fonctionnalités inutiles.

Lorsque vous avez envie de photographier un beau paysage, j’espère que vous ne culpabilisez pas parce que vous ne possédez pas le dernier appareil à la mode. Ce n’est pas grâce aux dernières innovations que les photos sont meilleures. Regardez les images de William Albert Allard prises dans les années 70 et 80. Le numérique n’existait pas. Ses photos de paysages en couleur sont pourtant magnifiques. Certaines personnes n’osent pas sortir le vieux reflex Nikon quand ils m’accompagnent en balade. Je me fiche complètement de savoir quel matériel utilisent les autres photographes. Je ne regarde pas ce qu’ils ont dans leur sac photo. Je regarde leurs images. Je vois passer encore d’excellentes photographies réalisées avec un EOS 300D. Ne comptez sur la technologie pour faire de bonnes photos de bord de mer. Sortez le plus souvent possible surtout quand la mer est déchaînée ou quand les nuages sont bas et lourds et prenez un maximum de photos. Observez ce qui ne fonctionne pas dans vos images. Ayez confiance en votre boîtier. Variez les heures de sorties et testez des points de vues différents. Il arrivera un moment où vous serez satisfait de votre travail

 

2 réflexions sur “Inspiration photo : Le bord de mer avec un petit reflex

  1. Tu as raison, Fred, Allard est un gars « sérieux », ce qui ne l’empêche pas de « faire » le National Geographic. La concision pour l’efficacité, toujours. Faire simple et ne pas s’en laisser compter par la technique ou la richesse du matériel. Quand on en a fait le tour, on revient aux fondamentaux et on s’en porte mieux. Méfiez-vous du pépère qui se ballade avec un seul et vieux boîtier : il a peut-être fait le tour du monde pour les plus grands magazines et il a tout compris.

  2. les fondamentaux de la photo sont encore une fois dans les ecrits de Fred… je suis de ceux qu’il decrit dans un de ceux là, plus souvent l’oeil hors de l’objectif à admirer le film de la vie sur le bord de mer, il m’arrive même d’en oublier ce bon vieux OM2n et son objectif zuiko 50 qui ne demande qu’à aspirer ces « nuances de gris » je veux parler du ciel mentionné ici par Fred, evidemment…. L’hivers qui s’en vient sur les côtes du sud ouest de la nouvelle ecosse vont me rammener sur ce principe entre neige et ciel passant d’un jour à l’autre du sombre humide au bleu tranchant comme la glace cristalisant les forêts de sapins aus alentours…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s