Portrait masculin en noir et blanc argentique

La gent masculine se soucie peu de savoir avec quel matériel le photographe fera son portait, sauf s’il est lui même photographe à ses heures perdues. Je n’explique donc pas aux messieurs que le noir et blanc est obtenu avec un film argentique. Auparavant, j’annonçais la couleur en épiloguant sur les qualités et les avantages de la photo argentique et sur l’aspect chic et élégant d’un portrait en noir et blanc comme on savait le faire autrefois. J’ai vite compris qu’ils se fichent royalement du process et que le style d’image procuré par ce procédé ancien ne leur parle absolument pas, contrairement aux femmes. Tout ce qu’ils souhaitent, c’est que la séance ne s’éternise pas et que le résultat soit correct.

Bien sûr, il y a des exceptions. Je n’ai pas le droit de généraliser mais la plupart des hommes qui ne s’intéressent pas à la photo discutent peu ou prou des méthodes de fabrication d’une image et encore moins du style du photographe. Les femmes par contre savent dire ce qu’elles apprécient ou pas dans une image avant une séance. Elles s’expriment volontiers sur le rendu des couleurs, le niveau de contraste ou l’ambiance générale, mais pas les hommes. Quand je discute portrait avec un modèle homme, ses préoccupations se tournent davantage sur l’aspect physique et la façon dont les autres vont le percevoir. Par contre, ils n’ont pas d’avis sur le type de noir et blanc qu’ils aiment.

Du coup, je n’embarrasse pas les hommes avec des arguments techniques et esthétiques en faveur de la photo argentique. Ceux qui souhaitent poser pour moi, me choisissent pour la sobriété de mes images et non pour le rendu particulier du noir et blanc que je propose. On se met d’accord sur le choix d’un thème ou sur le lieu de la séance et ça s’arrête là. Les femmes, quant à elles, sont réceptives à mes arguments concernant le noir et blanc à l’ancienne surtout quand il s’agit d’un portrait de famille ou une séance engagement. 

portrait-masculin-noir-et-blanc-wambrechies

Les hommes ne se dévoilent pas facilement. En tout cas, la plupart de ceux que j’ai eu l’occasion de photographier s’efforçaient de rester hermétiques. Oh bien sûr, il y a toujours un moment de vérité qui leur échappe et j’en profite pour déclencher quand ils ne s’y attendent pas mais en général, ils ne montrent rien et surtout pas leurs émotions. Parfois, l’aide d’un complice permet de faire resurgir une dominante de la personnalité mais ce n’est jamais gagné d’avance. Après, le photographe n’est pas obligé de travailler sur les différentes facettes de la personne. Mais si l’expression semble identique sur chaque photo, c’est plus ennuyeux. Je ne demande pas aux protagonistes de s’éclater tel un comédien sur scène mais d’être comme ils sont dans la vie. Pour le photographe, la recherche du petit plus est compliquée si le personnage reste figé.

tri-x-056

En ce qui concerne l’ambiance, j’aime bien photographier un sujet masculin dans un milieu sombre ou peu éclairé. Ne me demandez pas d’explications, je n’en ai pas. J’ai toujours préféré le noir dans la photo. S’il y a trop de lumière, je cherche un arrière-plan sombre. J’adore les clairs obscurs et les photographies de scènes quand la lumière est quasi absente. Todd Cooper photographie les rappeurs en noir et blanc avec peu de lumière. J’aime ce style d’image. De toute manière, je me sens plus efficace en faible lumière que sous un soleil de plomb.

Côté matériel, je fais au plus simple. Je me sers plus souvent du Canon EOS 3 lors des séances portraits mais il m’arrive d’utiliser un reflex amateur. Ce qui m’importe, ce sont les objectifs et le choix d’une pellicule. Le 50 mm et le 85 mm me suffisent amplement. Je n’ai pas besoin d’apporter une cargaison de matériels. Pour ce qui est des négatifs, le choix varie en fonction de mon humeur. Cela peut vous paraître étrange mais c’est comme ça. Parfois, j’ai envie de l’aspect rugueux de la Tri-X et parfois je me laisse tenter par les gris somptueux d’une Delta. Je n’ai pas de règles établies. Quel que soit l’outil et le support, j’essaie de créer des images sobres. Quand un homme pose devant mon objectif, il n’est pas question d’ajouter des effets stylistiques. Sur la photo, l’homme doit ressembler à la personne que l’on connaît et que l’on apprécie dans la vie.

portrait-rock-dans-un-bar-kodak-tri-x

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s