Photographie de rue – Oui mais encore ?

Photographier en noir et blanc dans la rue me manque. Je pense reprendre du service. L’EOS 30v et le 35 mm ne demandent que ça. En cette période, les séances portraits en extérieur se raréfient laissant plus de place aux travaux personnels. Les photographes que je lis et ceux avec qui je suis en contact me parlent de street photography. Les derniers scans réalisés pour mes amis photographes concernent aussi des photographies de rue. Je suis cerné par des images prises dans la rue. Par contre, je n’ai pas envie de photographier « des gueules » comme le dit si bien mon ami Patrice. Je préfère m’attaquer à des sujets moins bateaux, moins consensuels. Je ne sais pas encore quoi exactement et à la rigueur peu importe, du moment que ce soit avec du film noir et blanc et que le sujet soit traité radicalement autrement. Les images trop sages, c’est terminé.
photo-de-rue-olympus-om-2000-argentique

Jusqu’à présent mes photographies étaient calquées sur les standards de la photo de rue. Je ne me surprenais plus et ce que je voyais m’ennuyait. Aujourd’hui, j’ai très envie de repartir dans la rue mais il me faut de nouveaux défis. J’ai feuilleté les portfolios de plusieurs photographes que je ne connaissais pas et qui ne sont pas forcément connus. Je tombe très souvent sur les mêmes codes et les styles se répètent. Une fois sur cent, je découvre une approche différente qui m’inspire. C’est le cas de Frederico Arcangeli. Mais dans l’ensemble, je ne vois rien de vraiment original.

8 réflexions sur “Photographie de rue – Oui mais encore ?

  1. Frederico Arcangeli, que je ne connaissais pas (merci Fred), vaut le détour. Un vrai travail d’artiste, un peu façon Markus Andersen. Une vraie recherche esthétique. Je ne m’en lasse pas !
    La rue a cet avantage, qu’elle te passe le décor, le spectacle et les rôles tout fait. C’est un théâtre permanent, celui de la vie qui fuie, qui courre, qui passe. Lorsqu’on a la chance de contempler ce qui se passe, avec du recul, c’est jubilatoire. Ne pas faire partie, de temps en temps, du spectacle, contempler et en extraire ce qui plaît, un luxe !
    On se laisse facilement piéger par ce qui semble facile (il n’y a qu’à…) alors qu’il faut faire varier les angles, la lumière et jouer avec le hasard aussi. Tout y est. Il faut assez de recul pour ne pas se faire piéger par la facilité des masques de carnaval (les gueules)l. Il faut pénétrer le décor et le mouvement. On l’oublie trop.

  2. J’aime bien la photo qui illustre ton papier. Toute « simple », très lisible. Un peu « à l’ancienne » tel que Stieglitz ou Doisneau.

  3. Suite toujours recommencée de la photo de rue.
    Je ne la pratique que depuis un an. J’ai compris qu’en la matière, il y avait au moins deux options : la photo simple constat et extraire l’essence de l’ordinaire. La seconde option relève de la création, de l’interprétation. Elle comporte beaucoup de scènes de nuit ou de contre-jour, de fortes oppositions de contrastes. La première option, que l’on appelle aussi photo humaniste semble plus banale mais c’est trompeur. Une photo n’étant jamais toute faite, ce n’est pas dans le détail qu’il faut travailler et surtout pas dans le spectaculaire ou le motif rare. Je me suis amusé à rechercher la situation exceptionnelle. Je n’en voyais plus le quotidien. En « redescendant » dans l’ordinaire, dans le quotidien, je m’amuse moins à la prise de vue, je ne découvre les détails qu’à l’éditing et les photos semblent plaire beaucoup plus. L’ordinaire en fait n’est pas si simple et il cause. N’oublions pas que le diable se cache dans le détail et que le plaisir est sensuel avant tout.

    • J’aime beaucoup cette approche : « redescendre dans l’ordinaire… ». Je pense que cette façon de considérer la photo de rue peut redonner un coup de fouet à ceux qui manquent d’inspiration. Ce sont les gens et leur façon d’être qui fera la photo. Je suis retombé à nouveau sur ce photographe qui devrait te plaire aussi : http://www.carmelovarelafilms.com/street/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s