Objectifs décevants et Kits reflex

faire de beaux portraits en noir et blanc avec quel amtériel

Photographie argentique – Pellicule Kodak Tri-X – Canon EOS 3 – Canon EF 28-105 II USM

Lorsqu’on achète son premier reflex autofocus et que l’on débute en photographie, on s’intéresse davantage au boîtier. On se soucie peu des performances de l’objectif fourni avec l’appareil. Dans l’esprit du photographe lambda, c’est le boîtier qui fait l’image. Pour lui, l’objectif existe dans un seul but : cadrer large ou zoomer sur des sujets éloignés. Les vendeurs de la Fnac ou de Boulanger orientent le client vers les produits phares proposés en kit par les grandes marques. Le photographe débutant se focalise sur les capacités ou les options du boîtier et se ravit d’avoir acheté à bon prix un jeu de zooms répondant à tous les types de photographies : paysage, animalier, sport, portrait… Malheureusement, l’acheteur se retrouve avec un appareil bourré de technologies dont il ne se servira jamais et deux objectifs médiocres. C’est bien dommage.

Je sais que les gadgets plaisent au grand public, que l’électronique embarquée censée garantir au photographe de belles photos rassure. Et la concurrence qui impose une surenchère d’options inutiles telles que le Wi-Fi. Mais les fabricants ne pourraient-ils pas imaginer un kit dont le boîtier ne serait pas encombré d’éléments futiles et dont l’objectif serait juste honorable, un reflex simple d’utilisation, performant en basse lumière, avec une qualité d’image exploitable en Jpeg ( afin de se passer définitivement de ce fichu traitement RAW en postproduction ) ? Pourquoi ne pas proposer un zoom trans-standard efficace à toutes les focales avec une ouverture constante à F/4 par exemple à la place de ce piètre zoom en plastique ?

Oui, je suis un idiot. Parce que cela ferait chuter les ventes additionnelles et freinerait la montée en gamme etc … Vous imaginez si les photographes étaient pleinement satisfaits de leur équipement des années après leur premier achat ?

Le problème des objectifs basiques livrés avec boîtier existait déjà du temps des reflex argentiques avec autofocus. Moi aussi, je me suis laissé tenter par le frêle petit 28-80 mm livré avec le Canon EOS 30. Le prix du kit était attractif. Ok, j’avais un objectif pour moins de 100 euros mais seul le prix était intéressant. Le petit zoom poids plume n’était pas bien rapide et ses performances n’égalaient pas mes vieux objectifs Pentax à vis ou les précédents objectifs Canon FD.

Très vite, je me suis rabattu sur le zoom trans-standard Canon EF 28-105 II USM, un objectif de moyenne gamme qui n’a pas la prétention de jouer dans la cour des grands mais qui suffit largement pour satisfaire les attentes d’un photographe argentique expert. J’ai revendu le 28-80 avec un Canon EOS 3000 pour une bouchée de pain, en kit.

Je conseillerais aux acquéreurs de reflex souhaitant faire plus que de la photo souvenir bateau de choisir un boîtier seul, d’éviter le kit standard et de regarder d’un peu plus près les zooms ou focales fixes vendus à part. Mais c’est mon avis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s