Style vintage – Portrait avec du film argentique ancien

Non, je n’étais pas sur le tournage de la série « Les petits meurtres d’Agatha Christie » diffusée sur France 2. Lorsque l’on m’a annoncé un style vestimentaire avec un côté un peu vintage, je me suis dit qu’une pellicule couleur un peu vieillie serait dans le ton de cette séance portrait. Je n’ai pas cherché loin. J’ai toujours un ou deux films de récupération qui traînent dans la boîte à pellicules. Je les rachète aux photographes qui ont abandonné la photo argentique depuis longtemps et parfois, on me les donne. Ici, c’est un négatif Fuji X-TRA 400 très bien conservé que j’ai utilisé. De plus, la date de péremption n’était pas encore trop lointaine. Je pouvais compter sur une assez bonne tenue des couleurs et il y avait peu de risques que l’image soit altérée.

Pellicule Fuji X-TRA

Photographie argentique – Pellicule Fuji X-Tra 400

 

Séance portrait avec Elodie et Julien à Ohlain

Portraits romantiques couples Pas-de-Calais photographe portraitiste Béthune

J’ai fait la connaissance d’Elodie et de Julien récemment via ma page Facebook. Ils viennent d’Isbergues et nous nous sommes donnés rendez-vous dans la forêt d’Ohlain dans le Pas-de-Calais. La séance photo fut très courte. En moins d’une heure, ils ont su trouver leurs marques. C’était leur première séance portraits de couple en extérieur.

Lire la suite

Derniers scans argentiques : la côte d’Opale en couleur

Les chalets en bois de Blériot plage à Calais.

Cette fois-ci, je me suis arrêté sur la plage de Calais où les cabines sont au coude à coude sur des centaines de mètres. Les traditionnels chalets en bois sont présents à Calais depuis les années 1900. La côte du Nord, ce n’est pas seulement la jungle et les ports industriels. C’est aussi les délicieuses petites stations balnéaires comme Wimereux, Wissant, les courses de chars à voile, les dunes ensablées qui contrastent avec la côte de craie entre caps Blanc-Nez et Gris-Nez. C’est une région splendide et charmante à sillonner le long du sentier qui borde la mer, en passant par les dunes. La côte d’Opale offre aux amateurs de photographie des moments inoubliables. J’ai photographié les cabines de plage avec un 24×36 argentique et une pellicule Kodak.

Untitled (27)

Lire la suite

Photographie insolite en noir et blanc argentique

Je ne cherche pas les images insolites quand je pars en balade avec mon vieil appareil photo. Pour moi, il n’est pas question de m’éparpiller en argentique. J’essaie de respecter le thème que je me suis fixé à l’avance et de conserver tant que possible une cohérence sur l’ensemble de la pellicule. Mais si une scène peu ordinaire se présente devant moi, alors je n’hésite pas à sacrifier une ou deux vues sur les 36.

avril-2012 -115

Cette photographie a été prise avec un reflex Canon EOS 3, un 50 mm F/1,4 et une pellicule Kodak Tri-X 400.

Portraits en extérieur Hazebrouck et St Omer

 

portraits-models-et-couples-offerts-hazebrouck-st-omer

L’activité photographique est plus intense en cette saison. Il y a forcément plus de demandes de portraits en extérieur de la part des familles avec enfants et les samedis sont réservés aux mariages. Mais je reste disponible en semaine pour les portraits de couples et de familles y compris les dimanches.

Si vous souhaitez une prestation argentique, prévenez-moi une dizaine de jours à l’avance.

Inspiration photo : noir et blanc du côté de Bailleul

Photographies du Nord - 292

En dehors des traditionnels circuits touristiques du Nord, il y a des secteurs, notamment en Flandres, qui méritent un petit détour. J’aime beaucoup photographier la région de Bailleul par exemple. Les petites villes et villages des alentours comme St-Jans-Cappel, Berthen, Bœschepe, Godewaersvelde ou encore Steenwerck, sont de vraies cartes postales pour moi. Les petites maisons flamandes, les estaminets, les églises ont un charme qui étonne les touristes de passage dans la région. Il me reste pas mal de lieux à visiter et à photographier en Flandres. Si vous revenez par ici cet été, vous verrez certainement d’autres images du paysage flamand.

Essais noir et blanc : reflets de Boulogne-sur-Mer

 

Boulogne 2016-7

À la suite d’un cours photo chez un particulier à Boulogne-sur-mer, je voulais photographier la très belle ville fortifiée. Malheureusement, la lumière était désastreuse et ne mettait pas en valeur les belles pierres et l’architecture de la cité. Du coup, j’ai pris le parti de montrer Boulogne à travers les reflets d’une vitrine.

Dernier scan noir et blanc : La Voix du Nord

80S - 047

 

Méfiance envers les photographes.

Arrivé dans le centre de Lille en pleine manifestation, j’ai voulu suivre le cortège un moment, histoire de récolter quelques images d’actualités mais j’ai vite déchanté. Lorsque les manifestants ont commencé à balancer de la peinture à tort et à travers puis sur les vitrines des grandes enseignes et sur les boutiques de luxe, je me suis écarté. J’ai tenté par deux fois de cadrer d’assez proche des individus dont le visage était masqué par un foulard mais ils n’avaient pas l’air d’apprécier beaucoup. Alors, j’ai quitté les lieux. De toute manière, je n’étais pas là pour jouer le reporter. Un peu plus tard, une dame et son enfant arrivaient derrière moi et se sont arrêtés net à ma hauteur au moment où je dirigeais l’objectif vers la passerelle de la Voix du Nord. J’ai vu son regard incendiaire qui m’ordonnait de faire vite. Peut-être voulait-elle ne pas gâcher la photo.

Inspiration photo : la rue comme un décor de cinéma

BW400CN - 013

La rue est un formidable décor pour le photographe qui souhaite mettre en scène ses personnages. Lors de mes déplacements, je suis attentif aux lieux que je pourrais éventuellement utiliser pour une future séance portraits. Certains endroits s’imposent comme une évidence.

 

 

Cucq – Retrouver un style photographique d’avant 1999

Agfa

 

Avant l’arrivée du numérique dans mon sac photo, je photographiais de manière simpliste. C’est après que j’ai commencé à me compliquer la vie en cherchant les lumières difficiles et les compositions alambiquées. J’avais envie de retrouver cette approche plasticienne et minimaliste. Avec un matériel argentique basique et une pellicule Kodak premier prix, je suis reparti à la recherche d’images naïves.

Inspiration photo : Lille couleurs rétro

ColorPlus (3) (2)

Les films périmés peuvent encore servir. Les couleurs passées me conviennent pour photographier les ruelles de la vieille ville. Les scans sont plus délicats mais pas impossibles. Surtout, si vous détenez d’anciennes pellicules encore non exposées, ne les jetez pas. Utilisez-les dans l’appareil argentique de vos parents. Ici, je me suis servi d’un Olympus et d’un objectif Zuiko 50 mm un peu fatigué.

Mariage argentique à La Bassée

Portra 800 - 030

Photographie argentique avec film négatif Kodak Portra

 

Les photographies de mariage prises avec du film Kodak plaisent. J’avais pensé investir dans un boîtier numérique supplémentaire mais je pense que ce ne sera pas nécessaire. Le reflex argentique va continuer à servir lors des prochains mariages. Le sac photo sera encore rempli de pellicules couleur et de négatifs noir et blanc.

mariages Nord Pas-de-Calais

Noir et blanc extrême et photographie de rue

Quand on observe les photographies actuelles prises dans la rue, on remarque tout de suite le noir et blanc extrême. Les zones d’ombres occupent une part très importante. Les noirs sont denses et laissent parfois peu de place à la lumière. Parfois, le côté obscure laisse juste entrevoir le sujet principal de l’image. Autrefois, on s’arrangeait pour éviter les noirs bouchés. Maintenant, on n’y va pas avec le dos de la cuillère. Les modes changent. Le contraste élevé fait son effet auprès du public.

Photographie de rue contrastes élevés - ESP B&W

Je ne critique pas ce style de photos. Je suis tombé moi aussi dans le panneau. En numérique comme argentique, je pioche la lumière dans les zones claires et j’augmente légèrement le contraste en post-production ou au niveau du scan. Pour un effet maximal, il vaut mieux attendre les fortes lumières. Ce genre d’image fonctionne aussi très bien avec les photos de nuit. On arrive facilement à pousser les contrastes grâce aux lumières artificielles de la ville. Le noir et blanc extrême est très tendance aujourd’hui mais peut-être que les photographes reviendront à des noir et blanc plus nuancés à l’avenir. Qui sait ?

Photographies rétro en noir et blanc : couples et modèles du Nord

modele feminin textile et beaute photographe vintage lille

Je cherche constamment de nouveaux visages et des personnalités différentes pour des séances portraits en solo et en couple. Je crée des images à l’ancienne avec du film argentique pour mon book personnel. Les photos sont prises en extérieur dans des lieux publics choisis en région Nord – Pas-de-Calais. Il faut juste garder son naturel. Si le cœur vous en dit, venez poser devant mon objectif, seul(e) ou accompagné(e). Les photos sont offertes.

Vous reprendrez bien de la Kodak Color ?

3310

J’ai toujours dit que pour mes travaux personnels, je préférais photographier en argentique. J’ai pu le vérifier une nouvelle fois lors d’une sortie photo entre amis en Belgique. Malgré le coût du développement et le prix des films, la passion l’emporte sur la raison. Avec une carte mémoire de 16 Go, il me serait facile de rapporter 500 vues à la maison. Mais je ne ressens pas la même émotion avec les images numériques. Je préfère encore subir la frustration de ne pas pouvoir déclencher à souhait que de me retrouver devant l’écran de mon ordinateur à traiter des centaines de fichiers numériques qui ne me font ni chaud ni froid.

Lire la suite

Un dimanche à photographier les chevaux

Séance oxygénation

Rien de tel qu’une promenade au grand air pour recharger les batteries et purger les toxines accumulées en semaine. Équipé d’un 24 x 36 argentique et de la pellicule Fuji Superia 200, j’adore partir en excursion le dimanche matin à la campagne. L’endroit que j’apprécie le plus, c’est en plaine à proximité du Mont Rouge, là où les chevaux s’alimentent et se reposent. Il y a peu de couleurs dans cette contrée mais pour ce genre de clichés assez simplistes, j’aime bien utiliser la Fuji Superia. Je ne cherche pas la complication. L’appareil est réglé à F11 ou F16 en fonction de la luminosité et la vitesse bloquée sur 1/250.

chevaux des Flandres tirage mat archivam

Vu dans la rue : Repetto

Une photo prise place de la République à Lille l’année dernière avec le Mju II. Malheureusement, je n’ai pas pu m’approcher davantage. Les jeunes danseuses de l’opéra Garnier étaient bien protégées par des barrières et des vigiles. Ce jour-là, j’ai loupé une bonne photo. Un équipe d’hôtesses de l’air et de stewarts s’était approchée et avait eu le même geste au même moment. Tous s’étaient protégés les yeux du soleil avec la main gauche pour apprécier le spectacle. Mon appareil n’était pas prêt.

 

fp4164

 

Inspiration photo retrouvée dans la rue

TMAX 100 272La journée d’hier a été fructueuse en nombre de photos prises puisque j’ai réussi à remplir deux pellicules de 36. C’est en progrès. La reprise de la photo de rue s’est avérée moins fastidieuse que la dernière fois. Je pense avoir retrouvé l’inspiration ou plutôt la motivation. Par contre, je ne suis pas convaincu de l’efficacité de mon travail. Les cadrages étaient imprécis et le choix des sujets n’était pas toujours pertinents. Je ne suis sûr de rien. Ai-je fais mouche au moins une fois ? Si j’obtiens trois vues acceptables, alors je serai heureux. Après tout, ce n’est pas la quantité qui compte mais la qualité. Les négatifs seront développés la semaine prochaine. J’attends de voir le résultat. Enregistrer une image sur une carte mémoire ou exposer un film argentique est à la portée de tous. Il suffit d’appuyer sur le déclencheur. S’extraire du banal et mettre en exergue une scène qui attire l’œil et mérite un tirage papier, voire une expo, c’est une autre paire de manches. Si ma dernière production n’est pas à la hauteur, j’essaierai une autre forme d’écriture.

Photographie de rue un jour férié

Numérisation films argentiques 24 poses et 36 poses Lille Béthune Lens Arras Agfa APX 100

Scan d’un film noir et blanc Agfa

Demain, jeudi de l’Ascension, sera une belle journée pour faire de la photo. Voilà un férié qui devrait être profitable sur le plan photographique. Le plein soleil va nous offrir l’occasion de photographier dans la rue pendant de longues heures. L’idéal pour moi, c’est de commencer très tôt avant l’ouverture des magasins et bien avant que les rues ne soient bondées. La foule me désoriente. Je préfère photographier lorsque les rues sont vides. J’arrive mieux à me concentrer.

Les argentiques autofocus seront à nouveau de service. Il me reste de l’Agfa APX 100 et de la Rollei Retro 80s à exposer. Si j’arrive à remplir trois films de 36 poses, alors je serais heureux mais cela m’étonnerait beaucoup. J’ai perdu l’instinct du photographe de rue. La dernière sortie en ville ne m’a rien rapporté. J’ai récolté seulement trois vues en deux heures de marche et encore je ne suis pas satisfait de mon travail. Je devrais me rééduquer l’œil.

Le portrait couleur à l’ancienne – Lille et Valenciennes

Portrait couleur à l'ancienne Pas de Calais - Béthune

Delphine – pellicule Fuji X-TRA 400

Je me suis rendu compte que le terme argentique ne signifie plus grand chose auprès du grand public. Il fallait que cela arrive un jour. Les pellicules ont disparu des rayons des grandes surfaces depuis longtemps et une partie de la nouvelle génération n’a encore jamais été en contact avec un procédé argentique. Une personne assez jeune m’a avoué avoir cherché la signification du mot dans un dictionnaire avant de poser devant mon objectif. Bien sûr, ce n’est pas le cas de tous les trentenaires. Une niche autour de la photo argentique s’est formée. Mais le procédé commence à faire parti d’un temps révolu dans la tête de beaucoup de personnes même parmi les plus de cinquante ans. Du coup, je parle moins de prises de vues argentiques quand il s’agit d’une commande de portraits que de prises de vues à l’ancienne. Le mot argentique est à l’évidence sorti du vocabulaire courant. C’est comme ça.

Peut-on encore photographier dans la rue sans se poser de questions ?

musicien et plan de ville photo de rue Bruges

 

Dans la rue, la méfiance envers les photographes est palpable, surtout dans les grandes villes. Les regards accusateurs en disent long sur l’état d’esprit des gens. Certaines personnes se montrent agressives. Ce n’était pas pareil il y a 20 ans. Aujourd’hui, les rares fois où je photographie des êtres humains dans la rue, je déclenche à la sauvette et je m’éclipse.

Mariage rétro couleur argentique – Orchies

mariés sortie église photo couleur argentique

 

Je n’ai pas envie de jouer le nostalgique mais je garde en tête les cérémonies de mariage que j’ai eu l’occasion de photographier il y a quinze ans. Certaines images trop classiques me font sourire et d’autres restent des références pour moi et m’empêchent de succomber aux tendances actuelles. Beaucoup de choses ont changé depuis dans la façon de photographier les mariés. Les effets de style dominent les books des photographes actuels. L’utilisation des flashs en mode déportés par exemple apporte une autre dimension aux images. C’est indéniable. Moi même, je ne photographie plus comme il y a 20 ans ou 10 ans. Autrefois, je n’aurais pas osé employer le flou dans les photos de mariage, par exemple. Dans une série de photos officielles le couple était soigneusement cadré de manière très classique. Créer des espaces vides sur la quasi totalité de l’image était inconcevable. Et si on remonte plus loin en arrière, les règles étaient encore plus rigides dans ce domaine.

Lire la suite