Diriger un modèle – La clé d’une séance photo réussie

Francky131

Diriger un modèle n’est pas facile.

Cela demande une certaine aptitude à la communication. Bien se faire comprendre est crucial lors d’une séance photo. Il faut être capable de donner des indications très précises en choisissant les mots justes. L’objectif est d’éviter de perdre du temps et de l’énergie. Mais surtout, il s’agit de ne pas agacer la personne que l’on photographie. On n’obtient jamais rien de bon en étant négatif. Il faut aussi faire preuve de tact avant, pendant et après le shooting, que ce soit avec une femme ou un homme et rester positif. Cela ne sert à rien de froisser un modèle en faisant des remarques déplaisantes sur ses postures ou son apparence. Et si le modèle ne comprend pas ce que le photographe attend de lui, c’est que le photographe ne s’exprime pas clairement. J’ai entendu des choses très déplaisantes de la part de photographes à l’attention de leurs clients ou de leurs modèles. Photographier une personne, c’est se mettre au service de l’autre et pas l’inverse.

Je pensais être un bon communicant ( du fait de mes études de communication à la fac ) mais je me rends compte depuis que je photographie des personnes de la difficulté de faire passer une idée, un message lors d’une séance photo même banale. Alors, pour expliquer une attitude ou une gestuelle, parfois je mime la scène. Et quand le modèle rencontre des difficultés à reproduire une scène, je n’insiste pas. Ce qui m’importe c’est de capter une expression ou une posture naturelle du modèle. Tout le monde n’évolue pas de la même façon et avec la même aisance devant un objectif et tout le monde n’est pas comédien dans l’âme. Certaines personnes n’ont pas besoin d’être dirigées et se mettent en scène avec beaucoup de facilité. D’autres s’en remettent entièrement au photographe et demandent systématiquement un avis sur la moindre position des mains, des bras ou sur la façon d’orienter le regard.

Mais il y a aussi ceux ou celles qui débordent d’énergie et qui surjouent. Les pires sont les narcissiques. Certains modèles pensent se mettre en valeur en imitant le style glamour typique des magazines de mode. Mais le résultat est inévitablement artificiel et parfois prétentieux. Ce n’est pas évident de les freiner et le photographe doit s’armer de patience. Je préfère encore travailler avec des timides ou tout simplement des gens calmes et posés même s’il est difficile de leur demander de poser naturellement et de se détendre. L’une de mes astuces pour saisir un instant de vérité consiste à photographier entre les poses étudiées. Je balance une blague ou deux quand je peux et je déclenche quand le modèle ne s’y attend pas. Jouer la carte de l’humour est bien souvent une carte gagnante.

2 réflexions sur “Diriger un modèle – La clé d’une séance photo réussie

  1. En matière de portrait, le photographe doit s’imposer, prendre le pouvoir. C’est un peu comme une interview, il faut diriger le modèle d’autant qu’il est demandeur ou qu’il a accepté de participer. Les portraits sont de deux types (au moins). Il y a le portrait en gros plan (statique) et le portrait en situation. Dans tous les cas il y a un face à face convenu, accepté. Le sujet doit être soumis (il le sait), c’est dans son intérêt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s