Mauvaise lumière extérieure et photo d’intérieur

Francky123

Quand la lumière extérieure est désespérément plate, les images risquent d’être pauvres en couleurs et sans relief. Si le but recherché ce sont les couleurs denses, il faudra soit recréer la lumière, soit rester à l’intérieur et profiter des lumières artificielles. Les spécialistes de la photo strobist vous diront qu’il n’y a rien de tel qu’un flash utilisé en déporté afin d’améliorer la qualité de la lumière et renforcer les contrastes. Mais si comme moi, vous n’avez pas constamment un flash dans le sac photo, alors il vous reste la solution du bistrot du coin.

De nouvelles idées de photographies en noir et blanc

Inspiration photo de rue à l'ancienne - Noir et blanc le soir sous la lumière d'un lampadaire
De temps en temps, il est bon de donner un petit coup de pouce à l’inspiration en allant voir et revoir les portfolios de nos photographes favoris. Moi, je me suis replongé dans les images de Weegee, photographe américain des années 30 / 40, connu pour ses photographies dramatiques prises la nuit dans New York. Il photographiait les scènes de crimes au flash et ses images faisaient la une des tous premiers tabloïds de l’époque.

Je vous rassure, il ne m’est pas venu à l’esprit de reproduire des images aussi sordides. Photographier une scène macabre ne fait pas parti de ma « bucket list ». C’est la lumière particulière et caractéristique des photos de Weegee qui m’inspire.

Reprise des essais couleurs au 28 mm argentique

_MG_3687

Cela fait plus de vingt ans que je photographie avec les mêmes outils et j’ai toujours le sentiment d’être en période d’essai. J’ai ressorti un Olympus argentique muni d’un objectif Zuiko 28 mm et je suis allé chercher la couleur dans la cité. Quitter de temps en temps l’univers du noir et blanc fait du bien. Constamment sous l’influence des images couleurs de Saul Leiter ou de Fred Herzog, j’ai envie d’essayer certaines choses. Lorsque je vois une porte colorée, une devanture de magasin défraîchie, je me dis que je devrais pouvoir en faire une bonne photo, mais cela reste une supposition. L’intuition est bien présente mais l’incertitude reste jusqu’au développement. Alors, je teste et je teste encore.

 

Pellicule Rollei et carte mémoire

Rollei Retro 80s - 243

Lors de la dernière sortie photo, je constate qu’il n’y a pas de carte mémoire dans le Canon 5D. J’étais sorti avec l’intention de récolter des images d’exemple pour le prochain cours photo à Haubourdin. Sur le moment, je m’en suis voulu de partir sans vérifier mon équipement. C’est une perte de temps fâcheuse qui m’agace littéralement. Et dire que j’insiste lourdement à chaque séance de stage sur le fait qu’un photographe est comme un pilote d’avion. Il a obligation de suivre une checklist afin de vérifier que tout est en ordre.

Lire la suite

Deux expos photo qui secouent

Patrice Cotteau, depuis peu lecteur assidu du blog Histoires de photos, me fait régulièrement l’honneur de partager son expérience de la vie et de la photographie en réagissant à mes billets. Cette fois, il s’est proposé de rédiger un compte rendu de sa visite à l’exposition de deux grands photographes au sein de la fondation Cartier. Proposition que j’ai évidemment acceptée vu le parcours du bonhomme et la qualité de sa plume. De plus, il s’agit de photographes à découvrir absolument.

Lire la suite

Des bouts de pellicules à numériser

Rollei RETRO 80S - 201

 

On me confie régulièrement des bouts de pellicules à numériser. Les numéros des images à scanner sont notés sur une feuille de papier avec parfois un petit mot de remerciement. Il arrive que les films soient très endommagés par le temps. Mais les tâches et les griffes ne gênent pas la numérisation. Elles peuvent éventuellement être éliminées en post-production. Cela prend énormément de temps mais ce n’est pas insurmontable. Le plus difficile quand on scanne de vieux films argentiques, ce sont les pellicules gondolées. Une bonne planéité est nécessaire pour obtenir un scan de qualité. Il existe des solutions alternatives ou complémentaires aux porte-négatifs standards comme les plaques de verre anti-Newton qui assurent le maintien des films mais ce n’est pas toujours la panacée.

Lire la suite

Diriger un modèle – La clé d’une séance photo réussie

Francky131

Diriger un modèle n’est pas facile.

Cela demande une certaine aptitude à la communication. Bien se faire comprendre est crucial lors d’une séance photo. Il faut être capable de donner des indications très précises en choisissant les mots justes. L’objectif est d’éviter de perdre du temps et de l’énergie. Mais surtout, il s’agit de ne pas agacer la personne que l’on photographie. On n’obtient jamais rien de bon en étant négatif. Il faut aussi faire preuve de tact avant, pendant et après le shooting, que ce soit avec une femme ou un homme et rester positif. Cela ne sert à rien de froisser un modèle en faisant des remarques déplaisantes sur ses postures ou son apparence. Et si le modèle ne comprend pas ce que le photographe attend de lui, c’est que le photographe ne s’exprime pas clairement. J’ai entendu des choses très déplaisantes de la part de photographes à l’attention de leurs clients ou de leurs modèles. Photographier une personne, c’est se mettre au service de l’autre et pas l’inverse.

Lire la suite

Territoires oubliés – photographies noir et blanc argentiques

Je sus intrigué et attiré par les terrains en friche en milieu urbain, les espaces vides étrangement non exploités et ces lieux chargés d’histoires laissés à l’abandon.

TMAX 100 - 067
TMAX 100 - 064
BW400CN - 029
Tri-X - 271
Wamb TMAX 400 - 080
APX 100 528
passerelle 058
mai 2012 - 128
cramée BW