Double exposition argentique : la récidive

J’ai réalisé cette double exposition avec un reflex Canon EOS 30v et une pellicule Kodak tri-X 400. Les deux photographies superposées ont été prises dans la foulée. La première vue correspond au portrait de la jeune femme réalisé en extérieur et la deuxième vue a été faite à l’intérieur de la cathédrale avec un temps de pose différent.

Tri-X 400 exposition multiple

Pellicule Kodak Tri-X exposée deux fois

Une jeune britannique pensait qu’une double exposition argentique n’était possible qu’avec un appareil lomographique. Non, les jouets en plastique ne sont sont pas les seuls à pouvoir superposer plusieurs vues sur une pellicule. Les reflex argentiques aussi le font très bien et notamment l’EOS 30 qui permet une surimpression de plusieurs images simplement en indiquant le nombre de vues à superposer.

C’est amusant la quantité d’idées reçues à propos de la photo argentique. Beaucoup de jeunes pensent qu’un reflex est numérique et qu’un boîtier à pellicules est un argentique. Il faudrait refaire leur éducation. Un reflex est un appareil dont la visée se fait via l’objectif, pas juste un numérique avec objectifs interchangeables.

2 réflexions sur “Double exposition argentique : la récidive

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s