Le reflex du photographe de rue

Ce n’est pas évident de se débarrasser de ses habitudes quand on a aimé et pratiqué la photographie de rue pendant longtemps. Le reflex de cadrer et de déclencher instinctivement lorsqu’une situation nous interpelle est plus forte que la raison. Je suis comme un gamin qu’il faudrait frapper sur la main pour l’empêcher de sombrer à nouveau dans les affres de la photo de rue. 

Photographies argentiques dans le Nord de la France. Scan de pellicules noir et blanc. Numérisation haute définition et scans pour le web.

2 commentaires sur « Le reflex du photographe de rue »

    1. C’est bien le problème justement. Je photographie pratiquement tous les jours de la semaine et la tentation de retourner à la photo de rue revient régulièrement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.