La photo argentique : effet de mode ?

Photo de mode argentique

Pellicule Kodak Portra 400

Non, la photo argentique n’est pas l’apanage des hipsters barbus et tatoués. Les véritables passionnés de sels d’argent existent depuis toujours et n’ont pas attendu l’envolée des tendances vintage pour s’intéresser aux appareils rétro. L’argentique n’est pas un effet de mode passager, enfin pas pour tout le monde. N’importe quel amateur a le droit de se servir d’un Canon AE1, d’un Lubitel ou d’un Olympus OM10 sans devoir justifier ses choix. Si la prise de vue et le développement argentique vous attirent depuis longtemps, ne prêtez pas attention aux critiques et aux railleries. Investissez-vous à fond dans votre passion. Vous pourriez vous sentir pousser des ailes.

3 réactions sur “La photo argentique : effet de mode ?

  1. Merci Laurent pour contribuer à la mise en valeur de l’argentique.

    Je pratique le numérique (couleur et n&b) et l’argentique(n&b). Quand un collègue a vu mon porte-clefs Trix-400 il c’est exclamé: quoi, tu utilises encore ces machins? Dans ma tête je lui ai dis: pov’type, ces machins ça s’appelle pellicules! Et elles ont fait des merveilles bien avant que le transistor (composant électronique, pas la radio) existe!

  2. Mais sans vouloir contredire mon ami Pixel, il faut bien avouer qu’il y a chez certains photographes amateurs une sorte de snobisme à vouloir renouer avec l’argentique. Snobisme, parce qu’il ne s’agit souvent encore que d’exhiber de l’équipement (comportement éminemment geek, à mon sens), sans que jamais ils ne s’interrogent sur les vrais gestes et la philosophie de la photographie argentique. Je dois avouer tout de même que je sacrifie moi-même à ce snobisme, puisque je me suis mis à pratiquer le numérique sans questionner nullement la philosophie du numérique, c’est-à-dire en conservant toujours les gestes et l’esthétique de l’argentique. Je crois sincèrement qu’il y a eu entre les ères argentiques et numériques un changement de la vision photographique. Les canons esthétiques de la photographie numérique ne sont pas ceux de l’argentique.

  3. Il y a en effet une approche, je dirais même une sensibilité différente dans la perception de la photo argentique par rapport au numérique. La différence est la même – hors snobisme qui ne peut être que ridicule – envers tout ce qui est promu comme étant moderne par rapport à ce qui est ancien. Le monde vit et se positionne comme moderne, ce qui signifie aussi évolué. Sortir de ce schéma par simple sensibilité vis-à-vis des choses, c’est s’exposer à passer pour un ringard (cf les téléphones).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s