Photographier dans la rue sans pression

Dans la rue, j’évite de photographier sous la pression du résultat. Inutile de vouloir à tout prix sortir de bonnes images susceptibles d’être proposées en tirage, c’est contre-productif. Il vaut mieux prendre du plaisir dans l’acte photographique que s’obstiner à produire d’hypothétiques chefs d’œuvres.

_MG_2523

Il faut oublier cette obsession de la perfection et se laisser inspirer par les situations inattendues au lieu de construire mentalement l’image idéale, sinon c’est la frustration assurée. La bonne image viendra d’elle même si on est présent et attentif. C’est ma façon de voir les choses. L’essentiel est d’augmenter les occasions de faire une bonne photo en pratiquant beaucoup et en étant critique sur son propre travail, c’est tout.

_MG_2547

Certains ont choisi le sensationnel ou le dramatique pour se démarquer mais ce genre d’images ne me ressemble pas. Je préfère rester ce que je suis et continuer à réaliser des images en tout simplicité, sans prétention. Je suis persuadé qu’il faut rester en adéquation avec sa personnalité et ne pas se forcer à pratiquer une photo choc parce que c’est une tendance du moment.

_MG_2559-Modifier

Je ne suis pas certain qu’il faille obligatoirement des thèmes forts ou des images percutantes pour faire de la bonne photo. Les sujets les plus simples m’intéressent tout autant que le spectaculaire. On peut très bien obtenir des photographies intéressantes avec les scènes du quotidien les plus banales. Je n’ai plus besoin de m’attaquer frontalement aux passants comme je le faisais avant. Je garde maintenant une certaine distance avec les gens alors qu’auparavant j’étais persuadé qu’il fallait se montrer intrusif pour réussir une photo.

_MG_2549

Il m’arrive souvent de prendre des images à la sauvette. Ce qui ne m’empêche pas d’essayer d’être rigoureux dans les cadrages et le choix du point de vue. Cela ne fonctionne pas toujours parce que je ne suis pas un Cartier Bresson et je constate mes erreurs rapidement. Mais je continue à travailler la prise de vue à ma façon : sans me mettre la pression.

_MG_2548

4 réflexions sur “Photographier dans la rue sans pression

  1. Bonjour Fred,

    Je suis 100% d’accord avec toi. Il ne faut surtout pas courir après les chiffres. Il faut voir, se laisser vivre et peut-être que l’on reçoit une bonne situation photogénique. Ceci ne veut pas dire qu’il ne faut pas être attentif.

  2. Complètement d’accord ! Se faire plaisir avant tout.
    Mais c’est pas facile d’être sans pression lorsqu’on est dans la rue. Déclencher dans la rue demande un certain « savoir faire » pour passer inaperçu et saisir le bon moment / bon cadrage.

    • Je pense que c’est la hantise de tout photographe, surtout au début de la pratique. Depardon disait lui-même qu’il était trop timide pour s’approcher et usait de stratagèmes pour photographier discrètement, en laissant l’appareil à hauteur du ventre et en déclenchant au jugé. Avec un peu plus d’expérience, il a appris à photographier à une distance plus courte et à soigner ses cradrages.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s