La vente de tirages ne fait plus recette

TX400 - 114

Les tirages noir et blanc ne se vendent plus. Enfin soyons clair, je parle de ma propre collection. Il n’en va pas de même avec les photographies des auteurs célèbres, surtout s’ils sont décédés. Les collectionneurs d’art et les spéculateurs achètent à tour de bras les tirages vintages et les œuvres de photographes disparus à des prix démentiels. Il y a seulement quelques années, je vendais assez régulièrement du 30 x 40. Évidemment, ce ne sont que de modestes photographies sans prétention que des particuliers ou revendeurs daignaient acquérir pour quelques euros mais les ventes de photographies étaient récurrentes. Aujourd’hui, je constate une baisse significative et je me demande si je ne devrais pas tout simplement renouveler mon portfolio, proposer des images différentes.

Nouvelles sensibilités argentiques

HP5 - 329

Pellicule Ilford HP5

Il y a encore des pellicules que je n’ai pas essayées. Je tourne avec les mêmes références de film depuis longtemps. Il est temps de goûter à de nouvelles textures et sensibilités. Je me laisserais bien tenter par la Rollei Retro 80s.

Septembre 2016 – Aujourd’hui, je sais que je n’emploierai pas la Rollei 80s pour du portrait par exemple. Les nuances sur la peau ne sont pas bien retranscrites, mais c’est un avis personnel. J’ai eu l’occasion de la tester l’année dernière et je la trouve trop typée pour un usage global comme l’Ilford HP5. Si la luminosité est intense, elle produit des contrastes sévères. Par contre, elle convient bien à la photographie de rue par beau temps. Je trouve que c’est un film brut et peu nuancé.  

Je reprends les stocks de vieux films

TMAX100 - 415

Pellicule Kodak TMAX 100 périmée

J’ai épuisé mon stock de pellicules noir et blanc périmées. J’emploie des vieux films noir et blanc pour des séries personnelles. En dehors des photos de mariages et des portraits de famille, un film périmé me convient parfaitement. J’économise le plus possible sur les consommables, surtout pour des photographies qui ne seront peut-être jamais tirées sur papier. Si vous conservez des films vierges 135 mm noir et blanc dont vous n’avez pas l’utilité, je suis preneur.

Photographes peu portés sur le matériel

BW400CN - 236

Je connais peu de photographes qui ne soient pas portés sur le matériel. L’objet à fabriquer des images est, pour beaucoup, aussi important que les images elles-mêmes, si ce n’est pas plus. Avez-vous déjà rencontré un photographe vous dire qu’il se fiche éperdument de l’équipement avec lequel il photographie ou pourrait photographier ? À part quelques rares grands auteurs photographes de notre temps comme Clemens Kalisher, je n’en connais pas.

Une photo argentique doit ressembler à une photo argentique

Lorette 287

Notre Dame de Lorette – Pellicule TMAX 100 périmée

Une photo argentique doit ressembler à une photo argentique, sinon quel intérêt ? Vouloir pratiquer le noir et blanc argentique, c’est aussi accepter les imperfections d’une pellicule.

Mariage et baptême à Douai – Photographies argentiques

Portra 400 - 154

Les cérémonies de mariage d’Amélie et Mehdi se sont déroulées dans la petite ville d’Auby près de Douai dans le Nord. Toutes les photographies ont été prises en argentique.

Lire la suite

Portrait rapproché de Tarika

BW400CN - 022

Pellicule Kodak BW400CN

 

Art et essais photographiques : Urbex en noir et blanc argentique

Peut-on faire du beau avec du moche ?

C’est éventuellement faisable en photographie, à la condition de savoir regarder. Après, c’est une question subjective. Ai-je réussi à transformer ces lieux abandonnés en une forme d’art ? Pas sûr. Pour moi, ce genre d’images est à classer dans la catégorie documentaire, enfin peut-être…

Photographie exploration urbaine - Urbex NB argentique - Kodak TMAX 100 Lire la suite

Noir et blanc vintage : portrait d’un gentleman

portrait gentleman noir et blanc classique Lille

Valentin – Lille – Ilford HP5

Valentin a beaucoup de classe. J’aime son style et son côté décontracté. Bien qu’il ne soit pas habitué à poser devant un objectif, il a joué le jeu comme un pro et a fait preuve de patience. C’était un réel plaisir de faire son portrait en noir et blanc. Lire la suite

Photographe de mode argentique à Tourcoing

BW400CN - 152

Vous connaissez beaucoup de photographes de mode qui opèrent encore en argentique ? Moi non. Le process est bien trop lourd et trop onéreux dans notre économie actuelle pour être compétitif. Le numérique a littéralement mangé le marché des commandes. Il arrive que des auteurs reconnus pour leurs travaux en noir et blanc à l’aide d’un procédé ancien, comme le collodion humide, soient engagés par les grandes marques de luxe dans le cadre d’une prestation bien spécifique. Mais ceux-là font partis des exceptions. Sinon je n’en connais pas personnellement. Un jeune styliste m’a pourtant contacté après avoir vu une série de portraits que j’avais réalisé avec Julie l’an dernier. Apparemment, mon style de photo en noir et blanc lui a plu. Il vient juste de créer une ligne de vêtements pour homme et souhaite une séance photo entièrement en noir et blanc argentique. Les mannequins, tous barbus et tatoués, sont déjà sélectionnés. Je ne suis pas photographe de mode mais j’ai dit oui.

Redécouvrir la photographie noir et blanc avec un reflex Nikon

Ypres black and white street photo

Christian, passionné de photo depuis longtemps, m’a contacté pour connaître mon avis à propos du Nikon F80, un reflex argentique amateur bien côté dès sa sortie. Christian aime le noir et blanc et essaie de retrouver les nuances de gris qu’il apprécie chez les photographes comme Irving Penn ou Jean-Philippe Charbonnier. Il a découvert la photo numérique avec le Nikon D90 et vient d’acquérir un Nikon D5300. Son thème photo favori est la photo de rue. Dans son mail, il m’explique qu’il n’hésite pas à prendre des risques malgré les problèmes posés par le droit à l’image. Cependant, il n’est pas satisfait du rendu de ses photos noir et blanc. Sans un traitement adapté et précis sous Lightroom et sans logiciel de conversion performant tel que Silver Efex Pro ou DXO Film, il est difficile d’obtenir un noir et blanc convaincant directement avec le boîtier, même avec un bon reflex comme le D7200. Mais Christian fait parti des photographes un peu réticents envers les outils informatiques et le traitement d’image.

Lire la suite

Photos de mariage à 800 ISO avec la Kodak Portra

Portra 800 - 013

Je suis en train de numériser les pellicules couleur du dernier mariage. Pour couvrir la cérémonie religieuse, j’ai choisi la Kodak Portra 800.

Lire la suite

Séances portraits express avec un simple reflex argentique et une pellicule noir et blanc

TMAX400 - 353

Aujourd’hui, le sac photo semblait tellement léger, comparé au poids du matériel emporté sur toute une journée de mariage. Je propose depuis peu des séances portraits express pour les couples, les modèles et les comédiens désirant compléter leur book avec des portraits noir et blanc. Et cet après-midi, j’ai apprécié me rendre au point de rendez-vous avec dans la besace un seul reflex Canon et deux objectifs. Je m’étais garé assez loin du centre ville et pour marcher quand il fait chaud, je préfère me sentir léger. Les photos sont réalisées en très peu de temps en extérieur. Autrement-dit, il est inutile de m’encombrer de plusieurs objectifs et boîtiers. Lire la suite

Portraits complices à Lille

Delphine avait envie d’une séance portrait avec son ami Valentin dans un style rétro proche du rockabilly. Quand elle m’a proposé le projet, j’ai tout de suite vu les scènes de rue en couleurs vives. J’avais imaginé cette séance sous un beau soleil afin d’exprimer la gaieté. Malheureusement, la veille, la météo prévoyait un ciel gris et des averses. Il fallait abandonner l’idée des couleurs éclatantes. J’ai failli annuler la séance mais Delphine, très optimiste, a suggéré une ambiance londonienne.

Portraits entre amis à Lille

Pellicule Fuji X-TRA 400

Nous nous sommes rendus dans le centre de Lille un dimanche matin et nous avons choisi la seule cabine téléphonique rouge typique de la Grande-Bretagne. On est en plein cliché mais c’était rigolo. Nous n’avions pas d’accessoire. Ce n’était donc pas évident de retranscrire le véritable style rockabilly sans les blousons de cuir noir, la coiffure « banane » et sans la fameuse Hot-rod. Mais l’idée était là, l’enthousiasme aussi. Quant à l’ambiance de Londres des années 60 / 70, il fallait une bonne dose d’imagination.

Lire la suite