S’équiper en matériel photo pour pas cher

Vous aimeriez beaucoup faire l’acquisition d’objectifs fixes ? Le 135 mm vous tente terriblement mais le modèle pro de la marque est hors de prix. Vous souhaitez alimenter votre créativité par l’intermédiaire d’un matériel qui offrira un rendu différent à vos images ? C’est possible en allant piocher dans un matériel plus ancien.

Le rendu des images obtenues avec un objectif des années 70 – 80 est très différent de celui délivré par les objectifs modernes. Les images sont plus douces, les contrastes parfois plus légers et le manque de précision dans les angles apportent une certaine esthétique à vos créations. Ce serait pour vous peut-être l’occasion de vous équiper sans vous ruiner.

IMG_0871

Voilà une solution pour étudiants fauchés : choisir de monter de vieux objectifs autrefois utilisés en argentique sur votre reflex actuel. Une simple bague d’adaptation permet de s’équiper en matériel d’occasion. J’ai récupéré de vieilles focales fixes que j’utilise sur des reflex Canon. Ce sont des objectifs à visser. Pour pouvoir les monter sur un reflex, il suffit de se procurer une bague du type M42 que l’on trouve facilement sur la Baie entre 6 et 9 euros.

Lire la suite

Amélie et Mehdi – Portrait de couple – Kodak Portra 160

Couple sur le point de se dire oui devant monsieur le maire et à l'église - Douai Photographies offertes avant mariage Kodak Portra 160 - 2

Amélie et Mehdi vont se marier. Nous serons deux photographes à couvrir le mariage. C’est un ami qui assurera le reportage photo tandis que je m’occuperai des portraits des mariés et de la famille. Les rôles sont bien répartis et nous nous connaissons bien, donc tout devrait bien se dérouler.  Lire la suite

Le portrait de studio en noir et blanc argentique

TM - 038

Ce n’est pas la saison pour s’enfermer dans un studio photo même à Wattrelos. La lumière en extérieur est bien trop belle. Néanmoins, à la demande des familles, il m’arrive de photographier en intérieur. Une fois n’est pas coutume, j’ai utilisé le studio mobile d’un ami photographe avec des lampes type lumière du jour et un flash Quantum.

TM - 028Ilford HP5

Les petits trucs de photographe

Les photographes de renom ont un petit secret de fabrication, une technique bien à eux, une façon de faire très personnelle qui les caractérise. C’est ainsi que l’on reconnaît facilement la patte de photographes célèbres comme Sally Mann, Daido Moriyama ou Mario Giacomelli. Il en va de même pour les photographes de rue. Des auteurs reconnus dans le domaine de la street photography parlent sans crainte de leur méthode de travail et certains acceptent de dévoiler leurs trucs, au travers de vidéos ou d’interviews.

Lire la suite

Portraits couleur argentique à Lens, Béthune et Arras

Portrait de femme Lille argentique

Si vous êtes de la région de Lens, Béthune ou Arras et si une séance photo en couleur argentique vous intéresse, je suis à votre disposition à partir du 25 avril. Que vous soyez sénior, un jeune couple ou une famille avec enfants, je réalise vos portraits en extérieur ou à votre domicile.

Éditer son propre livre photo

BW400CN - 026

Éditer un livre avec une série de photos noir et blanc, un livre souple de petite taille et simple dans sa composition, j’y pense sérieusement. J’ai une cinquantaine de photographies argentiques dans ma pré-sélection. Le nombre d’images n’est pas arrêté. Le choix définitif est constamment remis en question avec l’arrivée de nouvelles photos fraîchement scannées. On a toujours envie d’en ajouter de nouvelles. Mon intention n’est pas de gagner de l’argent. D’ailleurs, je ne crois pas que l’on puisse réellement être gagnant quand on décide de se lancer dans la publication d’un livre photo. Il faut engager pas mal de dépenses et d’énergie avant de voir les premiers bons à rouler sortir de machine, même pour une toute petite quantité d’exemplaires à imprimer. De plus, il vaut mieux être épaulé par des gens du métier de l’imprimerie et trouver un réseau de distribution adapté. Beaucoup d’auteurs, aussi talentueux qu’ils soient, ne sont pas rentrés dans leurs frais. Tenter l’aventure de l’auto-édition, c’est une affaire de plaisir et d’autosatisfaction. Je sais que bon nombre de photographes amateurs se bercent d’illusions en voyant défiler les boutons « j’aime » et les appréciations des proches sur leur page Facebook. Les prestataires du type Blurb leur facilitent la vie en proposant simultanément la mise en page, l’édition et la vente de leurs œuvres. Par ce biais, les auteurs en herbe rêvent de gagner une nouvelle reconnaissance. Partager ses photos en dehors du net, c’est bien mais on ne peut pas s’attendre à un miracle. La gloire ne tombe pas du ciel parce que l’on a édité ses photographies dans un livre. Pour ma part, je compte distribuer sur les salons et les expos d’artisans à prix coûtant ou presque. L’objectif est de faire connaître mon travail d’une manière différente et surtout hors des circuits virtuels. Cela permet d’être en contact direct avec les amateurs de photos.

Souvenirs sur négatifs couleurs

Scan bande negatif fuji superia 200

C’est fou la quantité de souvenirs que l’on peut accumuler ! Les négatifs couleur de la pleine époque argentique oubliés dans des boîtes à chaussures refont surface des années après. Sur la table lumineuse, on redécouvre nos vies d’avant avec une pointe de nostalgie.

Lire la suite

Séance grossesse en noir et blanc argentique

Alex - 120

Petit détour par Béthune à la demande d’Alex et pascal.

Alex attend des jumelles et voulait un souvenir de sa grossesse. Comme pour beaucoup de jeunes femmes, la première grossesse est un événement important qui reste gravée dans la mémoire. Les parents souhaitaient des portraits simples qui leur ressemblent.

Lire la suite

Explorations de friches industrielles – photographies noir et blanc argentiques

TMAX 100 - 066

J’ai entrepris l’exploration de trois usines abandonnées. J’ai osé braver les interdits et faire fi des panneaux d’interdiction. J’ai pu pénétrer à l’intérieur de sites désaffectés interdits aux public sans difficulté. Je trouve regrettable que l’accès à certains sites soit aussi aisé. Même si tous les bâtiments ne représentent pas un réel danger en soi, certaines vieilles usines ne sont pas sans risques. J’ai croisé de jeunes inconscients qui escaladaient les murets et les escaliers en béton peu stables. D’ailleurs, je me suis permis de les mettre en garde contre d’éventuelles blessures. A l’intérieur des usines les plus délabrées, les chutes de pierres ou l’effondrement de planchers sont toujours probables. Par endroit, des trous béants difficilement décelables dans la pénombre vous attendent sournoisement pour vous prendre au piège. Lire la suite

Portrait couleur argentique : va y avoir du grain

Portrait modèle féminin- extérieur - Douai Valenciennes - Photographe portraitiste

Pellicule Kodak Portra 160

Attention, vous êtes prévenus. Si vous voulez faire cette séance portrait avec moi, vous devez savoir que les photographies sont prises avec de la pellicule, autrement dit argentiques. Et qui dit pellicule, dit GRAIN. Si vous aimez les images bien nettes et bien lisses, passez votre chemin.

Non mais, stop là, soyons sérieux ! Évidemment, les photographies argentiques comportent du grain, encore heureux. C’est comme si je criais : « Attention, vos photos numériques sont criblées de pixels! ». Cela n’a pas de sens. Le grain est physiquement présent sur le film. Mais ce n’est pas parce que l’on photographie avec de la pellicule que les images seront pas nettes. Tout dépend de la pellicule, du développement et de la précision de l’exposition. Le grain n’est pas forcément visible sur un tirage ou sur un scan. Lire la suite

Images brutes

Friche industrielle - Pellicule Kodak TMAX 100 périmée

Friche industrielle – Pellicule Kodak TMAX 100 périmée

J’ai récupéré des objectifs anciens qu’un ami du club ne voulait pas garder. Il collectionne les vieux appareils photo et quand il tombe sur un lot, il ne conserve que le boîtier et un objectif. Ce sont des focales fixes principalement. Et parmi tous ces vieux cailloux, trois m’intéressent particulièrement : un Pentacon 24 mm F2.8 un Fujinon 55 mm 1.8 et un autre 135 mm F3.5. Ce sont des focales fixes à visser. Je me suis donc procuré une bague d’adaptation M42 pour pouvoir les monter sur les Canon EOS3. Alors bien sûr, je peux dire bye-bye à l’autofocus mais ce n’est absolument pas gênant surtout quand on prend son temps pour faire la mise au point ou quand on se libère des contraintes de zone de netteté en choisissant de travailler en hyperfocale.

Lire la suite

De la couleur dans le sac photo pour les portraits de rue

Alex - 109

J’ai repris de la pellicule couleur pour les séances portraits de rue. Dans le sac photo, j’ai prévu des Fuji X-TRA 400 au cas où la lumière serait médiocre. J’ai bien fait. À quelques exceptions près, le soleil n’était pas de la partie ce vendredi. C’est comme ça. Je ne pouvais pas reporter le rendez-vous sous prétexte que la lumière n’était pas exceptionnelle. Il faut faire avec.

Lire la suite

Pourquoi l’argentique : Alexis témoigne

Alexis est un photographe argentique pluridisciplinaire. Il est aussi bien à l’aise en studio que dans la rue. J’aime la justesse de ses images. Ses noirs et blancs sont bien travaillés. Vous trouverez des informations intéressantes sur la pratique de la photo argentique sur son site.


 

Pourquoi l’argentique ?

En grande partie parce que le mode de capture est tangible: le négatif. Cela peut sembler un peu naïf mais la lumière qui a touché le sujet touche le négatif et le transforme.

C’est pour moi une véritable empreinte tout comme celle d’un dinosaure dans la boue ou celle d’une main peinte sur une caverne. Quand on touche ce calcaire ou cette peinture on touche celui qui l’a touché au même endroit, c’est purement magique.

alka-studio-la-photo-argentique-001

Pour la photographie argentique cela s’étend à tout ce que touche la lumière, c’est ce qui la rend fascinante à mes yeux.

D’autre part, pour rester plus terre à terre, parce que les choix qu’on établi à la prise de vue sont beaucoup plus définitifs qu’ils ne le sont en numérique. J’ai donc pour ma part plus le sentiment de créer, de fabriquer que de « bidouiller ».

Lire la suite