Ruines – Photos argentiques sur Instagram

J’ai ouvert un compte Instagram. Le comble pour un photographe argentique qui s’énerve quand on lui parle de Téléphotomobile. Je ne sais pas encore si cet espace d’échange supplémentaire me sera profitable en termes de visibilité. Mais qui ne tente rien n’a rien. Apparemment, le site génère pas mal de visites vers les sites web des auteurs de blogs. Vous me direz certainement que l’appli est aujourd’hui incontournable. Jusqu’à présent, je n’en voyais pas l’utilité. C’est seulement lorsque je me suis rendu compte de la présence sur Instagram de photographes de mariage travaillant exclusivement en argentique que je me suis dit : « Pourquoi pas moi ? ». D’ailleurs le fournisseur Indie Film Lab, lui-même spécialiste américain de l’argentique, renvoie ses lecteurs sur Instagram. Je suis déjà présent sur Flickr, Facebook et Tumblr.

Murs de la vielle église monument historique Fuji Superia 200

Je n’ai pas encore décidé quel type de photos ira alimenter mon Instagram. Les premières images uploadées sont un beau mélange. Je verrai bien si j’y prends goût …

 

6 réactions sur “Ruines – Photos argentiques sur Instagram

  1. Bonjour Fred. Tu as bien raison de tenter. Pour ma part, j’avais un compte pendant environ 3 ans. J’avais publié environ 2000 photos et un beau jour, sur un coup de gueule plus ou moins réfléchi, j’ai fermé mon compte. La raison principale? J’en avais marre de voir en « première page » des photo d’ongles, de compagnons à 4 pattes, de portraits de frimeurs et de plats cuisinés. Je dis pas, il en faut pour tout le monde mais là il y en avait très peu pour moi. Comme je le dis plus haut, c’était plus ou moins un coup de gueule, aujourd’hui j’aurais peut-être pas fermé mon compte même si je ne regrette rien.

    • Bonjour Jean. Je n’avais pas vu ce côté négatif d’Instagram. Je te remercie de me prévenir. Autrement dit, il faut sélectionner avec précaution les personnes à suivre. En même temps, je ne pense pas y passer beaucoup de temps et je ne selficotte pas. Je ne fais déjà pas d’auto-portrait… Par contre, il y a des photographes sympas à suivre et des magazines intéressants. Je verrai bien ce que cela donne.

  2. À priori, si tu as l’œil, tu as l’œil, peu importe la technologie de capture. ( et toi, tu as l’oeil. Un très bon, même ! ) Je vais te follower, tiens !

    • Bonjour Pierre. Je te remercie du fond du coeur. Le matériel de prise de vue ne change pas. Les photos que je publierai sur Instagram seront toujours prises en argentique. N’ayant pas de smartphone, je me contente de lier les images via Flickr. Bon dimanche.

  3. À ce que j’ai lu, c’est une excellente stratégie si tu recherches des clients ou de la visibilité. Certains photographes y montrent leur « behind the scenes » par exemple. Moi, ça m’a toujours tenté juste pour montrer toutes les petites choses drôles et bizarres qui ne sont que des « snapshots » (comme des chips pour hipster que j’ai vu à une fruiterie grano du coin par exemple) mais je n’ai pas de cellulaire.

    • Bonjour Mao. C’est une excellente idée ! Bien plus intéressante que mon idée de simplement diffuser toujours et encore les mêmes images. Bonne stratégie ! J’aime beaucoup ton exemple de snapshot. On sent le côté québécois. J’adore ça. Vivement mon retour à Montréal. A bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s