Tango argentin à Lille – La suite

Dans cette série de photos noir et blanc, j’ai voulu mettre l’accent sur le mouvement, les vitesses lentes. Bien que la sensibilité de la pellicule ait été poussée, les vitesses d’obturation ne dépassaient pas les 1/30 s. Dans ces conditions, il faut éviter de bouger afin de ne pas provoquer en supplément un flou de bougé. 

Si vous avez l’occasion de photographier des danseurs de Tango, prenez l’habitude d’éteindre votre flash et laisser votre appareil descendre en vitesse d’obturation. Les résultats sont plus intéressants avec un flou artistique.

Danseurs de Tango à l'intérieur d'un monument historique

Photo vitesse lente - Tango argentin

Photographier les danseurs de Tango en vitesse réduite
Couple de danseurs de Tango en noir et blanc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s