Allez-vous continuer la street photography cet hiver ?

photographie de rue Belgique noir et blanc argenique

La street photography au printemps, c’est plutôt sympa, l’hiver c’est une autre paire de manches. Alors, comment gérez-vous le froid lorsque vous pratiquez la street photo ?

9 réactions sur “Allez-vous continuer la street photography cet hiver ?

  1. Peut on arrêter de respirer? 🙂 Lorsque la street devient un moyen de défier le quotidien, s’en passer est impossible! Par contre, la nuit précoce pose pas mal de problème d’exposition ! A nous d’user des éclairages urbains pour ce réinventer 🙂

    • La passion est à ce point ? Dans ce cas je comprends qu’il ne fallait pas poser la question. Effectivement, la nuit est captivante pour celui ou celle qui aime la street photography.

      • Ça peut paraître exagéré mais oui, la photographie est essentiel pour moi. C’est une façon d’appréhender le quotidien, et de s’ancrer dans le présent au lieu de continuellement vivre dans une projection de l’avenir.

        Après, cela ne veut pas dire que je suis un bon photographe! Loin s’en faut! Je trouve mon travail moyen, voir médiocre par endroit. Et je ne prétend arriver à rien! Après tout, je suis juste un hobbist. Mais j’aime cette passion et c’est cela qui compte. 🙂

  2. je le gère principalement avec une bonne paire de gants, fins mais chauds, un bonnet et de quoi se couvrir pour ne pas en souffrir -du froid 🙂
    ça paraît prosaïque, mais je suis personnellement plus vite gêné par ces préoccupations toutes basiques, que par les sujets et la lumière Une fois dégagé de ces considérations, roulez (déclenchez) jeunesse !

  3. Bien sur que la photo de rue continue même l’hiver, c’est une toute autre ambiance qui va animer les villes, alors il ne faut pas passer à côté 🙂 Il faut mettre les batteries au chaud dans les poches, une paire de gants, un bon manteau et hop, c’est parti ! Ah oui, sans oublier le bonnet, très important pour la tête ^^

    Ah je vois que je ne suis pas le seul fou à déclencher mentalement parfois ^^

  4. Pour le froid, un bon manteau et un bonnet, mais pas de gant pour moi, ça m’empêche de gérer correctement le boitier.

    J’aime beaucoup l’hiver pour faire de la street photo parce que c’est une des rares périodes où j’ai un ciel « intéressant » ou des reflets au sol liés à la pluie. En habitant Aix en Provence, comme il fait beau très souvent, il faut profiter des quelques jours de pluie pour faire des photos différentes. Et pour ma part, j’aime bien l’hiver pour ça : reflets, les gens marchent + vite et cela dynamise les photos, les parapluies qui apportent souvent un élément assez graphique, les gouttes d’eau qui donnent une ambiance etc… Bref, la street en hiver, je dis OUI !

  5. En hiver, une bonne solution pour éviter que les doigts restent collés par le froid sur le boitier est de s’équiper d’une paire de gant léger en fil de soie. Relativement fin pour manipuler l’appareil photo, on en trouve pour pas cher dans les grandes enseignes de sport style Décathlon.

    En hiver par journée froide et ciel dégagé, je suis toujours émerveillé par la lumière et les belles tonalités des couleurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s