Photographie argentique – La passion du noir et blanc

C’est la passion du beau noir et blanc qui me pousse à photographier toujours et encore en argentique. Sinon, je ne m’ennuierais pas avec les développements, les scans et l’approvisionnement en pellicules. Rémy avait raison, c’est une passion qui se paie, surtout si on vise la qualité supérieure. Chez les très bons prestataires comme Publimod ou Arka, le travail est absolument impeccable mais le tarif du développement seul oscille entre 11 et 20 euros la pellicule 135 mm. D’autres labos un peu moins côtés proposent le même service pour 5 euros seulement. Malheureusement, la qualité n’est pas constante. Le développement maison revient à moins d’un euro la pellicule grosso-modo mais le tirage en chambre noire demande un certain investissement, du savoir faire et de la place. La solution scanner est la plus pratique. Mais là aussi, l’équipement n’est pas donné, sachant qu’un scanner film correct démarre à 500 euros environ. Et si on envisage les tirages d’expo, cela se chiffre en milliers d’euros.

danseur-tango-lille-asso-vieille-bourse-photo-noir-et-blanc-retro

En numérique, je pourrais produire plus d’images mais le rendu n’a rien à voir avec celui d’une pellicule. Les images sont bien plus nettes certes, mais les aplats apparaissent tellement vides et sans nuances. Le noir et blanc est tranché et manque de subtilité. De plus, il faut travailler la conversion en postproduction, image par image. Les développements automatiques peuvent difficilement être appliqués en série. Le gain de temps n’est pas évident en numérique. L’aspect change d’une image à l’autre, il est difficile de garder une unité dans les nuances de gris. Voilà pourquoi j’ai encore beaucoup de réticences à revenir à la prise de vue numérique en ce qui concerne la photo noir et blanc. Travailler la couleur avec un reflex comme le Canon EOS 5D ou le Nikon D600, oui, je suis absolument pour. Quant au noir et blanc, le vrai, j’ai l’intime conviction que rien ne remplace l’argentique, à, moins que l’on me prouve le contraire.

Une réaction sur “Photographie argentique – La passion du noir et blanc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s