Quelle tonalité choisir en noir et blanc ?

Monument aux morts - photo noir et blanc argentique - Vimy

Avant d’arriver sur le site de Vimy dans le Pas-de-Calais, un mémorial dédié aux soldats canadiens morts pendant la Première Guerre mondiale, j’avais l’intention de faire des photos très lumineuses. Il faisait vraiment très beau ce jour-là. Le ciel était clair. Je voulais retranscrire cette blancheur presque immaculée. Le soleil frappait le monument gigantesque avec force, à tel point qu’il était difficile d’observer la pierre blanche sans lunettes de soleil. Sur les marches, j’étais littéralement ébloui. J’avais prévu de la Kodak TMAX en 100 ISO, une pellicule appropriée pour ce type de scène, donc pas de souci de ce côté. Pour conserver cet éclat, il fallait être vigilant quant à l’exposition. Quand la pierre renvoie autant de lumière, la cellule est complètement à côté de la plaque. J’ai donc surexposé fortement.

TMAX100

 

Quand j’ai récupéré le négatif, j’étais moins convaincu par le rendu très lumineux. Toute la série autour du monument de Vimy était banale. Cela ressemblait exactement aux cartes postales que l’on trouve partout. Alors j’ai complètement revu ma façon de traiter le film. Je n’ai pas conservé la forte luminosité. J’ai basculé l’ensemble dans une tonalité de gris plus lourde. Mais pour en arriver là, j’ai dû numériser le film en sous exposition et augmenter la densité des gris moyens et foncés. Finalement, je préfère ce style d’image. Théoriquement, il faudrait décider d’un rendu sur le terrain et choisir le ton que l’on va donner aux photos dès la prise de vue. Mais là, j’ai fait l’inverse en corrigeant l’aspect en post-traitement. Mon idée de départ n’était pas la bonne. La prochaine fois, je penserai à varier l’exposition.

TMAX100

TMAX100 -

TMAX100

Rollei Rollei - 064Rollei -

5 réflexions sur “Quelle tonalité choisir en noir et blanc ?

  1. Bonjour , lecteur constant de vos rubriques, j’apprécie votre philanthropie et vous en félicite, la photo est un art difficile pour le pratiquant irregulier que je suis. Vous suivre sur les chemins magiques de ce graal me semble le rendre plus accessible …!! C’est dans cet esprit que je m’efforce de traduire le cheminement de votre technique au cœur de ce sujet passionnant qu’est votre reportage sur Vimy. Ma soif de connaissance est cependant loin d’être assouvie à la lecture de votre article… J’aurais aimé plus de détails: est ce votre Canon F 1 et son 50mm qui officiait ce jour là ?? Les rendus que vous nous montrez ont donc été retravaillés sur light room ou Photoshop mais il eut été profitable à mon pauvre niveau photographique de comparer avec les originaux pour bien comprendre votre travail en aval..!! Suis je ici trop gourmand ? Je vous en demande pardon par avance mais votre travail de pédagogie en est la cause..!! Quoi qu’il en soit, je reste impatient de vous lire ici et sur vos autres billets savoureux. « Argentiquement » votre. Alphilge

    • Bonjour Alphilge. Je suis très touché par votre commentaire. C’est toujours un plaisir de savoir que les modestes billets que je publie sur ce blog sont lus et réellement lus. Pour vous répondre, je diriai que vous avez raison, les explications sont succinctes. En fait, les photos ont été prises avec un reflex autofocus, le Canon EOS 3. Les négatifs scannés ont été retravaillés dans Photoshop car comparativement à Lightroom, ce logiciel offre une plus grande précision de corrections dans le détail et surtout au niveau sélections. Je travaille comme on le faisait sous l’agrandisseur en masquant des zones, en éclaircissant certaines et en assombrissant d’autres. Voici la version initiale correspondant à la prise de vue.
      TMAX100 - 259

      • Merci Fred pour cette précision et pour votre document original… je mesure beaucoup mieux maintenant le travail post prise de vue et ce que je vais m’efforcer de faire lorsque je me trouverai dans ce cas de figure… Je connais ce monument pour l’avoir visité deux fois. La réflexion lumière y est particulièrement aigüe !! je suppose qu’un 50 asa et un réglage au 500 ou même 1000e n’auraient fait que pousser l’ensemble au sombre sans pour autant favoriser ce superbe contraste obtenu avec photoshop… Mais je n’émet ici qu’une hypothèse d’amateur…Personnellement après avoir suivi tant bien que mal une apprentissage laborieux (de ma part) dans mon club argentique Normand, je reste fortement influencé par mon mentor initiateur de notre groupe argentique: Olivier Mériel et ses noirs profonds… j’ai depuis laissé filé quelque peu son enseignement pure et dure et me suis métissé vers le négatif scanné sur epson V600 ou V700 (celui du club)…. restant tout de même attaché à l’alchimie du labo et ses longues séances d’obscurité l’œil sur le décompteur et les mains volant sous le rayon ouvert à 8, à 16 ou à 22…!!! de même que je délaisse monM6 pour un Bronica SQ 6×6 qui allie mon coté fétichiste de l’objet au confort de ma vision de visée.. Je reste pour autant un apprentis perpétuel et mon chapeau bas devant les pros: gardiens de la technique et de l’expérience telle que la votre. C’est ce qui me fait lecteur attentif de votre blog et le rester.
        Bien à vous. Alphilge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s