La Kodak BW400CN va disparaître

usine BW400CN

Pellicule Kodak BW400CN

Je suis triste. La pellicule Kodak  BW400CN va disparaître. C’est encore un précieux film argentique en moins dans la gamme du noir et blanc. Apparemment, la demande n’est pas assez forte pour soutenir la production. C’est un négatif que j’apprécie beaucoup pour ses noirs profonds et son absence de grain visible, assez unique dans la catégorie des 400 ISO. Le gros avantage de ce négatif, un peu à part, est que l’on peut s’adresser au laboratoire photo du coin lorsqu’on a besoin d’un développement rapide. En effet, la Kodak BW400CN se développe comme un négatif couleur. Je l’utilisais plus souvent quand je vivais en Écosse. J’aimais bien photographier les paysages avec un fort contraste. Dans les rues de Glasgow, je chargeais le reflex Canon avec la BW400CN pour photographier aussi bien les scènes de rue que l’intérieur des bâtiments et des musés. J’ai toujours eu des images bien nettes et un beau noir et blanc grâce à ce film. J’ai décidé d’en commander un lot avant qu’il ne disparaisse. Je ferai certainement une série de portraits avec, une manière pour moi de lui faire mes adieux.

3 réflexions sur “La Kodak BW400CN va disparaître

  1. Pingback: Reprise des séances portraits en noir et blanc argentique à Lille | Histoires de photos argentiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s