Journal en noir et blanc d’un photographe du Nord

Photographe du NPC théâtre de rue et festivals - noir et blanc argentique - HP5 - artistes de scène Nord

Photographe argentique – Pellicule Ilford HP5

 

Aujourd’hui, j’avais du temps devant moi. Du temps pour écrire, pour scanner ou encore pour faire les photos que j’aime. C’était le moment de reprendre les projets personnels en suspens et de finaliser quelques articles. Je n’ai rien fait du tout, incapable d’entreprendre quoi que ce soit de créatif. J’ai passé ma matinée à lire des interviews de photographes amateurs sur des blogs amateurs. J’avais envie de voir comment les jeunes passionnés appréhendent la photographie. Tous font part de leur expérience même embryonnaire avec beaucoup d’assurance et de certitudes. À les lire, ils ont appris instantanément tout ce qu’il faut savoir sur le langage photographique et savent déjà tant de choses à propos de cet art qu’ils veulent absolument partager leurs connaissances et distillent même quelques conseils.

C’est vrai que tout va très vite de nos jours. Un individu peut passer de l’anonymat à la célébrité ( toute relative ) en à peine un an et ce grâce aux réseaux sociaux et sites de partage et c’est comme cela dans tous les domaines, pas seulement la photographie. Les moins de vingt ans d’aujourd’hui sont des experts et font la critique des livres, de matériels ou de services pros de grandes marques. Leurs idoles sont des personnes influentes du web, elles-mêmes encore inconnues six mois auparavant. Nul besoin de posséder un talent quelconque pour gagner cette popularité enviée par tous. Il faut juste des moyens et user subtilement des outils de communication modernes du net. Les tutoriels et tests de matos pullulent sur le net. On ne sait plus si on a affaire à de vrais magazines ou des imposteurs.

Personnellement, j’ai mis du temps pour comprendre les fondamentaux de la photographie. Puis, petit à petit et à force de volonté, je me suis formé en autodidacte. Cela a pris des années. Encore aujourd’hui, j’ai encore quelques doutes quant à ma façon de procéder. Je ne parle pas de la technique. Je considère que c’est acquis depuis une bonne dizaine d’années. Je parle de l’aspect esthétique et artistique de la photographie. Sur ce plan, rien n’est jamais définitif. Un jour, on peut aimer ce que l’on fait et le lendemain ne voir que des défauts. L’inverse est plus rare mais cela arrive. La lecture des grands photographes m’a fait beaucoup de bien, les conseils des pros aussi. Je ne pense pas que la jeune génération a l’envie et la patience de s’imprégner des œuvres d’artistes de notre temps. Leurs références s’arrêtent à Flickr, Tumblr  et 500px.

Récemment, je me plaignais de la baisse de fréquentation du blog et du manque d’interaction avec les lecteurs. On me conseillait de développer la rubrique « matériel », de créer des tutos mais aussi de suivre et commenter l’actualité. Outre les questions des internautes concernant la numérisation de pellicules ou le choix d’appareils photo argentiques, on m’écrit aussi pour me reprocher mon manque de professionnalisme sur le plan journalistique. Soi-disant, je devrais entre autres citer mes sources. J’hallucine. Faut-il absolument se faire passer pour un webzine pour pouvoir gagner le cœur des lecteurs ? Je rappelle que l’on peut être auteur sans être journaliste, que l’on a encore le droit de s’exprimer sur des sujets qui nous passionnent comme la photo noir et blanc par exemple sans passer par des artifices en marketing et pro-consommateurs. Je tiens à conserver le caractère très personnel et indépendant du blog. Je vous rassure, vous êtes bien en train de lire le journal d’un photographe du Nord.

9 réflexions sur “Journal en noir et blanc d’un photographe du Nord

  1. Bravo et merci pour ce beau message ! très juste ! moi-même autodidacte de 47 ans, me nourrit des expositions des grands photographes pour mieux comprendre le travail. J’apprécie beaucoup votre blog car justement il ne ressemble en rien aux autres bourrés de tuto etc. Vous êtes un électron libre, je connais ce sentiment. Je pense que si l’on souhaite progresser en photographie ou autre matière, c’est à chacun de trouver les outils pour avancer, bien-sûr rencontrer des professionnel comme aux Rencontres de Arles (par exemple) aide à mieux appréhender le sujet de l’esthétique en photographie. Il y a aussi de bons livres (voir édition Eyrolles). Je crois que certains aiment qu’on leur apporte tout sur un plateau et d’autres veulent augmenter leurs « audiences » pour gagner le jack-pot avec un marchand d’accessoires photos. Je réagis pour la première fois sur votre blog car cette fois-ci, je ne pouvais que soutenir votre démarche ! La sincérité fait du bien !
    Bonne soirée

    • Je vous remercie énormément Rachel. J’ai beaucoup aimé ce que vous dîtes par rapport sur l’apprentissage en autodidacte de la photographie. J’ai l’impression que l’on se comprend parfaitement. Bienvenue sur ce blog. A bientôt.

  2. Merci pour votre blog où l’on vous suit dans vos doutes et interrogations toujours pertinentes. J’ai beaucoup de plaisir à vous lire et je me sens proches de vos réflexions.
    Amicalement, François.

  3. Bonjour,
    Votre blog est toujours un réel plaisir, un bon moment de lecture d’un passionner comme moi. Une chose nous rassemble sur ce blog, LA PHOTOGRAPHIE, et tant pis pour les donneurs de leçons.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s