Retour à la photographie de rue en noir et blanc argentique ?

Je n’ai plus de projet en route. J’aimerais démarrer une nouvelle série. J’hésite à reprendre la photo de rue.

La photographie de rue, c’est difficile. Il faut s’exercer souvent et longtemps. Autrement dit, en argentique, il faut pouvoir dérouler des kilomètres de films. C’est une discipline qui demande beaucoup de concentration et de persévérance. Elle devient intéressante quand on a réussi à constituer une série homogène. Présenter une seule image à la fois n’a pas beaucoup d’intérêt, sauf si la scène frappe immédiatement par son originalité et si l’instant est bien choisi.

Malheureusement, je n’ai pas assez de temps pour une telle entreprise. Sachant qu’en plus, je ne déclenche pas énormément sur le terrain. Il est rare que je consomme plus de deux négatifs de 36 poses par sortie. Et quand je fais le tri, il ne me reste pas grand chose de vraiment intéressant au final. Ce sont juste des photos de rue comme on peut en voir des milliers sur le net.

Non, il faudrait chercher l’originalité, des moments forts, des visages qui interpellent et des attitudes inhabituelles. Pour intéresser le commun des mortels, il faut vraiment se démarquer tant par la forme que le contenu. Ce n’est pas donné à tout le monde. Personnellement, je n’en suis pas là.

Rollei

Agfa APX 100

APX 100

Agfa APX 100

APX 100 photographie de rue - Lille - noir et blanc argentique

Agfa APX 100

APX 100

Agfa APX 100

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s