Qu’y a-t-il dans ton sac photo ?

Les trois semaines de test avec un compact numérique pour la marque Sigma ont quelque peu bouleversé ma façon de travailler. J’ai pris beaucoup trop de photos. Tout était prétexte au déclenchement : contre-jours en forêt, brume du matin, reflets dans l’eau, manèges de la foire en vitesses lentes et j’en passe. Résultat, je me suis retrouvé avec une quantité d’images importante à traiter mais elles n’étaient pas toutes forcément intéressantes. Plus d’une ont été supprimées sans remords. La photo jetable est maintenant terminée, le petit Olympus Mju II argentique de poche a repris sa place dans le sac photo.

Sigma DP1M

Pellicule Kodak Gold 200

Cette expérience m’a convaincu de l’intérêt d’un APN expert de qualité dans le sac photo en plus de mon équipement argentique. Il m’a servi entre autre de bloc-note et m’a permis de ne pas cramer de la pellicule pour rien. Reste le prix quand même. Un tel appareil correspond pour moi à un budget de trois ans de prises de vue argentique, ce n’est pas rien mais cela mérite réflexion. Un petit boîtier de ce type reste tout de même intéressant pour un photographe qui comme moi déclenche quasiment tous les jours. On ne peut pas emporter partout et tout le temps du matériel encombrant. Pour l’instant, c’est le compact argentique qui remplit ce rôle avec de la pellicule couleur à petit prix comme par exemple la Kodak Gold 200.

Kodak Gold 200 - véhicule calciné - scan du négatif

Pellicule Kodak Gold 200

On m’a récemment proposé de participer à un jeu sur un blog. Il s’agit de prendre en photo le contenu de mon sac et d’écrire quelques lignes. Je ne comprends pas bien l’intérêt mais si cela amuse certains, pourquoi pas. Si le blogueur me l’avait demandé quand j’étais encore en possession du numérique, une photo jetable de plus ne m’aurait pas gêné. Là, je vais devoir griller une vue rien que pour ça. Et puis, je n’ai rien d’extraordinaire à montrer. En général, je me promène avec un appareil 24 x 36 Canon et un objectif de 50 mm, un ou deux négatifs noir et blanc, un chiffon doux, un carnet de note et des autorisations de publications pour les portraits improvisés dans la rue. Le Mju II accompagne parfois le reflex, quand je ne suis pas sûr de vouloir photographier en noir et blanc. Sinon, il m’arrive de me passer du sac photo en prenant uniquement le petit Olympus dans la poche de la veste.

Dans les années 2000, c’était le contraire, je chargeais le sac à dos au maximum de peur de passer à côté de la moindre opportunité d’image. Les zooms, les focales fixes, les deux ou trois reflex et les nombreux accessoires m’ont plus encombré qu’aidé à réaliser de meilleures images. Aujourd’hui et compte tenu du type de photos que fais, je préfère la simplicité et la liberté de mouvement. Le matériel photo est maintenant considérablement réduit et le sac très allégé. De ce fait, je me concentre d’avantage sur l’image que sur les possibilités techniques. Si j’ai besoin d’un matériel spécifique pour un mariage par exemple, un reportage sportif ou du portrait en studio, j’opte plutôt pour la location. L’essentiel de mes prises de vues d’illustration est réalisé avec un vieil équipement que je connais parfaitement et de surcroît rentabilisé depuis longtemps. Il arrivera peut-être un jour où je pourrai définitivement me passer d’un sac photo.

Le rituel du dimanche matin

7 réactions sur “Qu’y a-t-il dans ton sac photo ?

  1. Il faut savoir se limiter car c’est dans la contrainte qu’on explore le mieux, en tout cas de la manière la plus originale, les sujets (à mes yeux). Personnellement, je me limite non pas par choix mais plus par manque de matériel… mais le résultat est similaire. 🙂

    Par ailleurs, aucun rapport, je viens d’acheter un reflex argentique qui semble tout à fait opérationnel donc il y a de fortes chances pour que je me lance à la recherche d’infos diverses et variées sur ce blog. Merci par avance Fred !

  2. Ah ce Mju II, malgré son satané flash qui revient toujours et qu’il faut penser à désactiver à chaque prise de vue ça reste le meilleur rapport qualité/prix/discrétion dans le monde de l’argentique ! Son optique est fabuleuse

  3. J’espère quand même que tu participeras au site qui t’as demander de montrer le contenu de ton sac.
    J’ai une petite idée de quel site il s’agit.

  4. J’ai longtemps misé énormément sur le sac photo. Je cherchais la formule la plus légère et la plus pratique. Du coup, je dois en posséder une demi-douzaine. Ce qui est d’autant plus cocasse qu’aujourd’hui je m’en passe complètement : tout dans les poches ou en bandoulière. C’est décidément la manière la plus pratique de traquer la scène de rue en mode le plus actif.

  5. Je n’ai même pas de sac !!! Je me balade avec mon M4 à la main, ma cellule dans une poche et un film en rab dans une autre poche, et c’est tout ! J’ai coltiné des sacs de matos pendant 20 ans ! Aujourd’hui je choisi mes photos et j’ai l’outil ad hoc !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s