Photo argentique : la fin d’un combat

photo-couleur-argentique-glasgow

A partir de ce jour, je n’écrirai plus à propos de la photo argentique. Je n’ai plus ni l’envie ni la force de défendre la pellicule. Le combat n’a plus lieu d’être depuis longtemps. La pellicule a perdu de son intérêt aux yeux du plus grand nombre. Et de toute manière, je trouve ringard de vouloir porter l’étendard d’un monde en voie de disparition, tel un vétéran fatigué. J’abandonne mes argumentations en faveur d’une pratique révolue et vouée à disparaître. Les explications techniques disparaissent donc du blog Histoires de photos pour laisser place aux images et aux récits. Je continuerai bien sûr à photographier avec ce médium qui me passionne toujours mais sans en faire le sujet principal de mes billets. Le type de pellicule et les boîtiers utilisés resteront mentionnés dans les mots clés et vous pourrez continuer à m’interroger sur les conditions de prise de vue ou sur les méthodes de numérisation. Désormais, je m’en tiendrai uniquement aux anecdotes et aux histoires de photos. J’espère d’ailleurs pouvoir illustrer les articles avec toujours plus d’images. Après tout, ce blog photo n’est qu’un journal, pas une association de défense de la photo argentique ou de sauvegarde de la pellicule.

5 réflexions sur “Photo argentique : la fin d’un combat

  1. On sent beaucoup de déception dans ce s propos mais pourquoi ? L’argentique et le numérique sont complémentaires. Pour l’instant l’argentique n’a pas disparu alors pourquoi ne pas en parler ? Je fais de l’argentique prise de vue et tirage et pourtant je viens de m’acheter un 7d.
    J’utilise les deux, souvent lors des même sorties, mes photos sont meilleures en numérique mais plus belle en argentique , allez comprendre …
    Tout ca pour dire qu’il n’y rien a défendre puisqu’il n’y a pas de combat juste deux techniques différentes. Un peu comme le pinceau et l’aérographe …
    Continue j’adore lire tes propos et voire tes images.
    A bientôt

  2. Je crois que nous sommes nombreux a avoir les deux. J’ai à la fois un Nikon D2Hs et un F4 et un F100 le choix se fait en fonction de l’humeur et aussi des besoins de ce que je pars photographier. Je n’imagine pas faire de la rafale en argentique, Ni de multiplier les essais de pdv. Pour les essais un peu « délirants » le numérique à sa place; mais pour d’autres l’argentique à la sienne. Souvent je m’entraine en numérique et je conclue en argentique. Ayant maintenant le choix, cela me donne une plus grande liberté d’expérimentation. Je m’estime chanceux d’être en 2013 et d’avoir ce choix. Je me répète, pas une opposition mais un choix.

  3. L’essentiel est de se faire plaisir. Il y a des artistes qui continuent à utiliser des techniques anciennes, tels que le collodion humide ou la gomme bichromatée, bien plus anciennes que nos films 24×36 et pourtant ça existe encore. Alors pourquoi la pellicule disparaîtrait complètement ?
    Ce qui compte c’est l’expression artistique et tes images. La technique, même si elle intéresse beaucoup de monde n’est pas importante. Ce n’est que mon avis…

  4. Cela fait déjà longtemps que l’on annonce la mort de l’argentique ! Mais bon, je vais être tout de même honnête, tant les déboires et la stratégie récentes de Kodak que les dernières évolutions (en cours et à venir prochainement) des capteurs numériques me font craindre le pire… Les industriels trouveront-ils encore longtemps leur intérêt à faire de la pellicule pour une poignée de passionnés ? Les passionnées continueront-ils longtemps à shooter en argentique, avec une offre toujours plus réduite et toujours plus coûteuse ? Aujourd’hui, je commence à en douter sérieusement. Je pense que l’argentique aura bien du mal à passer la décennie en cours…
    Cela dit, ça ne m’empêche pas de continuer à shooter majoritairement en argentique car j’aime ça (je suis même un inconditionnel de la diapo !!) et je ne revendrais pour rien au monde les 3 appareils qu’il me reste (deux 35mm et un moyen format). Mais, comme on dit, ça sent le sapin….

  5. Salut,
    Oui comme le disait Abzalon, on sent de la déception dans tes propos et je te comprends. Malheureusement, contrairement à ce que pense Abzalon, je ne trouve pas vraiment que le numérique et l’argentique soient vraiment complémentaires dans le sens où les appareils numériques ne sont sorties à l’origine que dans un sens marketing de la part des fabricants d’appareil photo, de sorte de pouvoir vendre de nouveaux appareils aux gens, tous les 2 ans (avant les fabricants ne pouvaient revendre de nouveaux modèle que lorsqu’une vraie nouvelle techno était mise au point, tel la visée reflex, ensuite les boitiers autofocus etc), et en faisant croire dès le départ que le numérique était mieux que l’argentique. Et donc je comprends tout à fait ton point de vue, vis-à-vis de ce débat numérique/argentique où finalement ce qui s’affronte le plus dans ce débat, c’est avant tout une philosophie et une façon de pensée complétement différente de la photographie. Avec le numérique, il y a toujours ce côté geek, de toujours vouloir le dernier appareil à la mode et je vois d’ailleurs les gens en numérique, changer régulièrement leur matériel pour s’acheter le dernier boitier même si finalement ils en ont pas vraiment l’utilité. Ce qui rend triste dans ce débat, c’est que du fait que ces appareils numériques, qui sont plus simples d’utilisation au détriment de la qualité, ont fait disparaitre de nombreux films.

    En tout cas tu as bien raison de défendre tes idées et ton point de vue.

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s