Photographier la ville en couleur comme un paysage

photo de voyage ville Ecosse Glasgow

 

Glasgow- Ecosse

En 2001, je photographiais Glasgow le plus souvent possible.

C’est à cette époque que j’ai pris goût à la photo de rue mais je m’intéressais d’avantage à la ville. Je cherchais des points de vues intéressants qui me permettaient de photographier la ville comme un paysage. Alors je marchais beaucoup. J’arpentais les rues et les avenues aussi souvent que possible. Je prenais mon appareil photo partout et tout le temps. Pour me rendre au travail ou les week-ends quand je ne partais pas visiter les Highlands, le reflex argentique était toujours à portée de la main.

J’achetais des pellicules Kodak au magasin Jessops situé dans Sauchiehall street, mais la plupart du temps je les faisais développer chez Boots. J’adorais me promener dans les rues de cette cité constamment en bouleversement. Elle est bien plus moderne qu’on ne le pense depuis des années. C’est une ville qui s’est reconvertie aux affaires et les commerces sont nombreux. La ville est constamment envahie de monde. Il y a beaucoup de bureaux dans le centre et les habitants des alentours convergent vers le city center pour faire leurs emplettes. Les Écossais avaient encore la fièvre acheteuse à l’époque, même le dimanche. Aujourd’hui, c’est peut-être différent.

 Je passais régulièrement devant l’école d’art de Glasgow dans Renfrew Street pour rejoindre le centre ville. J’aime beaucoup cet endroit. C’est très vivant aussi dans cette partie de la ville. Un dimanche matin, j’ai eu le plaisir de découvrir des rues et des avenues presque vides. C’était assez rare de ne voir ni bus ni taxis. J’ai pris une première photo dans l’axe de Pitt street qui semble vouloir nous emmener en dehors de la ville, vers les montagnes. La rue était complètement dégagée, pas un seul piéton à l’horizon. C’était étrange.

J’allais reprendre mon chemin mais j’avais le sentiment de ne pas avoir fait ce qu’il fallait. Photographier une rue d’ordinaire très animée complètement déserte, c’est bien mais je voulais tout de même mettre en évidence une échelle de grandeur. Il me fallait au moins un marqueur d’espace. J’ai attendu quelques minutes en me disant qu’un piéton serait le bienvenu. Au moment où j’allais quitter cette rue descendante, des passants sont apparus au loin mais n’étaient pas suffisamment visibles. Puis, deux personnes ont traversé la rue pile au bon endroit et m’ont offert le repère que j’espérais. J’ai déclenché rapidement, l’appareil était déjà réglé. C’était la dernière vue de la pellicule.

7 réactions sur “Photographier la ville en couleur comme un paysage

  1. Au début de Renfrew Street tu as l’Atholl Arms ou j’allais régulièrement boire un coup entre 2004 et 2009 j’avais là bas un gros client (The Glasgow Herald) et j’y allais plusieurs semaines par an. Le monde est petit!
    Cette ville est très agréable avec régulièrement des bruits de cornemuse qui flottaient dans l’air. ….

    Très sympa ton cliché, plein de souvenirs remontent 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s