Plusieurs méthodes pour bien numériser un négatif noir et blanc

Numérisation argentique photo noir et blanc à scanner Agfa APX 100

Numérisation du négatif Agfa APX 100

Je prends du retard dans la numérisation de mes propres pellicules.

Je viens à peine de terminer une commande de scans de photos anciennes à reproduire sur papier Baryté que déjà je remets en route le scanner. Cette fois, je travaille pour moi. Les négatifs que je scanne ce matin sont des photos prises le mois dernier, vous imaginez le retard. La numérisation en haute résolution prend beaucoup de temps et ne s’arrête pas au scanner. Les retouches locales dans Photoshop sont quasi incontournables. Il reste toujours  plus ou moins des poussières à enlever. Ensuite, les réglages des contrastes et de la lumière sont de préférence affinés dans le logiciel de retouche. Je compte environ deux heures et demi pour une pellicule de 36 poses. J’admets que c’est un peu long. C’est du temps en moins pour la prise de vue. Et parfois, je reprends tout à zéro.

En général, quand je numérise un négatif noir et blanc, je procède de la façon suivante. Je fais en sorte d’équilibrer les gris moyens, les gris foncés et les gris clairs à laide de l’histogramme tout en préservant les hautes lumières et en évitant de boucher les noirs profonds. Je place donc le point blanc sur la zone la plus claire et le point noir sur la partie la plus sombre. J’utilise la courbe pour doser la densité des gris et je touche à peine au contraste et au niveau de lumière. C’est seulement après que je vérifie dans Photoshop si les nuances de gris sont bien gérées. Les courbes de niveaux sont utiles pour améliorer l’ambiance générale. Mais il m’arrive de travailler par zones grâce à l’efficacité des masques quand j’ai besoin de corriger un ciel ou un élément trop sombre. Les outils de sélection dans CS5 sont ultra précis et permettent de travailler un peu comme en chambre noire.

Seulement voilà, hier soir, j’ai scanné comme d’habitude mais les résultats ne me plaisent absolument pas. Les nuances de gris semblent cassées à certains niveaux et les images manquent de détails. C’est en me réveillant que je me suis dit qu’il fallait revoir ma méthode pour cette série. Les trois négatifs Agfa ont été fortement surexposés et je ne retrouve pas un bon équilibre dans les nuances de gris. Ce sont les premières pellicules réalisées avec le tout nouveau Olympus OM et je ne n’imaginais pas qu’il surexposait à ce point. Je suis très soucieux de la manière dont j’expose mes négatifs noir et blanc. Pour récupérer de la matière dans les zones claires, j’ai exceptionnellement opéré avec un gamma de 1.8 et surveillé la courbe dans l’histogramme en essayant de coller au plus juste avec les pics et les creux. Les résultats sont bien meilleurs. Il fallait juste s’adapter au comportement du négatif et respecter les niveaux que celui-ci m’imposait et pas l’inverse. En voulant rétablir une luminosité qui ne me convient pas, je n’ai fait que contrarier le grain.

Tout cela pour vous dire qu’il n’y a pas une méthode pour bien scanner un négatif noir et blanc. Chacun a sa propre tambouille et une interprétation personnelle du noir et blanc. Il faut savoir s’adapter à chaque type de pellicule. Le scanner n’est qu’un outil. L’œil du scannériste compte davantage. D’ailleurs, on pourrait tout aussi bien désactiver les paramètres du scanner et décider de chaque réglage dans Photoshop. On parvient à de bons résultats surtout quand le négatif est très bien exposé mais aussi grâce à un développement effectué dans les règles de l’art. De plus, chaque photographe scanne en fonction de ses goûts. Certains préfèreront des images très contrastées, d’autres des images plutôt avec des lumières équilibrées. Ce qui est sûr, c’est qu’il ne faut pas aller contre la nature de l’image et l’ambiance générale imprimée sur le négatif.

Les photographes souhaitant faire numériser leurs négatifs peuvent me contacter : TARIFS SCANS

2 réflexions sur “Plusieurs méthodes pour bien numériser un négatif noir et blanc

  1. bonjour, quel scanner utilisez-vous ? Je voudrais commencer à digitaliser mes négatifs noir et blanc pour faire des petits tirages de lecture. La photo que vous présentez donne de bons résultats, d’après les fils j’hésite entre l’epson v700 et le reflecta rps 7200… merci pour votre réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s