Photographier dans la rue au 21 mm ?

Il y avait de la photo de rue au programme ce dimanche matin.

J’ai parcouru les rues pavées du centre ville avec le petit 24×36 Olympus et le 35 mm. Contrairement à  mon habitude, j’ai surtout photographié les rues désertes. De temps en temps, je me suis autorisé une présence humaine dans le cadre. Pourtant habitué à cadrer de près au 35 mm, j’avais l’impression de devoir couper les passants en deux. Même avec un 28 mm, j’aurais été limité dans les ruelles étroites. Je n’avais pas assez de recul. Le grand angle était presque indispensable. J’ai dû m’abstenir de prendre la photo. De retour à la maison, je me suis dit qu’un 21 mm Zuiko aurait été préférable cette fois-ci.

Photographie de rue au grand angle

Pellicule Kodak 200 UC et zoom Canon 17-40 F4 L

Je ne suis pas un fervent adepte du grand angle. En dessous du 24 mm, je fais très peu d’images. Avec le zoom Canon 17-40 F4 monté sur l’EOS 3, il m’arrivait tout de même de travailler au 20 mm, notamment en spectacle de rue. Mais c’était très rare. Dans 90% des cas, je me situe plutôt entre 28 et 35 mm. Pourtant, le très grand angle a ses atouts. Il permet de dynamiser l’image et d’être au milieu de la scène tout en englobant ce qui se passe autour.  Le ZUIKO 21 mm pourrait remplir cette fonction lors d’événements et venir en complément des autres focales fixes pour la photo de rue.

Cependant, j’hésite à prendre un très grand angle comme le 21 mm car la distorsion est importante. Il faut être attentif aux bords du cadre. On ne se rend pas forcément compte sur le moment mais en zone périphérique les corps et visages subissent une déformation peu esthétique. Et puis le tarif de ce genre d’objectif est bien plus élevé que celui des 28 et 35 mm, plus courants. Mettre des centaines d’euros dans un objectif à visser sur un boîtier à 60 euros, juste pour trois ou quatre images de rues en argentique. Cela me semble un peu exagéré.

Nous, photographes, nous aimerions être constamment mieux équipés pour pouvoir répondre à toutes les situations. Mais il faut réfléchir et savoir faire des concessions. Je sais pertinemment qu’un 21 mm ne servira pas à toutes les occasions et de toute manière, je n’imagine pas photographier systématiquement dans la rue avec. Alors quand je manquerai de recul, comme ce matin, c’est le 50 mm qui prendra le relais et je procéderai autrement. Je m’arrangerai pour découper la scène en morceaux tout en cadrant serré. C’est juste une autre approche de la photo de rue.

Photographie de spectacles de rue au grand angle - photo noir et blanc argentique - Rollei Retro 100

Canon EF 17-40 F4L au 20 mm

2 réactions sur “Photographier dans la rue au 21 mm ?

  1. Le sujet est-il la femme de dos ? L’homme de dos ? Les immeubles ? Le panneau de signalétique ? La question de la focale utilisée est pour moi archi-secondaire, tant que l’histoire que l’on veut raconter n’est pas définie. ( Commentaire qui n’enlève rien aux qualités artistiques du présent cliché. )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s