Les photographes de rue peuvent ressortir leur matériel photo

photographie de rue - noir et blanc argentique - tirage NB - ruelle

Photographie de rue en noir et blanc argentique

Pratiquer la photo de rue avec des températures négatives, c’est loin d’être évident pour le photographe frileux que je suis. J’ai quand même osé affronter le froid et les trottoirs glissants. Le besoin irrépressible de photographier en noir et blanc avec le nouvel Olympus l’a emporté sur la crainte du gel. Nos -6° doivent bien faire rire nos amis québécois. Plus habitué à un climat tempéré et moins bien équipé qu’un photographe de montagne, j’avoue avoir été handicapé par le froid. Bien que la molette des vitesses et le déclencheur soient facilement utilisables avec des gants, j’ai eu quelques difficultés pour manipuler l’appareil photo. Les doigts étaient rapidement engourdis. J’ai dû louper quelques scènes intéressantes. Ce n’est pas grave, j’ai tenté. Je n’ai pas croisé de photographes pendant cette courte période hivernale. Peut-être, ont-ils eu peur d’endommager leur matériel. Quoi qu’il en soit, la neige a disparu en un éclair : place à la lumière et à la photographie de rue classique.

Olympus Mju II – Un compact argentique tout terrain

Blonde et fraîche

J’ai toujours considéré le petit Olympus Mju II comme un appareil photo jetable.

Cela ne signifie pas que je me débarrasse du boîtier à la fin de chaque bobine, non. Avec le Mju II, on photographie l’esprit libéré de toute considération technique. Je vise et je tire, c’est tout. On ne s’embarrasse pas des réglages, il n’y en a pas. La seule préoccupation du photographe quand il ouvre le capot du Mju II, c’est de trouver un bon point de vue et d’appuyer sur le déclencheur au bon moment. On peut tout de même effectuer la mise au point et bloquer l’autofocus en pressant le bouton à mi-course pour ensuite recadrer. Une méthode que j’applique systématiquement. Le petit Olympus argentique ne m’a jamais déçu. L’exposition est fiable et son objectif fixe de 35 mm ouvre à F2,8. Ce qui fait de cet appareil de poche, un redoutable preneur d’images en basse lumière. Son système de flash offre de multiples possibilités dont le FILL-IN et la synchro lente. J’adore ça. Le Mju II accepte les pellicules de 50 à 3200 ISO. Ce sympathique boîtier argentique peut rapidement devenir votre compagnon de tous les jours. Idéal pour ceux qui aiment le snapshot, il est efficace dans pas mal de situations, y compris sous la pluie. Je vous le recommande.

Lire la suite

Les cours photo reprennent dans le Nord

Ce week-end, je suis à Armentières pour donner un cours photo sur le thème de la lumière.

Les demandes de cours individuels de prise de vue en extérieur reprennent. En ce début d’année, je n’ai pas eu à me déplacer souvent pour un cours photo. Je pense que la période de grand froid que nous avons connue dans le Nord de la France en était la cause. Les photographes passionnés sont plus motivés quand le soleil est très présent et surtout quand les lumières sont particulièrement belles. Justement, la lumière, c’est l’un des points que j’aborde de long en large avec certains élèves. Je vais à la rencontre de photographes débutants qui ont besoin de comprendre le fonctionnement de leur matériel suite à une première acquisition. Mais je partage aussi mon expérience avec ceux qui souhaitent comprendre le principe de l’exposition afin de retranscrire avec justesse toute la beauté d’un coucher de soleil ou la douceur d’une lumière d’automne à travers la vitre d’une fenêtre. Apprendre à exposer fait parti des thèmes des cours photo du moment.

Lire la suite

Dimanche matin, photos sous la neige en noir et blanc argentique

dernières neiges photo noir et blanc en vente Lille

Dernières neiges – Photo disponible en tirage 30 x 40 cm

Je suis parti à l’aube pour profiter des premiers flocons de la journée.

Les lampadaires sont encore allumés. J’adore le côté intimiste qu’offre l’éclairage urbain. La neige au sol n’a pas encore été foulée. Un calme impressionnant règne sur la ville. Ses habitants sont toujours sous la couette apparemment. C’est le meilleur moment de la journée pour une tournée photo en noir et blanc argentique. Dans la besace, j’ai mis un Olympus OM accompagné d’un 35 mm Zuiko et trois négatifs noir et blanc. Par sécurité, le Mju II est venu en renfort au cas où il neigerait vraiment beaucoup. Le petit compact argentique ne craint pas la pluie ni la neige. Pour l’instant, les sujets que je photographie tournent autour des rues désertes et fraîchement enneigées. Il n’y a rien d’extraordinaire dans ce que je vois à travers le viseur mais j’espère imprimer sur la pellicule l’ambiance paisible d’une ville endormie. Lire la suite

Que photographier en 2013 et comment le photographier ?

Nouvelle année, nouvelles idées de photos.

A chaque fois qu’une nouvelle année démarre, j’ai envie d’apporter de la nouveauté dans mes photographies. C’est souvent à cette période de l’année que je réfléchis à d’éventuels nouveaux projets. Certaines idées sont faciles à mettre en œuvre et nécessitent peu de moyens, comme le paysage urbain par exemple, un thème que j’ai tendance à laisser de côté. Dans mon vieux carnet rempli d’idées de photos, j’avais d’ailleurs noté « courbes et lignes droites » en pensant à l’architecture urbaine. C’est un thème qui s’écrit aisément en noir et blanc et n’ a pas besoin d’un équipement particulier. Lire la suite