Kodak Tri-X et carnet de note

Scouts de France

Canon EOS 30v, 50 mm F1,4 et Kodak Tri-X

Les deux accessoires les plus importants dans mon sac photo :

les pellicules et le carnet.

Je n’ai pas de mémoire. Alors, je note mes idées de photos sur un carnet.

Lire la suite

Comprendre le fonctionnement de son reflex numérique

Portrait de jeune fille en numérique

Mon ami Philippe s’est offert un Canon EOS 650D à Noël.

Grâce à son tout nouveau Canon EOS 650D, Philippe est bien décidé à améliorer sa pratique de la photo. Il en parlait depuis longtemps et la lecture du blog Histoires de photos l’a incité à devenir maître de ses images et ne plus subir les limites d’un compact qui laisse peu de place à la créativité. En s’engageant sur la voie du reflex numérique, il espère surtout faire de plus beaux portraits. Le petit Sony qu’il utilise depuis deux ans délivre des images de bonne qualité mais ne correspond plus à ses attentes. Dans certaines situations, le compact patine et ne sait plus ce qu’il doit faire. Parfois la mise au point est impossible surtout quand il fait sombre. Les enfants doivent poser sinon les images sont floues, à priori, il déteste les enfants qui ne tiennent pas en place. Et quand il s’agit de prendre des photos de loin d’un sujet en mouvement, cela devient le parcours du combattant. Bref, Philippe en a assez d’être tributaire d’une électronique capricieuse. Il a bien raison de s’équiper d’un reflex.

Mon ami savait qu’il pouvait compter sur moi pour lui expliquer le fonctionnement du 650D. Seulement voilà, il ne soupçonnait pas l’existence de toutes les fonctionnalités du Canon EOS 650D. Il découvre un ordinateur de bord offrant tellement de subtilités dans les modes de prises de vue, qu’il se dit perdu. Le manuel fourni avec l’appareil semble clair mais des zones d’ombres apparaissent quand on se retrouve sur le terrain devant la multitude de cas particuliers, sans compter les possibilités de personnalisation du boîtier et les réglages fins aux noms barbares proposés dans le menu. Quand on débute avec un reflex numérique, on peut se sentir frustré de ne pas comprendre à quoi servent tous ces réglages. On pourrait à la rigueur se contenter des modes programmes élémentaires qui théoriquement doivent répondre à toutes les situations mais le photographe, même débutant, n’a pas le sentiment de choisir lui même son style d’images. Comment dois-je faire si je veux une ambiance sombre ou au contraire très claire alors qu’en tout automatique le reflex s’acharne à vouloir exposer dans la moyenne ?

L’EOS 650D est capable de délivrer des images d’excellente qualité, tout comme ses confrères des marques concurrentes. D’ailleurs, on entend souvent des personnes ignorant tout de la photographie affirmer que les images sont forcément belles avec un bon appareil. Mais il ne faut pas confondre qualité d’image et bonne photo. Pour déjouer les pièges de la lumière, il ne faut pas se contenter des automatismes. Et les boîtiers numériques modernes ont beau être de plus en plus intelligents, ils ne sont pas pour autant capables de penser à votre place. Je ne parle même pas de l’art de photographier. Savoir cadrer, trouver un bon angle et une bonne distance avec le sujet, choisir sa lumière et décider du bon moment pour déclencher sont des aptitudes que l’on acquiert avec le temps, l’obstination, l’esprit ouvert et en ayant un minimum de sensibilité artistique et de culture. Non, techniquement parlant, il y a pas mal de choses à apprendre sur son reflex et sa la façon dont il réagit en cas de forts contrastes, de contre-jour, de manque de lumière etc…

Grâce à des exemples pratiques, Philippe a compris les avantages d’une bonne utilisation du mode priorité ouverture, de la mémorisation de l’exposition et aussi du mode priorité vitesse, souvent oublié par les débutants. Philippe est un bon élève et cherche à assimiler dosage des vitesses, intensité du flash et ISO. la sous exposition et la sur-exposition sont des notions un peu plus difficiles à appréhender mais il trouvera ses marques petit à petit. Par la suite, avec une pratique régulière, il saura exploiter tout le potentiel de son reflex parce qu’il en a la volonté. Avec un reflex comme le 650D, se serait dommage de le laisser décider à votre place.

Cours individuel de photographie à Lille et sa région.

Olympus argentique et pellicule noir et blanc pour la photo de rue

Lecture tirage noir et blanc argentique

Je me suis déniché un Olympus argentique pour remplacer le Pentax. J’ai toujours eu besoin d’un appareil compact qui puisse m’accompagner partout dans mes déplacements. Je l’utiliserai essentiellement en ville ou quand je rends visite à des amis, comme avant. Au départ, je m’étais orienté vers un Olympus de la série OM1 voire OM2. Je connaissais bien l’OM2n et j’en étais très satisfait. Étrangement, il est maintenant difficile de trouver un OM1n ou un OM2n à moins de 100 euros. Depuis un an, la côte de ces appareils photo a considérablement grimpé. C’est comme si tout le monde s’était passé le mot. Certains boîtiers métalliques sont très appréciés des connaisseurs et les OM de chez Olympus ont une bonne réputation. Lire la suite

Ambiances de Noël le soir en argentique

Ambiances de Noël le soir en argentique - Photo couleur Lille

Lille – Fuji X-TRA 400

L’année dernière, j’avais photographié le centre ville de Lille et ses illuminations de Noël avec de la Fuji Xtra-400. Les couleurs semblaient un peu délavées. Pas étonnant, la pellicule était périmée. Le résultat ne me convenait pas particulièrement mais je les ai quand même publiées sur le net. Et apparemment, beaucoup de personnes ont apprécié celle-ci. Je ne sais pas pourquoi, peut-être à cause de son style rétro. On m’avait demandé avec quel logiciel la photo avait été traitée pour obtenir ce rendu argentique vieillot. Ceci expliquerait cela.

Parfois, des images à prime abord banales accrochent l’œil à cause de leur style. Ici le rendu est complètement involontaire et si je voulais rééditer ce genre d’image, rien ne le garantit, même avec une pellicule identique. Le résultat est souvent aléatoire avec une pellicule périmée. Mais cela vaut la peine d’essayer. Au lieu de jeter les vieilles pellicules, ce n’est pas inutile de les conserver juste pour photographier les ambiances du soir quand les dernières lueurs du jour et les lumières artificielles se mélangent. Les couleurs décalées donnent un style parfois intéressant.

Comment photographier dans un intérieur sombre ?

Tmax 100

Pellicule Kodak TMAX 100

Photographier avec une pellicule 100 ISO, sans flash, dans un intérieur sombre n’est pas forcément une gageure.

Les photographes d’aujourd’hui se reposent sur les prouesses technologiques de leur capteur numérique. Les boîtiers modernes s’adaptent intelligemment à toutes les situations et surtout se comportent comme de vrais hiboux dans le noir. Ils sont capables de détecter le moindre photon de lumière. Autrefois, le photographe du dimanche connaissait l’existence des pellicules Kodak, Fuji … conçues pour photographier par temps couvert grâce aux 400 ISO. De nos jours, le photographe débutant sait qu’il pourra aisément compter sur les 3200 ISO de son Canon, Nikon, Fuji ou Pentax. Les mieux équipés ont la chance d’opérer à des vitesses rapides même au clair de lune. C’est une aide précieuse dans beaucoup de situations : photos de concerts, photos de sports en salle, photos de mariage dans une église et j’en oublie certainement. L’extrême sensibilité des capteurs numériques comparée à une pellicule permet de se dispenser du flash même dans une pièce sombre. Lire la suite

Y aura-t-il des portraits noir et blanc pour le réveillon ?

Kodak Ektar 100 couple

Je viens de commander un lot de pellicules noir et blanc. Serai-je livré avant les fêtes ?

J’ai promis des portraits en noir et blanc argentique à des amis, le soir du réveillon de Noël. Malheureusement, je suis à court de négatifs. J’aurais dû y penser plus tôt. Un doute angoissant s’installe. Si je n’ai pas de négatif noir et blanc avant Noël, je vais devoir me rabattre sur l’une des dernières boutiques photo de Lille qui en vendent encore, en espérant qu’ils auront encore du stock à ce moment-là. Je déteste les achats de dernière minute et encore plus les week-ends shopping. La majorité de mes achats sont effectués par internet en prévision des sorties photo à venir ou des prochaines commandes. Pour une fois, je me suis laissé déborder.

Depuis que j’ai annoncé que dorénavant tous les portraits seront réalisés en noir et blanc argentique, les demandes de cadres photos affluent de toutes parts. Tout le monde veut son portrait en noir et blanc classique, la famille, les amis et les amis des amis. Je n’ai eu aucune demande ces deux derniers mois, et voilà que tout se bouscule à l’approche des fêtes. Vous me direz, qu’il suffirait de réaliser les prises de vue avec une pellicule couleur et ensuite convertir les images scannées en noir et blanc à l’aide de Photoshop. Mais, le rendu ne serait pas du tout le même qu’une véritable pellicule noir et blanc. Il y aurait tromperie sur la marchandise et un soir de Noël, ça ne se fait pas.

J’ai pris le parti de traiter la couleur en numérique et de réserver le noir et blanc au film argentique. La qualité des images produites par les reflex numériques d’aujourd’hui est telle que l’on peut se passer d’une Kodak Portra ou d’une Fuji Pro. Même si j’ai souvent vanté les mérites de la pellicule dans certains contextes comme par exemple une plus grande souplesse dans l’exposition et une plus grande dynamique par rapport au numérique, on ne peut nier les avantages des reflex haut de gamme et surtout des capteurs plein format. Par contre, je suis trop attaché à la texture et aux nuances de gris des pellicules noir et blanc pour m’en passer. Et je constate que le style particulier des films noir et blanc plaît de plus en plus aux jeunes.

Je n’ai pas envie de décevoir mes amis, alors par précaution, j’irai acheter quelques pellicules malgré les prix élevés en boutique et du papier photo par la même occasion. Il ne faut pas oublier qu’une bonne photo souvenir imprimée sur un papier de qualité et encadrée fera autant plaisir qu’un gadget électronique; si ce n’est plus.

Les couleurs de l’automne avec la Kodak Gold

Kodak Gold 200 - négatif numérisé

Cet automne, j’ai essayé de me remettre à la couleur.

Les Kodak Gold traînaient dans le placard depuis trop longtemps. Que ce soit pour photographier des paysages, dans la rue ou réaliser des portraits, c’est le noir et blanc que je privilégie. J’écris plus facilement en noir et blanc qu’en couleur. C’est comme ça. En couleur, j’ai tendance à chercher mon thème. Et c’est vrai que l’on ne s’exprime pas de la même manière en couleur et en noir et blanc.

Chaque année, ma petite femme insiste pour que je fasse une série d’images représentant l’automne. Ce mois de novembre, les feuilles sont restées longtemps accrochées aux arbres et le soleil faisait ressortir les couleurs chaudes. Un peu contraint d’utiliser les négatifs couleur avant la date de péremption, j’ai voulu écouter ma petite femme. Je suis allé photographier les sous-bois et les parcs aux couleurs franchement automnales.

Kodak Gold 200 -

À force de penser en noir et blanc, j’en oublie le potentiel de la couleur en photographie de paysage ou même sur le thème nature morte. Pourtant, je suis toujours admiratif devant les images d’automne réalisées à la chambre ou avec un moyen format argentique. J’ai fait avec les moyens du bord, à savoir, un 24×36 Canon et de la Kodak Gold. J’ai essayé de traiter « les couleurs de l’automne » en m’appliquant mais tout en sachant que le sujet est pour moi moins évident que les paysages tourmentés en hiver et en noir et blanc. D’ailleurs, j’ai longtemps cherché sur quoi me focaliser précisément. J’en ai même oublié les macros sur les champignons, un cliché pourtant classique.

Kodak Gold 200 automne feuilles tombées parc -négatif numérisé

Je me suis dit que ce serait une bonne chose de vous montrer que l’on peut aussi faire ce genre d’images en argentique. J’étais donc motivé. J’ai l’impression que dans la tête de beaucoup, l’argentique se résume au noir et blanc, à la chimie, à la chambre noire et que cela demande des connaissances pointues. Alors qu’avec un petit reflex comme le mien, une focale et un négatif premier prix comme la Kodak Gold, on peut se faire plaisir et ceci sans avoir recours à des logiciels d’experts pour booster les images. Contrairement aux idées reçues, l’argentique est tellement simple et peu onéreux. Un petit tour au labo photo, un scan de qualité et hop le résultat est là.

Gold 200-9

En scannant le négatif, je me suis rendu compte qu’il manquait de la vie dans ces photos. J’aurais dû faire appel à un jeune couple et mélanger la joie de vivre avec les couleurs vives des feuilles jaunies. L’année prochaine, je m’y prendrai autrement. Si vous êtes de la région lilloise et si ce genre de projet photo vous intéresse, n’hésitez pas à me contacter. Je serais heureux d’aller fouler les feuilles mortes avec des modèles d’un jour. Je suis certain que ces images ne plairont pas à tous mais j’espère donner envie à ceux qui hésitent encore de goûter à la photographie argentique. Je sais que je ferai mieux l’année prochaine, ne serait-ce que pour faire plaisir à ma petite femme.

Mais que va s’offrir le photographe pour Noël ?

artistes de rue - photographie argentique noir et blanc

Noir et blanc argentique – Olympus 24 x 36 – pellicule Rollei

Quelques semaines avant les fêtes, le photographe réfléchit à ce qu’il pourrait bien s’offrir.

La liste de matériel photo et accessoires en tout genre est longue, mais il faut faire un choix quand on a un budget serré. Le photographe veut optimiser son matériel photo argentique. Il se concentre alors sur le choix d’un nouvel objectif de préférence performant et spécifique.

Attiré par les objectifs fixes, il aurait aimé pouvoir investir dans un 135 mm F2. Particulièrement prisé des photographes portraitistes et des photographes de mariage, le 135 mm est un must dans la collection d’objectifs fixes. Malheureusement, même d’occasion, ce bijou est hors de portée, pour l’instant. En faisant le tour des offres sur les sites marchands réputés, le photographe se rend bien compte du choix très mince qui s’offre à lui. Il y a une autre solution : le 85 mm de Samyang. C’est un objectif de très bonne facture dédié au portrait dont le prix très attractif peut faire réfléchir même les photographes les plus exigeants. Extrêmement lumineux, le Samyang est cependant dépourvu d’autofocus. La mise au point est donc manuelle. Mais le photographe a l’intention de travailler les portraits posés sans précipitation. De plus, il a l’habitude de tourner la bague de mise au point sur ses appareils argentiques. Le Samyang reste une bonne option.

Le photographe a tout de même jeté un œil du côté des zooms transtandards. Il n’a pas oublié qu’il aimait aussi pouvoir compter sur un seul objectif à tout faire quand il est en déplacement et qu’il préfère éviter devoir changer d’objectifs sans arrêt. Le zoom est donc bien pratique dans ce cas de figure. Le photographe s’est souvenu du Top Achat délivré par Réponses photo concernant le Tamron 28-75 F2.8, devenu la référence des zooms transtandards pros. Sur un reflex argentique, le Tamron fait des merveilles en termes de piqué et de contrastes et il ouvre à F2,8. Son prix reste abordable comparé à ses performances globales. Le Tamron est ajouté à la liste de Noël.

Il existe une alternative que le photographe garde sous le coude. Pourquoi ne pas reprendre un bon vieux boîtier argentique ? Les anciens Olympus, Nikon, Canon et Pentax sont parfois proposés avec des objectifs fixes de bonne qualité et surtout à des prix hallucinants. Le photographe les connait bien pour les avoir utilisés pendant des années. Il connait leurs points forts et leurs faiblesses. Et pour moins de 70 euros, le photographe pourrait même s’offrir en sus un 135 mm F2,8. Ces anciens 24×36 sont très solides et ne prennent pas de place dans la sacoche. Après tout, le photographe n’a pas besoin des dernières technologies pour se faire plaisir. L’avantage de l’argentique aujourd’hui, c’est de produire des images de qualité à petit prix.

Tout ceci est à méditer.

J’ai commandé de la Tri-X, je reçois de la Tmax

TMAX - 166

Pellicule Kodak Tmax

J’ai reçu ma commande de négatifs noir et blanc ce matin.

Au lieu de recevoir de la Kodak Tri-X, c’est de la Kodak Tmax 400 que je découvre dans le carton. Forcément, je suis déçu. Je n’ai pas envie de contacter le site web qui a fait l’erreur. Je garde les pellicules. Après tout, ce n’est pas très important, cela reste de la Kodak. J’étais en rupture de stock depuis trop longtemps, je ne vais pas faire la fine bouche. Lire la suite

Des cours photo à offrir sur Lille et sa région

Je partage mon expérience de la prise de vue avec un reflex. Je propose deux types de stage photo pour les habitants du Nord Pas-de-Calais.
Le premier est plutôt réservé à ceux qui souhaitent comprendre le fonctionnement de leur reflex. Nous passons en revue l’aspect fonctionnel de l’appareil tout en appliquant les réglages selon des cas concrets.
Le second stage photo est destiné aux photographes ayant déjà quelques connaissances techniques mais désirant approfondir la maîtrise de l’exposition. Dans cette seconde formation, je vous expliquerai essentiellement la mesure de la lumière.

idée cadeau Noël pour photographe : cours photo à Lille

Les deux stages photo intéresseront les photographes débutants et peut-être aussi les experts qui maîtrisent un peu leur matériel et qui souhaitent avancer dans la compréhension de la lumière par exemple. Les cours photo que je propose sont prévus en individuel mais j’accepte les petits groupes de trois personnes maximum. L’accent est mis sur la pratique. Au démarrage, nous révisons les principes de base de la photographie avec un peu de théorie. Ensuite, vous travaillez chaque point du programme avec votre reflex.

En savoir plus sur les cours photo individuels.

Cours photo individuel à offrir - Lille - Béthune -

Matériel photo à vendre : Canon EOS 300 + Grip pour débuter en argentique

EOS 300 + EF 28-105 II USM à vendre

 

 

PRIX : 35 euros

 

 

VENDU

Je vends ce boîtier reflex argentique Canon avec son magasin à piles. L’objectif n’est plus disponible. C’est un Canon EOS 300, idéal pour débutant. Comme sur un reflex numérique, vous avez la possibilité de travailler en mode priorité vitesse, priorité ouverture ou manuel. Il est doté d’un flash intégré. L’appareil fonctionne parfaitement. Son état est excellent. C’est un très bon boîtier argentique sur lequel vous pouvez monter vos objectifs Canon EF, Sigma ou Tamron. Je l’ai utilisé encore récemment avec du négatif noir et blanc lors d’un spectacle de rue. La dragonne est fournie. L’objectif présent sur la photo est vendu.

J’expédie le Canon EOS 300 en colissimo en France Métropolitaine pour 7,50 €.

Retour à la photographie de rue en noir et blanc argentique

Rollei Retro 100 image 763

Photographie de rue argentique – Pellicule Rollei Retro 100 – 2011

J’ai repris la photo de rue aujourd’hui.

Il fait froid, les passants filent devant l’objectif. Personne ne fait attention à moi. J’ai l’air d’un touriste avec mon vieil argentique autour du cou. J’oriente l’appareil vers les bâtiments qui me plaisent, les monuments touristiques et les figurants entrent dans mon champs d’observation sans hésitation. A travers le viseur, j’observe et j’attends que les acteurs prennent place dans le cadre. Je prends tout mon temps. Je n’ai droit qu’à une seule prise. Certains passants sont meilleurs acteurs que d’autres. Mais, aucun d’entre eux n’a pris la peine de m’éviter. Ils ont l’air tellement préoccupés. En été, c’est différent. Les gens sont moins pressés et semblent plutôt attentifs à ce qui les entoure. En général, ils font en sorte de ne pas gêner le photographe.

Malheureusement, je n’ai qu’un négatif 100 ISO et la luminosité est faible. Je suis obligé de descendre au 1/30 de seconde. J’aurais aimé avoir de la Kodak Tri-X dans la sacoche. Pas grave, le flou ne me dérange pas. La netteté passe au second plan. L’essentiel est ailleurs. Je reprends goût à la photographie de rue. Certes, je ne suis pas aussi vif que je le voudrais. Je laisse filer des occasions de prises de vues inespérées. Mais au moins, je suis là et j’apprécie toujours autant le moment du déclic. J’adore entendre le mécanisme du boîtier et aussi quand la pellicule se rembobine en fin de parcours. Il fait de plus en plus sombre et je suis frigorifié. Je suis impatient de terminer les dix dernières vues. Mais là, il est temps de rentrer.

Monochrome monotone

Canal de Bruges 20x27

Tirage noir et blanc – papier Mat Archival.

Les photographies noir et blanc présentées dans la boutique tirages d’art sont éditées à la demande. Mon travail photographique est réalisé en argentique avec du négatif noir et blanc. Quant aux impressions, elles sont effectuées sur traceurs jet d’encre professionnels. J’imprime essentiellement sur des papiers barytés de grande qualité choisis dans les grandes marques de papier d’art telles que Canson, Moab et Ilford. Si vous souhaitez commander une photo qui ne serait pas dans la liste, vous pouvez me contacter directement.

L’oiseau noir – photographie noir et blanc argentique

Photographe argentique noir et blanc - Englos

Il serait temps de reprendre la route et de photographier les paysages flamands.

J’aimerais apporter un peu de nouveauté dans la galerie des tirages. Les thèmes n’ont pas été renouvelés depuis longtemps. En cette période, juste avant les fêtes, les cadres photo se vendent mieux. Enfin, c’est ce que j’ai constaté ces deux dernières années. C’est l’occasion de montrer autre chose que des paysages de bord de mer. La côte d’Opale et ses paysages plaisent toujours autant mais ce serait bien de reprendre les routes de campagne et photographier les paysages flamands.

Malheureusement, je n’ai pas déclenché une seule fois en six jours à cause d’un mal de dos qui me paralyse. C’est cet oiseau noir qui me poursuit. Si la malchance continue, je vais devoir prendre une décision. Il faut produire plus d’images afin d’alimenter le portfolio. C’est mal parti. J’ai déjà loupé les brumes matinales cette semaine. Moins de prises de vues, c’est aussi moins d’histoires de photos à raconter. Je vais rester au chaud et réfléchir à mon programme de la semaine.

J’avais rendez-vous avec une jeune femme de la région d’Armentières pour une séance photo dans un parc. Je vais devoir reporter la séance. J’espère que cela ne va pas encore compromettre le projet. Pour une fois que l’on fait appel à mes services sans que je fasse de publicité, ce serait dommage de passer à côté de cette opportunité.