Négatifs noir et blanc à numériser et à imprimer sur papier Ilford

négatif noir et blanc et tirage maison

Vendredi : 09H00.

Une dizaine de négatifs noir et blanc attendent d’être numérisés. Je prends du retard sur mon travail. Les tirages demandés en petits formats ne seront pas réalisés aujourd’hui. Le stock de papier Ilford touche à sa fin et bien évidemment, j’ai oublié de passer la commande sur internet. Il faudra aller directement en magasin. Normalement, une nouvelle commande arrive ce weekend. Ce sont de vieilles photographies noir et blanc des années 20 à reproduire en grand format. Apparemment, il faudra prendre beaucoup de précautions en les manipulant. D’après ma cliente, certaines photos sont déchirées à moitié et une petite restauration sera nécessaire sous Photoshop. Si je veux sortir l’appareil photo ce dimanche, j’ai intérêt à m’y mettre de suite.

Vendredi : 15H00

Le scanner chauffe. Il faut plusieurs minutes pour numériser une seule vue. Les fichiers sortent en 90 Mo. Même si les tirages ne dépassent pas le 20×30 cm, je scanne les négatifs de préférence dans une taille élevée. Cela évite de recommencer le travail quand le client désire un A3 sur papier. Je regarde par la fenêtre, la pluie d’automne et les reflets sur le bitume me donnent envie de partir à la chasse d’images noires. Dans moins de deux heures, la nuit va prendre possession de la rue. Si au moins il me restait de la Kodak Tri-X, je me régalerais avec des prises de vues fantomatiques de passants essayant d’échapper à la pluie et l’obscurité.

Vendredi : 18H00

Il reste encore trois bandes de films noir et blanc à scanner. C’est un négatif Neopan, l’Acros 100  de Fuji, un film d’une belle finesse. Je fais une pause. Les yeux se fatiguent devant l’écran. Le travail de numérisation ne sera pas terminé ce soir. J’enverrai le tout en colissimo demain matin. Je n’ai plus le courage d’affronter le froid. La photo sous la pluie, ce sera pour samedi en fin de journée.

Samedi : 10H00

Les impressions sont terminées. Je protège les 24 tirages avec du papier de soie et j’emballe les films dans une pochette cartonnée, une précaution supplémentaire bien que ma cliente ait pensé à protéger ses films dans une emballage sûr. Je me presse, il faut encore expédier le colissimo pour Paris avant 11H00.

Une réaction sur “Négatifs noir et blanc à numériser et à imprimer sur papier Ilford

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s