Quel intérêt d’acheter un objectif pro ?

En 2004, je me suis offert un bel objectif avec liseré rouge pour booster les performances de mon tout premier reflex numérique Canon. Les revues spécialisées nous avaient prévenu : les capteurs numériques sont exigeants. Je m’en suis rendu compte rapidement. Les anciens objectifs 28-80 que j’utilisais depuis des années sur les boîtiers argentiques n’étaient pas à la hauteur. On pouvait constater une perte de définition.

Ma seule préoccupation à l’époque était d’améliorer le piqué, réduire la distorsion et augmenter le contraste de mes images. Holala, mais que signifient tous ces termes techniques !? Autrement dit, je regardais les photos agrandies à 200 % et je comparais les pixels. Les mesures au micron et le domaine de l’invisible m’intéressaient plus que le sourire de mes modèles féminins. L’achat d’un objectif pro était devenu indispensable.

Portrait modèles jeunes couples futurs mariés Lille et environs - photos noir et blanc et tirages d'art -

Pellicule Kodak TMAX

Aujourd’hui, je ne regarde plus les pixels. De toute manière ma vue a considérablement baissé. Les reflex numériques ont disparu de mon sac mais j’ai conservé l’objectif. J’ai bien fait. Je suis entièrement satisfait de ce matériel même si aujourd’hui les performances technologiques m’intéressent peu. Je suis dorénavant plus soucieux de mon sujet et de la façon de le traiter que de la précision de l’autofocus. Quand on recherche une qualité d’image irréprochable en terme de piqué et de contraste par exemple, l’achat d’un objectif pro ou semi-pro est justifié. Par contre, si on a juste besoin d’améliorer ses prises de vue, un objectif onéreux ne servira pas à grand chose. Mieux vaut conserver son outil de base et essayer de comprendre ce qui se passe dans le viseur et surtout prendre des cours.

Lire la suite

Ilford HP5

Numérisation du négatif - Photographe noir et blanc - Portraits Lille et environs - tirages d'art noir et blanc - Ilford HP5

Portrait au 50 mm

Des photographies non préméditées

sur le chemin du halage - tirage papier

Vous êtes du genre à vous rendre le dimanche matin chez le boulanger, un appareil photo à l’épaule ?

Quand on emporte son boîtier partout avec soi, on ne planifie pas de photographier, on prend juste ses précautions. On ne sait jamais… Si une opportunité se présente, nous sommes heureux d’avoir été prévoyants.

Aussi, il nous arrive d’avoir une envie soudaine et irrépressible de déclencher simplement pour le plaisir d’entendre le doux claquement du miroir.

Photos de vacances 10 x 15 à numériser

Café terrasse

Tirage argentique 10 x 15 cm

Des amis de Bordeaux me réclament les photos de l’été 2001. Je n’ai pas retrouvé les négatifs. A défaut, je scanne les tirages papier. Ce sont des photos de vacances sans grande importance, juste de bons souvenirs partagés ensemble qu’ils aimeraient conserver et montrer à leur famille. Les tirages sont en très bon état. Protégés dans un album photo et recouverts de papier sans acide, les tirages 10×15 cm n’ont subi aucune agression. Les scans ne posent donc aucun problème : peu ou pas de correction sous Photoshop. Seul bémol : le temps passé à scanner les photos une à une. L’opération est longue. Il faut relancer le scanner photo après photo.

Lire la suite

Vous aimez la photographie noir et blanc ? Pourquoi ne pas essayer la pellicule ?

Joueurs photographie noir et blanc sur papier Canson Baryta 310 grs

J’ai pris cette photo dans la rue avec un Canon EOS 30v, un reflex argentique amateur. Pour moins de 100 euros, on peut se procurer un boîtier argentique expert extrêmement bien équipé avec toutes les options possibles. Dans cette gamme, il y aussi le Nikon F80, un excellent petit appareil reflex qui expose la pellicule à merveille. Chez Pentax et Minolta, vous pouvez toujours trouver votre bonheur pour quelques pièces. Sinon, pour moins de 40 euros, dans la gamme débutant, les reflex argentiques se comptent par centaines sur les sites de vente d’occasion.

Lire la suite