Photographie noir et blanc argentique et tirage numérique

Glasgow lanes - BW photography

Les rues de Glasgow – Photographie noir et blanc argentique

Je suis en plein travail de profilage.

Non, je ne me prends pas pour un agent du FBI expert en profils de tueurs. En fait, je suis en train de profiler l’imprimante en vue d’obtenir des tirages noir et blanc impeccables. En d’autres termes, j’enseigne à l’imprimante à bien doser les couleurs et à équilibrer la quantité d’encre délivrée par la machine pour ne pas avoir des pâtés noirs par endroits sur le papier. Les densités de gris doivent être donc bien respectées. Pour ce faire, j’ai besoin d’un appareillage qui saura mesurer ces densités et rééquilibrer la quantité d’encre pour chacune des couleurs. Il faut répéter l’opération pour chaque type de papier. En ce moment, je termine les réglages pour le papier Ilford Galerie Fibre Silk. Demain, je renouvellerai l’opération pour les papiers Canson et Epson.

Auparavant, je travaillais avec du matériel de calibration professionnel. J’imprimais les travaux d’artistes numériques et dessinateurs sur un traceur jet d’encre. L’opération de profilage se faisait à l’aide d’un spectromètre, une sonde qui vient analyser le comportement de chacune des 11 couleurs et qui transmet les informations directement dans le logiciel. Malheureusement, je ne dispose plus de cet outil de pointe en matière de calibrage et je suis obligé de faire avec les moyens du bord. Je me sers notamment du scanner pour évaluer les densités et entrer les valeurs à la main dans le logiciel. C’est moins précis qu’un spectro. J’aurais besoin d’un densitomètre pour effectuer ce travail dans les meilleurs conditions.

J’utilise dorénavant QuadTone Rip pour réaliser les impressions noir et blanc. Ce logiciel d’impression est un peu rudimentaire mais donne des résultats très honorables en noir et blanc. De toute manière, il est supérieur au logiciel fourni par le fabricant de l’imprimante. Le rendu des tonalités est plus fidèle qu’en passant par le logiciel de base. Il existe d’autres solutions destinées aux photographes ou aux professionnels des arts graphiques encore plus performants mais assez chers. Grâce à ces outils appelés RIP d’impression, vous avez non seulement un contrôle total sur les couleurs mais aussi la possibilité de répartir plusieurs travaux différents sur une même planche ou bobine afin d’optimiser le papier.

Si la création de profils d’impression vous rebute, sachez que vous pouvez faire appel à des entreprises spécialisées dans l’imprimerie ou même à des photographes reconnus pour leur connaissances en laboratoire. Les tarifs se situent entre 40 et 90 euros par type de papier. Vous ne serez plus obligé de vous arracher les cheveux à chaque sortie papier de l’imprimante.

Photographie noir et blanc disponible en tirage d’art.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s