Kodak Tri-X 400 en musique

Photographie argentique – Pellicule Kodak Tri-X à 1600 ISO

J’ai mis le casque haute-fidélité sur les oreilles et je prépare les prochains articles.
Écrire en musique, c’est stimulant. La musique libère les émotions. J’ai toujours été passionné par la musique et la Hi-Fi. D’ailleurs, avant de pratiquer la photographie de façon intensive, je m’étais investi à 100 % dans le monde musical en tant qu’animateur de radio libre. A l’époque, j’essayais de voir un maximum de concerts et de spectacles. La musique occupait tout mon esprit. Je rêvais de posséder une chaîne haute-fidélité, mais mon maigre salaire de vendeur brun ne me permettait pas d’accéder au nirvana.

Vingt ans après, j’ai réalisé mon rêve en m’équipant en très haut de gamme, mais c’est le temps qui me manquait pour profiter de ces merveilleuses sonorités musicales. Je m’acharnais à faire tourner la petite entreprise d’édition, 70 heures par semaine. La musique est passée au second plan.

Malheureusement, j’ai perdu ma petite entreprise. J’ai certes un peu plus de temps à consacrer à la musique mais le cœur n’y est pas vraiment. L’urgence est de retrouver un job. Je garde tout de même un peu d’énergie pour la photographie. Parfois, je me dis que j’aurais mieux fait de me lancer dans la photographie dès le départ. Je serais peut-être en train de réaliser une commande pour une troupe de théâtre, des portraits pour un jeune groupe de rock ou en train de photographier un festival de musique. Qui sait ?

Pour l’instant, je numérise les dernières pellicule Kodak TriX 400 en musique. A chaque numérisation, j’espère qu’une ou plusieurs vues pourront intéresser d’éventuels amateurs de noir et blanc. Mes photographies trouvent de temps en temps un acquéreur. Je me suis beaucoup investi dans cette passion, mais cette passion reste un hobby. J’aimerais maintenant pouvoir en vivre. Mais est-ce encore possible ?

Un cadre de tranquillité

Photographies noir et blanc disponibles en tirages d’art dans la boutique.

Photographie de rue – ne pas se prendre au sérieux

Ladies

Les photographes de rue s’approchent discrètement de vous. Ils sont rapides, efficaces. Vous ne les voyez pas venir, vous ne pouvez pas les repérer. Agiles, ils se glissent dans la foule et s’approchent à pas de loup. Habillés de couleurs sombres, ils se fondent dans le décor tels des caméléons.

Dès qu’ils sont suffisamment proches de leurs sujets, ils déclenchent aussi vite que l’éclair.

Impression de Bretagne – Photographies noir et blanc pour petits cadres

photo cadre moyen format boutique cadres photos classiques paysage mer - Bretagne noir et blanc - barques renversées

Barques renversées

Tirage sur papier Mat

J’ai ressorti de vieilles photos des beaux paysages de Bretagne pour les imprimer sur papier mat.

Ce sont des photographies argentiques représentant principalement des paysages de bord de mer. La plupart des images sont en noir et blanc mais il y a aussi quelques couleurs précieusement conservées pendant des années. Les négatifs sont restés à l’abri de la lumière et de l’humidité très longtemps sans jamais être exposés. Aujourd’hui, j’ai décidé d’éditer une petite collection de photographies à encadrer. Les magnifiques paysages bretons seront imprimées sur papier Mat et tour à tour proposées dans la boutique. Ces tirages seront disponibles pour cadres petit format et à petit prix. Si vous souhaitez commander cette photographie de barques renversées, n’hésitez pas à me contacter.

Photographie noir et blanc sur papier Mat

20 x 27 cm : 30

30 x 40 cm : 55

Le Noir dans les photographies noir et blanc

Tri-X - 125 - photos de spectacles avec négatif noir et blanc

Pellicule Kodak Tri-X exposée à 1600 ISO

Je me souviens avoir entendu un formateur expliquer qu’il fallait éviter d’inclure trop de noir quand on pratique la photo noir et blanc, surtout si l’on souhaite imprimer soi-même. L’encre coûte cher.

Ilford vient d’annoncer la sortie de nouveaux papiers jet-d’encre haut de gamme. Le Gold Mono Silk m’intéresse beaucoup pour mes tirages noir et blanc. Lire la suite