La tonalité des anciennes diapositives

Québec - pellicule Fuji Sensia digitalisée ou numérisée - numérisation diapos Lille

Diapositive Fuji Sensia 100

Ce matin, j’ai eu le plaisir de scanner des diapos anciennes pour une dame de Toulouse qui apparemment a beaucoup voyagé. Dommage que je ne puisse pas vous les montrer. Ce sont des films Kodachrome datant des années 70. Les photos sont superbes. La Kodachrome est une diapo mythique dorénavant. Les couleurs sont un peu pâlottes et le magenta domine les autres couleurs, mais la balance des couleurs n’était pas difficile à corriger sur le scan. Dans l’ensemble les diapos sont en bon état. La numérisation était assez facile. Les belles images du Grand Canyon une fois numérisées m’ont donné envie de reprendre la pratique de la couleur avec de la diapo.

Lire la suite

Diapo Fuji Sensia numérisée – Lille

Serice numérisation diapositives Lille - scanner film

Scan film argentique – Lille

Photographier les paysages en noir et blanc argentique

Photographie de paysage en argentique - Ardeche - pellicule noir et blanc numérisée

Ardèche

Je suis d’accord. Je ne suis pas très moderne. Je continue à photographier les beaux paysages en noir et blanc et en argentique de surcroît. Faire de la photo dans un milieu aussi photogénique que l’Ardèche avec une pellicule, c’est complètement démodé. Aujourd’hui, ce sont les images aux couleurs surréalistes, survitaminées en saturation, en netteté et en haute dynamique qui font recette, pas les images vieillottes de grand-père. Dans les clubs photos, même les vieux amateurs sont plus intéressés par le HDR, Lightroom et les objectifs haut de gamme qui amélioreront considérablement la qualité de leurs images que par l’esthétique d’une photo.

Monsieur et madame tout le monde n’a que faire de l’argentique de nos jours. Alors c’est très difficile de leur expliquer pourquoi je m’inflige un tel handicap sur le plan photographique. Quant aux experts en matériel dernier cri, je n’en parle même pas. C’est très difficile d’avoir une discussion avec eux. Parfois j’aurais bien envie de parler photographie artistique. J’aimerais avoir les avis des autres passionnés, notamment sur la façon dont les maîtres voient et s’expriment en image. Quand j’entame une discussion sur la beauté d’une photographie, on me répond photosites.

Je me sens toujours un peu ridicule avec mon petit appareil 24 x 36 à côté des photographes équipés de ces mastodontes numériques et de longues focales très lourdes. Si au moins, je me déplaçais avec une chambre grand format, je susciterais la curiosité et non la pitié. En général, je ne reste pas longtemps sur place. Quand un photographe se pointe avec un appareil photo digne d’un professionnel de stade, je me fais discret. J’évite de croiser les regards moqueurs. D’ailleurs, je change de bobine à l’abri des regards de peur de provoquer l’hilarité de mes confrères fortunés. Je sens bien qu’ils sont fiers et heureux de me toiser avec leur équipement à 4000 euros.

Autrefois, quand je me baladais avec un EOS 10D ou un 40D, je passais pour un touriste. Maintenant, je passe pour un ringard qui n’a pas su évoluer avec son temps. Désolé, mais moi aussi j’aimerais posséder un reflex numérique dernière génération. Je ne suis pas fortuné, loin de là. Je suis obligé de me contenter d’un petit budget mensuel pour payer les pellicules et le développement. Encore heureux que l’argentique ne revient pas cher, sinon je ne sais pas comment je ferais.

Histoires de photos est un blog photo argentique.

Vente de photographies de paysages en noir et blanc – galerie photos du Nord en noir et blanc

Photo argentiqueNumérisationTirages  – Cours photo

Lille – photographie de rue et beaucoup de pellicules à numériser

Lille - France

Pellicule Rollei Retro 100

Le scanner tourne à nouveau à plein régime.

Les dernières pellicules noir et blanc viennent d’être développées. Je suis impatient de visualiser mon travail sur l’écran du PC. J’ai mis de côté des articles pour le mois de septembre en attendant de pouvoir les illustrer. Certaines photos devraient pouvoir servir mais les trois négatifs en question attendront un peu. En seulement deux jours, j’ai reçu 22 films à scanner en haute définition, des vieux négatifs des années 70, des diapositives fraîchement développées et une petite série de négatifs couleur d’une jeune artiste photographe.

Cela respire les retours de vacances. Je n’avais pas eu autant de commandes en même temps depuis longtemps et je ne vais pas m’en plaindre. Je ne peux plus prendre de travaux de numérisation avant lundi 27 août. Mes négatifs noir et blanc passeront donc au scanner après tout le monde. Sur les trois pellicules noir et blanc qui me restent à numériser, il y a notamment une série de photos prises dans les rues de Lille. J’aimerais pouvoir les numériser au plus vite et savoir ce qu’elles valent. Alors je ne perds pas de temps : je retourne au scanner changer les vues.

Ah oui, si vous vous posez la question à propos de cette photo de Lille, elle a été numérisée comme s’il s’agissait d’une pellicule couleur. J’avais un peu exagéré en sur exposition, alors j’ai trouvé cette astuce pour récupérer un peu de matière dans les hautes lumières. Je ne l’ai pas reconvertie en noir et blanc pur.

Quelques exemples de scans argentiques.

Le vieil homme au chapeau – une photo sans histoire

Le vieil homme au chapeau.

Photographie noir et blanc argentique.

Un vieil homme face à la baie.

Tirage 30 x 40 cm sur papier Fine Art.


Prix : 45,00 € TTC