Vos photos de vacances ne sont pas créatives

photo-carte-postale-st-valery-somme-cours-photo

Un de mes amis montrait les photos de son dernier voyage à l’étranger à un groupe d’amis, tous photographes avertis. Il était fier de son album photo jusqu’à cette remarque blessante provenant d’une personne certainement bien intentionnée. Celle-ci critiquait son manque de créativité et l’absence de personnalité dans ses images : « Ce sont des souvenirs de vacances, rien de plus. »

Lire la suite

Où faire numériser ses négatifs couleurs ?

numériser une pellicule couleur - scanner négatif couleur

Film argentique 135 mm couleur scanné

Je reçois régulièrement des mails de gens me demandant où l’on peut faire scanner ses négatifs couleurs à Strasbourg, Montpellier, Quimper, Bordeaux, etc… Malheureusement, pour ceux qui recherchent un labo de proximité, je ne connais pas tous les laboratoires de France. Mais sachez que je suis à votre service pour numériser vos négatifs, qu’ils soient en couleur ou en noir et blanc. Je suis basé à Lille. Vous pouvez me remettre vos films en main propre ou me les faire parvenir par courrier. Lire la suite

La paillote a disparu, la diapositive aussi

Fresque murale - Photographie d'une peinture murale disparue - Nord - Photographe argentique

Diapo Fuji Sensia 100

Je pense avoir photographié cette fresque très colorée en 2007. C’était avec une diapositive Fuji Sensia 100. Cette pellicule qui a fait le bonheur des photographes amateurs de paysages n’est plus fabriquée. C’est dommage. Maintenant que j’ai abandonné les réflex numériques, je me serais bien remis à la photo de rue avec une diapo généreuse en couleurs et pas trop chère. Lire la suite

Villa Marguerite Yourcenar : photographies noir et blanc

Villa Marguerite Yourcenar NB

Kodak TMAX 400

Des images trop contrastées

Dans le précédent billet, je mettais en avant les mérites de la pellicule argentique en terme de dynamique. Mais quand la lumière est très dure, comme ici en milieu de journée, je devrais m’abstenir de déclencher. J’étais venu dans cette région de Flandre pour photographier les beaux paysages de campagne, les chevaux et les moulins et je suis arrivé au Mont Noir sur le coup de midi. Le soleil tapait trop fort mais je voulais absolument photographier la villa Yourcenar. En fait, j’aurais dû commencer par cet endroit. La jolie lumière douce du matin aurait avantagé les nuances de gris. Je me retrouve avec des ombres très marquées. En plus, je n’avais plus de pellicules 100 ISO, uniquement de la Kodak TMAX 400. Ce qui n’arrange pas les choses.

Arbre mort photographie en noir et blanc

Je reviendrai photographier le parc tôt dans la matinée avec un négatif noir et blanc 100 ISO. Je resterai en Kodak TMAX afin de conserver le même style de noir et blanc. On pourra alors comparer avec ces images que je trouve trop contrastées. Le rendu devrait être complètement différent. Les nuances devraient êtres plus subtiles. Un négatif même performant ne suffit pas à faire une photo noir et blanc riche en nuances de gris. C’est avant tout, la qualité de lumière qui va donner une belle image.

Parc Margurite Yourcenar

Pellicules Kodak scannées

Photographies prises avec un reflex Canon argentique

et le Canon EF 28-105 II USM que je mets en vente.

photographe argentique

Blog photo argentique – Nord

Pourquoi j’aime la photographie argentique

Pellicule couleur Kodak scannée couleurs et lumières conservées

Kodak Ektar 100 numérisée

En numérique, j’aurais été obligé de sous exposer pour ne pas brûler le ciel. J’aurais donc perdu des détails dans les ombres. Ce n’est pas bien grave quand on maîtrise le RAW et les logiciels de développement, mais le photographe débutant aura quelques difficultés pour conserver de la matière dans les hautes lumières. En fait, un capteur numérique ne peut pas encaisser autant de contrastes qu’une pellicule. Même les boîtiers les plus récents et les plus chers ne font pas aussi bien sur le plan de la dynamique. La pellicule a gardé ce petit avantage, enfin pour l’instant. Et c’est aussi pour cette raison que j’aime toujours la pellicule.

Autre article :

La diapo a-t-elle encore une place dans le monde de la photo ?