Photographier même quand il n’y a pas de soleil

Phototgraphe argentique du Nord P de Calais

Pellicule Kodak TRI-X

Ce n’est pas parce que le soleil est absent que l’on ne peut pas photographier.

Je croise mon ami J.P en allant acheter mon magazine photo préféré, l’autre soir. Il sourit en me voyant avec un appareil photo à l’épaule : « Tu ne te sépares jamais de ton boîtier. » Il a raison. Je suis capable d’oublier le téléphone portable à la maison mais je ne pourrais pas sortir sans un appareil photo.  J.P vient de s’offrir un super zoom pour les vacances et trépigne d’impatience. Il aimerait pouvoir essayer son 70-300 tout neuf et s’entraîner à la photo de paysage avant de partir, mais avec un ciel aussi sombre, il désespère. Je me retourne vers le petit port de plaisance et pour moi la lumière est magnifique.

Certes, le ciel est chargé de nuages noirs qui ne laissent aucune chance aux rayons de soleil mais la qualité de la lumière est bien là. Je ne saurais pas vous expliquer en détail. Il faudrait être un poète ou un virtuose des mots pour le faire. L’ambiance est spéciale. On se croirait sur un plateau de cinéma. Il venait de pleuvoir. Les couleurs intenses et sourdes semblent avoir été choisies par un artiste peintre, le contraste est bien marqué. Je n’ai encore rien photographié d’original ce soir. Je prends cette photo en noir et blanc juste pour me rappeler de la beauté de la lumière à cet instant. Si je voulais faire de la photo de paysage en couleur, ce serait avec cette luminosité précisément.

Alors je ne comprends pas J.P. Pourquoi se priver d’un moment aussi beau ? Si j’avais un nouvel objectif à monter sur mes reflex argentiques, je m’empresserais de le mettre à l’épreuve, surtout avec une si belle lumière. D’ailleurs, je me ferais un plaisir de le tester dans toutes les conditions et pas seulement quand le ciel est bleu.

6 réactions sur “Photographier même quand il n’y a pas de soleil

  1. Tu veux peut- être parler d’un de ces moments magique où la lumière, filtrée par les nuages, pose sur les personnes et les choses un voile de douceur et de transparence ou tout apparaît si distinctement que l’on verrait la Tour Eiffel depuis Bonne Mère. Une lumière qui caresse nos yeux avec vigueur mais sans les agresser. Une lumière qui nous ferait oublier que l’on est lundi. Bref, une lumière qui nous mettrait vert de rage…si l’on avait oublié notre précieux capteur de lumière. Alors oui, je suis 100% dac avec toi. 
     

  2. Les couleurs que procure les ciels couverts sont simplement magnifiques et en noir et blanc les nuages sont somptueux et ressortent parfaitement. belle photo et chouette article Fred.
    N’hésite pas à divaguer pour expliquer. Tu aimes assez la photo pour bien le décrire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s