Photographier même quand il n’y a pas de soleil

Phototgraphe argentique du Nord P de Calais

Pellicule Kodak TRI-X

Ce n’est pas parce que le soleil est absent que l’on ne peut pas photographier.

Je croise mon ami J.P en allant acheter mon magazine photo préféré, l’autre soir. Il sourit en me voyant avec un appareil photo à l’épaule : « Tu ne te sépares jamais de ton boîtier. » Il a raison. Je suis capable d’oublier le téléphone portable à la maison mais je ne pourrais pas sortir sans un appareil photo.  J.P vient de s’offrir un super zoom pour les vacances et trépigne d’impatience. Il aimerait pouvoir essayer son 70-300 tout neuf et s’entraîner à la photo de paysage avant de partir, mais avec un ciel aussi sombre, il désespère. Je me retourne vers le petit port de plaisance et pour moi la lumière est magnifique.

Certes, le ciel est chargé de nuages noirs qui ne laissent aucune chance aux rayons de soleil mais la qualité de la lumière est bien là. Je ne saurais pas vous expliquer en détail. Il faudrait être un poète ou un virtuose des mots pour le faire. L’ambiance est spéciale. On se croirait sur un plateau de cinéma. Il venait de pleuvoir. Les couleurs intenses et sourdes semblent avoir été choisies par un artiste peintre, le contraste est bien marqué. Je n’ai encore rien photographié d’original ce soir. Je prends cette photo en noir et blanc juste pour me rappeler de la beauté de la lumière à cet instant. Si je voulais faire de la photo de paysage en couleur, ce serait avec cette luminosité précisément.

Alors je ne comprends pas J.P. Pourquoi se priver d’un moment aussi beau ? Si j’avais un nouvel objectif à monter sur mes reflex argentiques, je m’empresserais de le mettre à l’épreuve, surtout avec une si belle lumière. D’ailleurs, je me ferais un plaisir de le tester dans toutes les conditions et pas seulement quand le ciel est bleu.

Le blog photo vient d’atteindre les 150 000 visites

Photo noir et blanc ancien intérieur estaminet Nord France

Intérieur d’un estaminet – Flandre 2012 – Pellicule Kodak TRI-X

Le blog Histoires de photos a aujourd’hui dépassé les 150 000 visites. En deux ans d’existence, le blog photo en grande partie consacré à la photographie argentique a connu une belle progression. J’en suis à la fois étonné et ravi. Je ne pensais pas que la photographie argentique pouvait intéresser autant de monde. Vous êtes chaque mois près de 7000 visiteurs uniques à explorer les galeries de ce blog photo pourtant très ordinaire.

Je constate que beaucoup d’entre vous apprécient encore le noir et blanc à l’ancienne. Je vois aussi énormément de requêtes concernant la photo artistique en noir et blanc argentique, preuve que la pellicule n’a pas dit son dernier mot. Je souhaite seulement une chose, c’est d’avoir les moyens de continuer à photographier avec mes fidèles boîtiers argentiques pendant longtemps et pourquoi pas avec des appareils photo plus anciens. Le rêve serait de pouvoir expérimenter la photographie argentique avec à chaque fois du matériel différent et alimenter le blog en nouvelles expériences photographiques.

Alors, merci à tous ceux qui ont relayé mes anecdotes et histoires de photos. Je pense notamment aux blogueurs passionnés et aux fidèles lecteurs qui font vivre ce site en apportant leur témoignage, leur soutien ou leurs points de vue. Je vous remercie chaleureusement, vous tous qui prenez la peine de m’écrire pour me faire part de votre sympathie envers ce modeste blog photo.

La photo la plus populaire de mon compte Flickr est une photo de paysage en Ecosse

meilleurs spots photos Ecosse île Skye

Cette photo de paysage de montagnes prise sur l’île de Skye en Ecosse est devenue, depuis peu, la photo la plus vue et la plus appréciée de mon compte Flickr et c’est aussi ma préférée.

La popularité d’une photo ne correspond pas toujours à ce que l’on imaginait. J’attendais beaucoup de certaines photos de paysage en noir et blanc, notamment des photos d’Ecosse, sur lesquelles je n’ai aucun retour. D’autres images, prises sur le vif et sans réfléchir, remportent un succès inattendu et pas vraiment mérité. Pour une fois, je suis ravi de la critique positive des utilisateurs du site de partage Flickr. Je n’aime pas me jeter des fleurs et crier sur tous les toits que cette photo est une bonne photo pourrait paraître quelque peu prétentieux. Je préfère dire que je l’apprécie plus que les autres. Lire la suite

Photo de concert en plein air avec le Canon EOS 40D

photo-de-concert-canon-40d

Ce festival de musique africaine a eu lieu en 2010. Le Canon 70-200 F4 L USM aurait pu être utile ce jour là, mais il était déjà revendu. Je n’aurais pas été obligé de me coller à la scène. Je m’étais rendu compte que je l’utilisais peu et je ne me suis jamais senti à l’aise avec une longue focale dans la rue. Cet objectif de la série L de Canon possède les qualités optiques d’un objectif pro. Il est juste moins lumineux qu’un F2.8. Mais pour un amateur à la recherche d’une qualité d’image au top, ce 70-200 est une pure merveille.

Il y a deux ans, je photographiais encore avec le Canon EOS 40D. Avec le recul, je ne le trouve pas si mauvais. J’étais satisfait de l’utilisation de ce boîtier expert et j’ai conservé de bons souvenirs grâce à lui. Les photos prises lors de ce concert en plein air en font partie. Je me rappelle avoir longtemps hésité avant de m’en séparer. J’avais gagné le 550D lors d’un concours photo et je me retrouvais avec deux reflex numériques. Le 40D était plus solide et plus pratique, mais plus ancien aussi. La puissance du capteur du 550D l’a emporté sur la maniabilité du 40D.

Mais le 550D aussi est parti. Il ne bénéficie pas des atouts d’un reflex semi pro comme le 7D. L’ergonomie du 7D est vraiment bien pensée et le viseur est très agréable. J’imagine le plaisir que l’on peut éprouver à photographier un concert par exemple. Malgré cela, on ne peut pas dire que le 550D soit dépourvu d’avantages, bien au contraire. Je parie même que je vais regretter sa compacité et sa légèreté. Je serai peut-être nostalgique des images que je prenais en mode snapshot, vous savez, ces photos souvenirs prises facilement sur le vif juste pour alimenter un carnet de route. Chose que je ne fais pas en argentique. Cela me reviendrait trop cher.

C’est toujours pareil. A chaque fois que je revends du matériel photo, je le regrette quelques mois après.

Blog photo argentique : portrait noir et blanc et grand angle

Pourquoi ne pourrait-on pas faire du portrait au 28 mm ?

Au cours d’une rencontre entre photographes amateurs, un homme un peu plus âgé que moi affirmait haut et fort que le portrait se faisait uniquement au 105 mm. Je ne suis pas du genre à protester ouvertement, mais en entendant de telles âneries, il fallait que je réagisse. Je lui ai rappelé l’existence des autres focales intéressantes en portrait comme le 85mm, le 135mm ou le 200mm. Il m’a répondu en essayant d’imposer son dictat : « 105 mm et rien d’autre ». Légèrement agacé, je lui ai demandé sur un ton ironique : « Et pourquoi pas au grand angle ? ».

Blog photo agentique - noir et blanc argentique Nord Pas-de-Calais

Portrait au grand angle – Pellicule Ilford HP5

Lire la suite

Végétal – urbain : photo argentique noir et blanc

Photographe argentique urbain et paysages

Kodak Tri-X

Apprendre à maîtriser son reflex numérique Canon EOS 550D

Comment photographier les chevaux avec EOS 550D

Quand je vois toutes les questions qui me sont posées autour de l’utilisation du Canon EOS 550D, j’imagine que vous êtes nombreux à posséder un reflex numérique et ne pas vraiment savoir comment le manipuler.

Le blog Histoires de photos parle régulièrement de photos prises avec le 550D même si en dix ans de pratique numérique, les reflex se sont succédés. C’est donc logique d’attirer les débutants ayant récemment fait l’acquisition de ce reflex amateur. Et comme je me fais un devoir de répondre à tout le monde, les mails s’enchaînent autour de l’apprentissage du 550D. C’est un plaisir de partager mon expérience concernant l’utilisation d’un reflex numérique quel qu’il soit. Mais avec l’audience qui prend de l’importance et le nombre d’interrogations au sujet d’un seul appareil photo, je me dis que je ferais bien de donner des cours individuels à ceux qui débutent avec un reflex numérique.

Les questions qui reviennent le plus souvent sur le 550D ou le 600D, c’est du pareil au même, concernent les problèmes de mise au point, de netteté, de balance des couleurs, de zoom, de réglage des ISO, de mode d’exposition et de la prise de vue en mode live-view. Parfois, il m’est difficile de comprendre la question car la personne n’a pas suffisamment de connaissance technique ou n’emploie pas les bons termes pour expliquer son problème. Le manuel du 550D est pourtant bien fait, mais j’admets que la quantité d’informations à ingurgiter est impressionnante pour un novice.

Bien souvent, j’ai la certitude qu’il y a méprise sur l’utilité de tel ou tel bouton ou que la personne n’a aucune idée de l’existence de telle ou telle fonctionnalité. Alors j’essaie de visualiser les éventuelles erreurs de manipulation. Quand je suis avec les élèves du club photo, je peux constater et corriger les mauvaises habitudes, mais à distance, c’est compliqué. Je préfère être au côtés de la personne pour montrer les réglages du boîtier. En fait, rien ne remplace la pratique sur le terrain.

Alors, si vous habitez la région Nord Pas-de-Calais, sachez que je me mets à votre disposition pendant quelques heures pour un cours individuel ou en petit groupe. Je ne vais pas vous enseigner la photographie en général mais juste vous apprendre à manipuler votre EOS 550D. Je vous montrerai les réglages en fonction de chaque situation : portrait, paysage, flash etc…

Plus d’infos

Bien évidemment, toutes les photos présentes dans ce billet ont été prises avec le CANON EOS 550D.

Réussir ses photos avec le Canon EOS 550D - photographier les animaux domestiques avec le Canon 600DApprendre à photographier avec le 550DUtiliser 'écran du 550D, comment faire des photos nettes
Prendre des cours de photographie avec le 550DAméliorer les couleurs de son reflex Canon EOS 550D

Cours de photographie pour débutants région NPC, Lille, Béthune, Arras, Armentières…

Scène de vie en noir et blanc – photographie argentique

Lapin de Pâques - photographie noir et blanc Rollei Retro - blog photo argentique Lille

Pellicule Rollei Retro 100

Des scènes de vie à photographier, on en rencontre partout même à quelques mètres de chez soi. Il suffit de sortir, d’être ouvert et attentif à tout ce qui se passe dans la rue. Il n’est pas nécessaire de débusquer l’extraordinaire mais soyez prêts à figer les instants de joie des uns et des autres, les petits bonheurs simples du quotidien. Je vous souhaite de joyeuses Pâques.

Je ne suis pas un street photographer

Kodak Ultra Color street photography

Pellicule Kodak Ultra

En photographie argentique couleur, je ne respecte pas les codes de la photographie de rue.

Je fais abstraction des passants et je me laisse guider par la couleur.

Blanc et noir : photographie argentique

janvier 2012 -782

Pellicule Kodak TMAX 400

Quelle est votre consommation de pellicules photo ?

voiture d'autrefois en noir et blanc Ariane 4

  • Un vieil appareil photo comme le vôtre, ça doit consommer un maximum de pellicules ?

  • Oh, je dirais que tout dépend de mon humeur. Par moments, je déclenche plus vite et forcément, je consomme plus. Mais j’essaie de garder une moyenne raisonnable.

  • Et vous carburez à quoi ?

  • Dernièrement, j’ai fait le plein de Kodak Tri-X.

  • Vous montez à combien avec ?

  • Je monte facilement à 3200 ISO avec la TRI-X.

  • Et, ça va, elle tient la route ?

  • Oh oui. Il faut juste respecter les temps de pose.

  • Alors, aucun problème si vous voulez la pousser ?

  • Non aucun problème.

Penser à acheter des négatifs couleurs

Sur le loch lomond - Photographie de baigneurs et kayaks en Ecosse - Couleur argentique -

Négatif Fuji Superia 200

Maintenant que je me suis séparé du reflex numérique, je dois penser à me procurer à nouveau de la pellicule couleur.

J’ai toujours aimé photographier en couleur argentique. Mais depuis la flambée des prix dans ce domaine et l’arrivée à maturité des appareils numériques, j’ai laissé tomber la diapo. Quant aux négatifs couleur, au départ je les réservais pour des événements importants comme les mariages et les portraits d’enfants par exemple. Puis les négatifs couleur ont progressivement déserté le frigo. Ces dernières années, j’avais trouvé un compromis entre numérique et argentique. La couleur était confiée aux reflex numériques et le noir et blanc aux boîtiers argentiques. Aujourd’hui, j’ai l’impression de retourner dix ans en arrière.

Terminé les cartes mémoire, il faudra penser à gérer les stocks de pellicules. D’autant plus que je vais avoir besoin d’un type de négatif pour chaque usage et chaque situation. Il faut prévoir des pellicules plus ou moins sensibles en fonction des conditions de luminosité. La Fuji 1600 ISO m’intrigue. J’avais lu un article étonnant dans Réponse photo à propos de ce négatif ultra sensible. Dans un premier temps, je me contenterai des classiques 100, 200, 400 et 800 ISO. Je pense utiliser la Fuji Superia, pour la photo de tous les jours. La Superia est peu chère et conviendra parfaitement aux photos genre snaphot et pour illustrer un article sur le net, elle suffit largement. La Kodak Gold était superbe en terme de richesse des couleurs mais on la trouve difficilement dorénavant. A moins que vous ayez une bonne adresse à me communiquer. Pour les photos de paysages et quand j’aurai besoin d’une grande finesse d’image, la Kodak Ektar reste ma préférée. Concernant les commandes et notamment les portraits, les photos de futurs mariés ou de famille, je préfère privilégier la qualité avec un négatif professionnel : la fameuse Kodak Portra.

Je sais, je ne me simplifie pas la vie avec toutes ces contraintes qu’impose l’argentique. Mais c’est la solution la plus économique pour avoir la chance de photographier en Full Frame, autrement dit en plein format. Pour l’instant, je n’ai pas les moyens d’investir plus de 3000 euros dans un boîtier 24 x 36 numérique. Un jour, j’aurais peut-être la possibilité de m’équiper en moyen format argentique, beaucoup plus abordable du côté de l’occasion. Pour ceux qui ne connaissent pas, ce sont des boîtiers qui acceptent un négatif de grande taille et qui permettent de réaliser des images sublimes avec une très belle définition. Ce sera l’outil ultime pour la photo artistique ou la photo de mariage. Mais ça, c’est une autre histoire.

Un blog photo 100% argentique

Vieilles choses

Le reflex numérique est parti. Il est dorénavant entre les mains d’une jeune et charmante photographe. Je me retrouve donc seulement avec mes deux fidèles boîtiers argentiques.

J’ai revendu le numérique. Je me prive peut-être d’opportunités de reportages et de mariages, quoique… Couvrir un mariage tout en argentique n’est pas délirant. Nous le faisions bien autrefois. C’est juste une problématique de rentabilité pour le photographe et peut être une crainte de la part de certains commanditaires vis à vis de la qualité et de la quantité. Il me faudra convaincre les futurs mariés qu’il est possible d’assurer le reportage photo d’un mariage avec du matériel argentique.

Si je veux prendre le chemin de la photographie d’auteur et vendre de temps en temps des tirages d’art, l’argentique me convient parfaitement. Et si je décide de devenir professionnel, je pourrai toujours répondre aux demandes de portraits pour les couples ou familles qui aiment le noir et blanc à l’ancienne. Dans ce domaine, le noir et blanc argentique a toujours la côte. Je vois bien les réactions positives à chaque fois que je montre un tirage noir et blanc issu d’un négatif. Je ne sais pas où je mets les pieds. C’est encore un peu flou. En tout cas, le blog va bientôt s’orienter vers la photographie 100% argentique.

Je pense que les dernières photos prises avec le 550D serviront à illustrer encore un article ou deux. Ensuite, les pixels laisseront place aux grains d’argent. J’espère ne pas me tromper. Jusqu’à présent, l’argentique m’a donné plus de satisfaction que le numérique, mais c’est peut être aussi parce que je n’ai pas encore eu la chance de travailler avec un 5D ou un D700, ou plutôt un D800, parce qu’il faut bien se mettre à la page. Avec un tel matos, je penserais certainement différemment. Si demain, un mécène croisait ma route et m’offrait un reflex pro ou semi pro, je ne dirais pas non. Avis aux amateurs.

Attention, le 550D est bel et bien vendu. Je ne vous fais pas un poisson d’avril, je suis sérieux. Ce qui ne sera pas le cas de tout le monde aujourd’hui. Méfiez-vous des gens qui voudront vous faire croire que le tout dernier appareil photo à la mode est capable de prendre des photos avant que vous n’ayez déclenché…

Sur ce, amusez-vous bien.