Photographier même quand il n’y a pas de soleil

Phototgraphe argentique du Nord P de Calais

Pellicule Kodak TRI-X

Ce n’est pas parce que le soleil est absent que l’on ne peut pas photographier.

Je croise mon ami J.P en allant acheter mon magazine photo préféré, l’autre soir. Il sourit en me voyant avec un appareil photo à l’épaule : « Tu ne te sépares jamais de ton boîtier. » Il a raison. Je suis capable d’oublier le téléphone portable à la maison mais je ne pourrais pas sortir sans un appareil photo.  J.P vient de s’offrir un super zoom pour les vacances et trépigne d’impatience. Il aimerait pouvoir essayer son 70-300 tout neuf et s’entraîner à la photo de paysage avant de partir, mais avec un ciel aussi sombre, il désespère. Je me retourne vers le petit port de plaisance et pour moi la lumière est magnifique.

Certes, le ciel est chargé de nuages noirs qui ne laissent aucune chance aux rayons de soleil mais la qualité de la lumière est bien là. Je ne saurais pas vous expliquer en détail. Il faudrait être un poète ou un virtuose des mots pour le faire. L’ambiance est spéciale. On se croirait sur un plateau de cinéma. Il venait de pleuvoir. Les couleurs intenses et sourdes semblent avoir été choisies par un artiste peintre, le contraste est bien marqué. Je n’ai encore rien photographié d’original ce soir. Je prends cette photo en noir et blanc juste pour me rappeler de la beauté de la lumière à cet instant. Si je voulais faire de la photo de paysage en couleur, ce serait avec cette luminosité précisément.

Alors je ne comprends pas J.P. Pourquoi se priver d’un moment aussi beau ? Si j’avais un nouvel objectif à monter sur mes reflex argentiques, je m’empresserais de le mettre à l’épreuve, surtout avec une si belle lumière. D’ailleurs, je me ferais un plaisir de le tester dans toutes les conditions et pas seulement quand le ciel est bleu.

Le blog photo vient d’atteindre les 150 000 visites

Photo noir et blanc ancien intérieur estaminet Nord France

Intérieur d’un estaminet – Flandre 2012 – Pellicule Kodak TRI-X

Le blog Histoires de photos a aujourd’hui dépassé les 150 000 visites. En deux ans d’existence, le blog photo en grande partie consacré à la photographie argentique a connu une belle progression. J’en suis à la fois étonné et ravi. Je ne pensais pas que la photographie argentique pouvait intéresser autant de monde. Vous êtes chaque mois près de 7000 visiteurs uniques à explorer les galeries de ce blog photo pourtant très ordinaire.

Je constate que beaucoup d’entre vous apprécient encore le noir et blanc à l’ancienne. Je vois aussi énormément de requêtes concernant la photo artistique en noir et blanc argentique, preuve que la pellicule n’a pas dit son dernier mot. Je souhaite seulement une chose, c’est d’avoir les moyens de continuer à photographier avec mes fidèles boîtiers argentiques pendant longtemps et pourquoi pas avec des appareils photo plus anciens. Le rêve serait de pouvoir expérimenter la photographie argentique avec à chaque fois du matériel différent et alimenter le blog en nouvelles expériences photographiques.

Alors, merci à tous ceux qui ont relayé mes anecdotes et histoires de photos. Je pense notamment aux blogueurs passionnés et aux fidèles lecteurs qui font vivre ce site en apportant leur témoignage, leur soutien ou leurs points de vue. Je vous remercie chaleureusement, vous tous qui prenez la peine de m’écrire pour me faire part de votre sympathie envers ce modeste blog photo.

La photo la plus populaire de mon compte Flickr est une photo de paysage en Ecosse

meilleurs spots photos Ecosse île Skye

Cette photo de paysage de montagnes prise sur l’île de Skye en Ecosse est devenue, depuis peu, la photo la plus vue et la plus appréciée de mon compte Flickr et c’est aussi ma préférée.

La popularité d’une photo ne correspond pas toujours à ce que l’on imaginait. J’attendais beaucoup de certaines photos de paysage en noir et blanc, notamment des photos d’Ecosse, sur lesquelles je n’ai aucun retour. D’autres images, prises sur le vif et sans réfléchir, remportent un succès inattendu et pas vraiment mérité. Pour une fois, je suis ravi de la critique positive des utilisateurs du site de partage Flickr. Je n’aime pas me jeter des fleurs et crier sur tous les toits que cette photo est une bonne photo pourrait paraître quelque peu prétentieux. Je préfère dire que je l’apprécie plus que les autres. Lire la suite

Photo de concert en plein air avec le Canon EOS 40D

photo-de-concert-canon-40d

Ce festival de musique africaine a eu lieu en 2010. Le Canon 70-200 F4 L USM aurait pu être utile ce jour là, mais il était déjà revendu. Je n’aurais pas été obligé de me coller à la scène. Je m’étais rendu compte que je l’utilisais peu et je ne me suis jamais senti à l’aise avec une longue focale dans la rue. Cet objectif de la série L de Canon possède les qualités optiques d’un objectif pro. Il est juste moins lumineux qu’un F2.8. Mais pour un amateur à la recherche d’une qualité d’image au top, ce 70-200 est une pure merveille.

Il y a deux ans, je photographiais encore avec le Canon EOS 40D. Avec le recul, je ne le trouve pas si mauvais. J’étais satisfait de l’utilisation de ce boîtier expert et j’ai conservé de bons souvenirs grâce à lui. Les photos prises lors de ce concert en plein air en font partie. Je me rappelle avoir longtemps hésité avant de m’en séparer. J’avais gagné le 550D lors d’un concours photo et je me retrouvais avec deux reflex numériques. Le 40D était plus solide et plus pratique, mais plus ancien aussi. La puissance du capteur du 550D l’a emporté sur la maniabilité du 40D.

Mais le 550D aussi est parti. Il ne bénéficie pas des atouts d’un reflex semi pro comme le 7D. L’ergonomie du 7D est vraiment bien pensée et le viseur est très agréable. J’imagine le plaisir que l’on peut éprouver à photographier un concert par exemple. Malgré cela, on ne peut pas dire que le 550D soit dépourvu d’avantages, bien au contraire. Je parie même que je vais regretter sa compacité et sa légèreté. Je serai peut-être nostalgique des images que je prenais en mode snapshot, vous savez, ces photos souvenirs prises facilement sur le vif juste pour alimenter un carnet de route. Chose que je ne fais pas en argentique. Cela me reviendrait trop cher.

C’est toujours pareil. A chaque fois que je revends du matériel photo, je le regrette quelques mois après.

Blog photo argentique : portrait noir et blanc et grand angle

Pourquoi ne pourrait-on pas faire du portrait au 28 mm ?

Au cours d’une rencontre entre photographes amateurs, un homme un peu plus âgé que moi affirmait haut et fort que le portrait se faisait uniquement au 105 mm. Je ne suis pas du genre à protester ouvertement, mais en entendant de telles âneries, il fallait que je réagisse. Je lui ai rappelé l’existence des autres focales intéressantes en portrait comme le 85mm, le 135mm ou le 200mm. Il m’a répondu en essayant d’imposer son dictat : « 105 mm et rien d’autre ». Légèrement agacé, je lui ai demandé sur un ton ironique : « Et pourquoi pas au grand angle ? ».

Blog photo agentique - noir et blanc argentique Nord Pas-de-Calais

Portrait au grand angle – Pellicule Ilford HP5

Lire la suite