Evasion en bord de mer – photographie noir et blanc

Paysafe marin en noir et blanc France vente de photographies artistiques de bords de mer

Je suis censé photographier des instants de vies pour le club photo.

Au lieu de ça, je replonge dans mes archives pour faire le ménage dans mes anciennes photos. Actuellement, je fais le tri des photos de bord de mer. Je n’avais pas mis les mains dans la gestion des catalogues d’images depuis longtemps. Avec plusieurs dizaines de milliers de photos, ça devient difficile d’en retrouver une en particulier quand rien n’est identifié, tagué, classé. C’est fastidieux mais au moins les photos de bord de mer me permettent de m’évader. Certaines photos de plages ou de voiliers sur la mer me donnent envie d’évasion. Je retournerais bien en Ecosse photographier les paysages marins.

Photographie noir et blanc avec une pellicule performante : la Kodak TMAX 400

Photographie noir et blanc avec la Kodak TMAX 400

J’apprécie de plus en plus la photographie noir et blanc avec la Kodak TMAX 400. Hormis le fait que cette pellicule possède un grain très fin, je l’aime aussi pour sa belle gamme de gris. Les transitions sont douces entre les nuances de gris, les noirs quant à eux sont profonds. La plage dynamique est extraordinaire, même en cas de fort contraste. On distingue toujours quelque chose, dans les noirs les plus intenses comme dans les hautes lumières. Même si la TRI-X reste la reine des pellicules photo en reportage, je vous conseillerais de tester la TMAX en photo de rue.

Prochainement, j’aurai l’occasion de faire du portrait avec la TMAX. Quatre personnes ont répondu à mon appel sur Facebook et souhaitent être photographiées en extérieur. J’ai prévu des situations différentes pour chacune d’entre elles. J’alternerai les prises de vues en mouvement et les portraits posés. Toutes les photos seront réalisées en lumière naturelle, soit en plein jour, soit en fin de journée. Et si le soleil est de la partie, j’essaierai de jouer sur les contrastes. J’espère que mes modèles apprécieront le style d’image et le rendu du noir et blanc. Je compte beaucoup sur les performances de la Kodak TMAX.

Voici une adresse où vous pourrez vous procurer de la Kodak TMAX.

Sur les routes du Nord – photographie noir et blanc

Photographie noir et blanc argentique sur les routes du Nord de la France

Pellicule Rollei Retro 100

La photo du dimanche : la ville et ses reflets

Photographie noir et blanc de reflets de vitrines

Pellicule Kodak TMAX 400

La ville est un terrain de jeu formidable pour le photographe.

Entre les monuments, les rues pavés, les marchés, les brocantes de quartier ou les passants, la ville regorge de sujets photographiques. Les reflets de la ville dans les vitrines constituent aussi un bon sujet photo. Dans les centres touristiques, je m’approche des magasins ou des restaurants pour voir la ville différemment. Ce qui m’intéresse dans la réflexion des vitrines, c’est l’opposition entre ce qui se passe à l’intérieur et l’extérieur, pas seulement les reflets. Personnellement, j’aime bien intégrer l’humain dans ce genre de photos mais le clocher d’une vieille église se reflétant dans la façade en verre d’un immeuble moderne est tout aussi intéressant.

Ici, je me suis posté à un mètre à peine de la vitre de ce restaurant et j’ai cherché un cadre au grand angle. J’attendais que le serveur se place à gauche et j’ai déclenché quand la dame a dirigé son regard vers moi. Organiser les plans et les points de force n’est pas évident. J’avais tenté plusieurs photos de réflexion à des endroits différents et c’est cette image que j’ai retenue. Les autres photos étaient trop brouillon. Le défi quand on photographie les reflets, c’est d’arriver à construire une image tout en conservant une bonne lisibilité. Et cela ne fonctionne pas toujours. Il faut multiplier les essais.

Des photographies noir et blanc tous les jours de l’année

pellicule Rollei retro 100 scan Lille

Pellicule Rollei Retro 100

Si j’en avais les moyens, je ferais de la photographie noir et blanc argentique tous les jours de l’année.

Je n’éprouve pas le besoin de photographier en couleur actuellement. Je n’ai pas de sujet qui puisse mériter la couleur, pas de spectacle de danse en prévision, pas de photo de couples ou de jeunes mariés dans mon agenda, ni de voyage en vue. Le noir et blanc argentique me convient pour ce que je vois en ce moment. Cependant, je suis obligé de me freiner dans ma consommation de pellicules argentiques. Je ne roule pas sur l’or. Même si mon seul loisir se résume à la photographie, j’ai un budget mensuel très restreint. Alors aujourd’hui, je suis contraint de sélectionner mes sujets et de réfléchir à deux fois avant de déclencher. C’est quand même frustrant. Il y a tellement de choses à imprimer sur pellicule, surtout en noir et blanc.

Lire la suite