Les pièges que j’aurais pu éviter – une photo pourtant facile

Photo noir et blanc dunes plage en plein été. Photographie discussion, critiques et esais argentique. Apprentissage de la photographie à Wambrechies, Marcq, Bondues

J’élimine régulièrement un bon paquet de photos au moment de la numérisation.

Quand j’observe mes négatifs fraîchement développés, je vais parfois au devant de belles surprises. Mais, il arrive aussi que je sois déçu de mon travail. Soit la photo ne retranscrit pas ce que j’ai vu sur place, soit je n’ai pas fait attention aux détails gênants. Sur le blog Histoires de photos, je montre uniquement ce qui me semble intéressant, acceptable. Les trois-quart des photos sont refoulées. De temps en temps, je fais l’impasse sur quelques défauts si je juge l’image utile pour illustrer un billet. J’ai un oeil très critique sur mes photographies. J’analyse chaque image et je note mes erreurs. Je vois ce que j’aurais dû faire au moment de la prise de vue pour ne pas répéter les mêmes erreurs. C’est une autre manière d’apprendre. Cela ne m’empêche pas pour autant de me tromper à nouveau sur le terrain.

La photo noir et blanc a été prise avec un compact argentique Olympus. Il n’y a pas de réglage d’exposition et de mise au point à effectuer. L’appareil gère tout en automatique. La seule chose à faire est de bien choisir l’endroit où l’on va diriger l’objectif pour qu’il puisse calculer une exposition moyenne correcte, puis appuyer sur le déclencheur à mi-course.  J’ai fait l’erreur de prendre la mesure de la lumière sur le sable. La forte luminosité que le sable renvoyait a conduit l’appareil photo à sous-exposer massivement. Résultat, le ciel est trop dense. J’aurais dû lui demander de mesurer la lumière sur une surface moins claire.

Le deuxième souci dans cette photo et cela saute aux yeux, c’est la ligne d’horizon qui n’est absolument pas droite. Je pourrais me faire pardonner en prétextant que le viseur est trop étriqué pour pouvoir bien visualiser les lignes, mais là, c’était quand même facile à vérifier avec le ciel et la mer. Une photo bancale est immédiatement recalée dans un concours. Je me suis concentré sur les proportions de la photo. Je voulais un maximum de sable dans la partie basse. J’ai pensé à orienter l’objectif vers le bas, mais je n’ai pas pensé à vérifier si mon cadrage était bien droit.

Passons sur le fait que la photo soit sous-exposée et qu’elle ne soit pas droite. Le rendu contrasté du noir et blanc passe encore et peut être corrigé dans Photoshop. Quant à l’orientation, on peut facilement redresser l’image.  Le plus gênant, c’est la position de mon sujet dans le cadre. J’avais demandé à ma compagne de se diriger vers la plage. J’ai attendu un moment qu’elle s’éloigne pour laisser une place importante au paysage. Elle devait juste servir de marqueur dans l’espace. Seulement voilà, j’ai trop attendu. Ses cheveux se confondent avec la végétation. En principe, j’aurais dû prendre la photo dix pas en arrière, quand sa silhouette se détache bien sur le sable, à gauche. Autre possibilité : je pouvais attendre qu’elle se situe à la lisière des dunes. Elle aurait occupé un endroit stratégique de l’image : le tiers supérieur droit. Autrement dit elle se serait trouvée sur l’un des points de force de l’image.

La réussite d’une photo tient à peu de choses. Avant d’appuyer sur le bouton, il faut penser au cadrage et décider comment disposer les différents éléments pour assurer une bonne lecture de l’image. En l’occurrence, ici, j’avais le temps. Le placement des personnages, la répartition dans le cadre et les plans qui se détachent bien sont aussi importants que le sujet lui même. Aussi, le rendu d’une image ne fait pas tout. Ce n’est pas parce que les couleurs ou le style du noir et blanc nous plaît que la photo est bonne.

Numérisation de vos anciennes photos papierBlog photo argentiqueVente de photographies noir et blanc pour cadres

9 réflexions sur “Les pièges que j’aurais pu éviter – une photo pourtant facile

  1. Parfaite analyse…je te rassure, tu n’es pas le seul à avoir un oeil sévère envers ses photos…mais avec le temps, cela diminue, on s’applique plus lors de la prise de vue dans l’objectif de passer moins de temps derrière son écran !

  2. Très intéressant et enrichissant.
    Encore un très bon billet.
    Utilise tu la mesure spot du mju 2?
    J’ai suivi tes conseils et m’en suis dégoté un. j’utilise très souvent la mesure spot qui fait des merveilles dans ce genre de situation très contrastée.

  3. Très bonne analyse et c’est un bon exercice à faire. Je pense avoir progressé depuis que je soumets mes photos aux critiques mais aussi depuis que je critique les photos des autres!

  4. Une analyse intéressante et bien construite qui démontre bien comment on peut toujours s’améliorer à condition de ne pas se satisfaire trop facilement de ce que l’on produit… car après-tout, cette photo, pour ne pas être parfaite n’est toutefois pas désagréable à regarder !

  5. C’est vraiment intéressant la manière dont tu racontes et le recul que tu as par rapport à ce que tu fais.
    Te lire est très instructif et j’apprends beaucoup.

  6. @monsterfred Pour ma part, j’aime beaucoup cette photo, le sujet ne sort pas assez, malgré cela, il s’en degage quelque chose d’involontaire & de simplement beau, mélancolique, comme un souvenir qui s’en va.
    je ne sais pas ce que tu as voulu capturer à ce moment, mais même l’horizon de travers me plait grandement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s