Photographier la brume du matin en noir et blanc

Brume-et-canoe-courbes-et-n

Ce matin, j’étais décidé à photographier la brume en noir et blanc.

La brume et le brouillard sont d’excellents thèmes pour la photographie. On distingue parfois à peine les silhouettes et on ne reconnaît plus l’endroit, même s’il est familier. Les repères s’effacent. Les paysages deviennent mystérieux. On peut jouer avec les formes et les contrastes et c’est ce que j’étais venu chercher.

J’ai fait un arrêt au petit port de plaisance de Quesnoy. Le calme était impressionnant. Il ne se passait rien. Aucune péniche ne venait troubler la quiétude du lieu. Sur le plan photographique c’était un peu plat. Mais j’ai senti qu’il y avait du potentiel. Alors, j’ai patienté une bonne demi-heure.

Puis un kayakiste est arrivé sur le ponton. Il a pris son temps avant de se mettre à l’eau. Je pouvais attendre encore un peu. Je me disais que je tenais peut-être une bonne image. J’espérais qu’il parte vers la droite pour que je puisse le photographier de profil. Il a dû m’entendre.

Je l’aurais bien photographié un peu moins sur la droite mais je voulais que la pagaie soit à la verticale. On n’obtient pas toujours ce que l’on veut. Le mouvement se détache assez bien et la silhouette se reflète dans l’eau. J’ai eu le nez fin mais aussi beaucoup de chance.

7 commentaires sur « Photographier la brume du matin en noir et blanc »

  1. Belle ambiance et joli texte.
    Il n’a pas fallu seulement la chance mais aussi la patience du photographe et surtout l’intuition qu’il allait se passer quelque chose.

    1. J’ai tout de même hésité à un moment donné. J’ai failli reprendre la route pour me rendre dans la Flandre belge. J’avais dans l’idée de photographier les routes sinueuses en pleine campagne belge avec la brume tapissant les champs. Finalement, je suis resté.

  2. La patience peut être une qualité chez le photographe mais l’art de choisir l’endroit, le moment et le sujet est bien plus importante. Ici, il était déjà sur place, le sujet est apparu et le photographe a fait le reste…
    Bravo au photographe, à sa technique et…à sa patience.
    bàv defeluy

    1. Merci Philippe.
      Tout était là. je n’avais plus qu’à déclencher. J’aimerais que ce soit toujours aussi facile. Mais je rentre souvent bredouille en ce moment.

  3. Superbe image. J’aime bien le parallélisme de la pagaie et son reflet dans l’eau avec le poteau (pas sûr que cela s’appelle comme ça) sur le ponton et son reflet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.