Le grand angle en argentique

Quand j’aborde la photographie argentique, je fais souvent l’éloge du 50 mm.

Sur mes réflex argentiques, j’utilise aussi un grand angle d’excellente qualité, le Canon 17-40 F4 L USM. Je me suis aperçu que je ne l’employais quasiment jamais à sa plus courte focale. Les photos de paysages sont prises le plus souvent au 28 mm et les groupes de personnes ou les photos de rue au 35 mm. Je descends rarement en deçà de 24 mm.

Je ne suis pas fan des ultra grand-angles. Les 15 et 17 mm sont pratiques en numérique mais en argentique ces focales provoquent des distorsions de l’image. Cependant, quand je revois les photographies au grand angle de Jeanloup Sieff, je me dis que je devrais me forcer à cadrer plus large que d’habitude. C’est le seul photographe que je connaisse qui sache me faire apprécier le grand angle en portrait.

Je suis prudent quand je photographie une personne au grand angle. J’essaie de la placer au centre du cadre et surtout pas dans un coin de l’image. Pour une photo verticale, je me place à mi-hauteur de la personne en laissant de l’espace en bas et en haut du cadre. De manière générale, j’évite de coller une personne au bord de la photo. A 28 mm, la distorsion sur les bords de l’objectif peut transformer la tête du sujet en poire.

J’ai photographié cette montée d’escalier exceptionnellement au 20 mm. La perspective reste naturelle malgré la focale. J’ai fait attention à ne pas lever l’objectif vers le ciel et de conserver un axe horizontal, sinon la jeune femme et la montée d’escaliers auraient subis une déformation.

3 réactions sur “Le grand angle en argentique

  1. Il est vrai qu’en photo argentique, j’utilisais très rarement un grand angle d’une focale inférieure à 28mm.
    Les supers grands angles étaient concidérés comme des « fishes eyes » surtout en dessous de 20mm et les déformations de l’image étaient directement visibles au tirage. Donc, mis à part pour les « effets spéciaux », je m’abstenais. Il en est tout autrement en numérique et malgré que je fais chaque fois la différence, j’ai du mal à m’habituer. Il faut avouer que je fais de la photo depuis plus de 40 ans et que je continue à faire du noir et blanc en argentique avec mon Canon F1, mon FD 50mm f/1.4 SSC et mon HP5 ou TRIX. Pour la couleur, c’est avec une Canon EOS 50D et un EF 24-70mm f/2.8 de la série L…un must !
    Merci à vous pour vos articles, je les lis tous sur ma bte de messagerie. Nostalgie quand tu nous tiens…
    bàv. defeluy

  2. Pingback: Quel objectif choisir pour mon reflex argentique Canon ? « Histoires de photos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s