La photo du dimanche : photographie de rue en couleur

expo voitures street color

Longtemps influencé par les couleurs saturées du film Fuji velvia 50, j’essaie de retrouver le même style d’image avec le reflex numérique.

Ce matin, j’ai pris cette photo avec le 550D et le 17-40 F4 L. J’avais emporté à la fois un reflex argentique équipé du 50 mm F1,4 et le numérique. En général, j’évite de faire ce genre de chose. Je n’aime pas mélanger les styles d’images sur le terrain. Avec le numérique, je me laissais guider par les couleurs alors qu’avec le reflex argentique je cherchais plutôt les détails et les portraits.

La photo a été prise en jpeg. Elle n’a pas subi de correction des couleurs. J’ai juste vérifié les niveaux en automatique dans Photoshop. Vous n’avez pas besoin de recourir à un post-traitement pour obtenir de belles couleurs denses et de beaux contrastes. L’essentiel réside dans la qualité de la lumière et une exposition bien gérée. Si la lumière n’existe pas, vous aurez beaucoup de difficultés à la recréer. Ensuite, ce qui va être déterminant, c’est le choix de l’ouverture, l’utilisation de votre objectif en position grand angle et les ISO réglés sur la valeur la plus basse possible ( 100 ISO par exemple). Le grand angle et un diaphragme fermé à F14 / F16 renforcent la saturation des couleurs.

Pour faire cette image, je ne me suis pas fié à mon boîtier. En mode programme automatique, je n’aurais peut-être pas eu ce rendu. Or, je voulais des ombres bien marquées, comme avec la velvia. J’ai donc photographié en manuel et j’ai choisi moi-même l’ouverture et la vitesse. Pour être sûr des valeurs, j’ai tout simplement appliqué la règle du F16. C’est une méthode simple qui vous servira à chaque fois que la lumière est forte, en été sur la plage comme en photographie de rue.

La règle du F16 est simple : A F16, si vous êtes à 100 ISO, vous mettez la vitesse sur 1/100 ou sur la vitesse la plus proche. Si vous êtes à 200 ISO, votre vitesse sera de 1/200. C’est un bon repère pour ajuster l’exposition. Jetez un oeil à l’histogramme sur votre écran de contrôle et vérifiez que vous n’êtes pas en sous-exposition importante. Pour ma part, ce matin, j’ai modifié légèrement l’exposition après un premier test. J’ai choisi 1/125 de seconde à F16.

Cours photo individuels à Lille, à votre domicile ou en extérieur : plus d’infos.

5 réactions sur “La photo du dimanche : photographie de rue en couleur

  1. Hello Fred et merci pour cette vérité :
    « Vous n’avez pas besoin de recourir à un post-traitement pour obtenir de belles couleurs denses et de beaux contrastes. L’essentiel réside dans la qualité de la lumière et une exposition bien gérée. »

    Et merci pour la suite de l’article! 🙂

    j’espère que tu vas bien!

    A+
    Tom

  2. Voilà une image avec un contraste que j’aime. Les couleurs comme le réelle. Bravo pour ne pas faire comme beaucoup de monde, c’est à dire retravailler les images en poussant les curseurs un peu fort.

  3. Je pense essayer ça ce weekend. On verra. 🙂

    Mon problème est, m’étant mis au tout manuel récemment, vu que j’aime particulièrement les bokeh, je reste toujours avec l’ouverture la plus basse (donc le plus ouvert possible). Il faudrait que je trouve des valeurs associées (comme celles que tu nous proposes) et simplement les essayer. Bref, effectivement, les couleurs sont sympathiques !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s