Un triste mois de juillet II

Vue sur la Baie de Somme - paysage romantique - terrasse - endroit reposant

La lumière est triste alors je vais en profiter pour tester une autre façon de photographier.

Je photographie à 99% du temps en lumière naturelle. Pour les portraits en intérieur, je préfère utiliser la fenêtre comme boîte à lumière. Je projette donc de maîtriser la photographie au flash dans un premier temps, puis la lumière de studio.

En visitant quelques blogs de photographes de mariage américains, je suis tombé sur des articles pointus sur l’utilisation d’un flash externe en photographie. J’ai trop longtemps négligé cet outil. Bien employé, le flash peut apporter plus de créativité. Je m’en suis rendu compte lors du mariage. Je déteste l’aspect artificiel que procure la photo au flash mais dans certains cas, il est quasi indispensable. L’essentiel est de s’arranger pour faire disparaitre les défauts en contrôlant la quantité et la qualité de lumière .

C’est ce que je vais essayer de mettre en application.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.