Coup de chaleur pour le photographe

ROLLEI Retro 100 - pellicule noir et blanc scannée

Au delà de 25° C, je ne suis plus efficace… Je fais comme les animaux, je cherche l’ombre et la fraîcheur.

Je venais à peine d’entamer le sentier de randonnée que je transpirais déjà suffisamment pour avoir envie de faire demi-tour. Je n’étais pourtant pas chargé, j’avais juste emporté le Mju II, un petit compact à pellicules que j’aime beaucoup. Comme je ne supporte pas la chaleur, mon humeur désagréable refait surface. La balade devient très rapidement une corvée.

Quand j’ai pris la photo des jeunes moutons, le boîtier a failli m’échapper des mains, comme une savonnette. Ma gymnastique ridicule pour rattraper l’appareil a dû surprendre les moutons. Je suis reparti aussitôt en ronchonnant : « De toute façon, je ne ferai rien de bien aujourd’hui ! »

3 réflexions sur “Coup de chaleur pour le photographe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s