La street photography ou photographie de rue

Rue de Glasgow - street photography

Pellicule Kodak Gold

La photographie de rue ou la « street photography » comme disent les puristes, est un genre photographique que j’affectionne particulièrement, même si je produis peu d’images.

C’est tellement facile de déclencher pour tout et n’importe quoi et c’est tellement difficile de réussir une seule belle image dans le style de Stephen Shore, William Eggleston ou encore William Klein.
Je ne prétends pas être un photographe de rue. Je suis trop imprégné de ces images mythiques en noir et blanc ou en couleur pour lesquelles je voue une véritable passion. Alors je me contente de prendre les images qui me parlent.

J’ai pris cette photo dans une rue de Glasgow. Le midi, je venais régulièrement me restaurer dans le « Prêt à manger » situé à deux pas de mon lieu de travail.  C’est d’ailleurs à l’intérieur de ce snack que j’ai pris la photo d’un homme de dos. Je voulais garder un souvenir de cet endroit. J’ai saisi mon reflex argentique quand j’ai vu arriver cet homme en costume portant un attaché case, suivi par une femme en survêtement bleu. C’est un peu le cliché classique que l’on peut avoir sur une ville comme Glasgow où se mélangent les hommes d’affaires et les femmes de ménage. Mais cette photo m’a permis de réunir les ingrédients qui me rappellent mon quotidien dans cette ville d’Ecosse.

Quand je saisis une scène de rue, en général j’ai préparé ma prise de vue à l’avance. Pour moi la photographie de rue, c’est un décor de cinéma où les passants sont des acteurs ou des figurants. Photographier les gens dans la rue n’est pas si difficile. D’ailleurs je ne vise pas les personnes, je les laisse entrer dans mon cadre. Je prépare ma prise de vue en choisissant un lieu, un coin de rue, une porte, une vitrine. Je sais donc comment je vais cadrer, et mes réglages sont définis avant que « la proie » vienne se positionner au bon endroit. Il arrive que le sujet s’excuse en passant devant l’objectif ou s’arrête pour que je puisse prendre la photo. Le subterfuge ne marche pas à chaque fois. Il vaut mieux porter le viseur à l’oeil au dernier moment.

Le photographe que j’aime le plus dans ce genre d’exercice est sans conteste Raymond Depardon. Il s’exécute à une vitesse incroyable et peut déclencher à un mètre de son sujet sans être repéré. Mais surtout, il sait mettre en scène la vie dans les rues des grandes villes. Il plante le décor et intègre les passants d’une façon magistrale. Vous avez certainement en tête son dernier livre « La France de Raymond Depardon », une oeuvre imposante et magnifique. Mais si vous aimez la street photography en couleur, je vous conseille vivement « Villes/Cities/Städte » édité chez Acte Sud. Vous serez étonné comment il intègre l’humain dans la ville.

Avez-vous des livres photos sur la street photography à suggérer ?

Une pellicule photo pour tout faire : la Fuuji X-tra 400Je ne photographie pas les chatons d'ordinaireUn sujet photo à la portée de tous : ma ville

3 réactions sur “La street photography ou photographie de rue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s