Le portrait au 50 mm

Je vous ai beaucoup parlé de photographie argentique ces derniers temps. Je ne voudrais pas vous lasser avec mes histoires de pellicules. Alors, je reviens sur un sujet qui me tient à coeur : le 50 mm.

Un des domaines dans lesquels excelle cet objectif monté sur un reflex numérique, c’est le portrait. Un 50 mm sur un Eos 550D ou un Nikon D60, au hasard, devient un formidable outil pour le portrait. Il adoucit, il enveloppe, vous appellerez ça comme vous voulez, mais l’effet est génial.  

La photo de ma nièce ci-dessus a été prise avec un EOS 40D, au 50 mm et à pleine ouverture. C’est à dire à la plus petite valeur qu’offre l’objectif : F/1.4. J’ai pris soin de faire la mise au point sur son oeil droit. Vous remarquerez que son épaule gauche est dans le flou. C’est ça l’effet du 50 mm à pleine ouverture.

En argentique, j’adorais le 85 mm F/1.8, un objectif absolument génial pour le portrait. Excusez-moi de revenir encore sur la photo à papa. Aujourd’hui, l’équivalent serait le 50 mm sur un reflex numérique amateur ou expert. Peu importe la marque, Nikon ou Canon, vous ne trouverez pas mieux en terme de prix pour un objectif de qualité.  Si vous aimez les flous magiques, prenez un 50 mm !

Le 50 mm sur un reflex argentique Canon

En ce moment, je suis en pleine préparation pour le mariage de mon petit frère et je me demande quel matériel je vais bien pouvoir embarquer dans cette aventure. J’adore mon petit frère et ma future belle-soeur, alors je ne veux pas les décevoir. Je sais que je peux compter sur mon 50 mm pour de la photo romantique. Héhé, il me servira aussi sur mes boîtiers argentiques. Oh non, faut que j’arrête avec l’argentique !

Je l’ai déjà dit, dans des billets précédents : le 50 mm ne déforme pas les visages ( en argentique comme en numérique ). Les experts en matos diront que le 50 mm se transforme en petit télé-objectif. Autrement dit, vous pourrez isoler facilement une personne, sans être obligé de vous approcher de trop près et vous pourrez vous passer du super zoom.
Le 50 mm sera d’autant plus utile si vous êtes coincé en intérieur avec peu de lumière et que vous ne voulez pas utiliser le flash. Quand je suis sur des salons par exemple, j’évite le flash à tout prix. Il dénature les couleurs. Je me sers du 50 mm pour isoler les personnages, comme dans la photo ci-dessous. En travaillant avec une ouverture de diaphragme importante (genre F/1.8), on évite les ISO élevés et donc les images granuleuses.

Bon, maintenant, j’aimerais que vous participiez un peu. Montrez vos photos au 50 mm et dites ce que l’on peut faire avec un tel objectif.

9 commentaires sur « Le portrait au 50 mm »

  1. avec ce billet tu me fais déjà regretter d’avoir commandé un 35mm f 1.8 sur un boitier DX (nikon). ça ne sera pas idéal pour le portrait j’en conviens (le 85mm, voire le 135mm sont plus adaptés) mais plus universel, avec un potentiel créatif au RDV. Continue continue ton blog est chuper : clair, précis et pédago.
    La Molte

    1. Ne te tracasses pas avec cela! même s’il est vrai que le 85 et le 135mm permettent une certaine facilité de travail en portrait serré, le 50mm offre aussi d’excellente prestation en portrait américain (tête et buste) et ceci sans déformation.

      J’ai commencé en 2006 avec un d70s et un sigma 30mm ce qui me donnait un 45mm…aujourd’hui je suis passé sur un FF avec un 50mm toujours…le 50 reste pour moi l’objectif à tout faire et quand ses limites pointes le bout de son nez…la créativité est la pour reprendre la relève…haaa la photo!!!

  2. Merci pour ce petit article, je te suis sur Twitter (je suis Hogun16) et je t’avouerais que le 50mm F1,4 est le dernier caillou que je me suis offert pour mon D300. Merci pour ces explications claires et en effet, les portraits au 50 sont totalement différents !!! @+

  3. Je suis content de constater que de nombreuses personnes aiment « travailler » avec des focales fixes, je n’ai rien contre les zooms, mais le plaisir et le possibilités de créativité me semblent tellement étendue en fixe…je serai prof dans une école supérieur…j’obligerai les étudiants de première année à n’utiliser que le 50 ou correspondant (43° champs)durant toute la première année…cela me semble tellement évident.

    Merci pour ce bon moment. »

  4. Pour ma part sur APSC (comme le 550D, j’ai un 600D Canon), j’ai été un peu déçu par le 50mm : pas assez large pour être polyvalent, et pas assez serré pour du portrait.
    Optiquement parlant, c’est vrai que c’est d’excellente qualité, mais j’ai préféré opté pour un couple légèrement différent : 28 ƒ1.8 et 85 ƒ1.8.
    Le 28 n’est pas adapté au portrait, mais permet de faire un peu de tout, dans toutes les conditions, le 85 permet de faire du portrait dans de bonnes conditions.

    C’est d’ailleurs les 2 objectifs que j’emporterai au mariage d’amis que je couvre aussi cet été!

    Quoi qu’il en soit, le 50mm a le GROS avantage de ne pas déformer les courbes, et ce n’est pas négligeable!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.