Les highlands à une demi-heure de notre appartement

Loch Lomond - Conic Hill - Histoires de photos sur l'Ecosse - analogiques

Paysages des Highlands – Vue sur le Loch Lomond depuis Conic Hill

Nous avons atterri en Ecosse pour le travail, en 2001. Une start-up de Glasgow nous a payé, Heidi et moi, les billets d’avion pour un entretien d’embauche. La société recrutait des Français et des Allemands. Nous avons eu trois jours pour apprécier la qualité de vie en Ecosse. Après un mois de réflexion, nous sommes repartis à Glasgow pour signer le contrat. La compagnie américaine nous a logé six mois dans un superbe appartement situé dans le vieux quartier populaire de Partick.  C’est comme ça que nous avons pu quitter ensemble un job mal payé en France pour aller vivre et travailler ensemble à Glasgow.

Nous avons débarqué en mai. Et les premiers jours sur le sol écossais nous avaient fait du bien. Nous ne devions pas commencer le travail avant plusieurs jours, ce qui nous a permis de flâner dans les nombreux parcs et jardins de la ville. Le soleil était avec nous et je commençais à croire que la douche écossaise était un mythe. Très vite, nous voulions voir les paysages des Highlands. On réservait nos week-ends pour la rando, la photo et la gastronomie.  J’adorais sillonner les petites routes du pays en voiture, en bus et aussi et surtout en train.

De temps en temps, nous prenions le train pour nous rendre au Loch Lomond, le plus grand loch de toute la Grande-Bretagne.  La gare était à deux pas de notre appartement et il suffisait de monter dans le train pour acheter un billet vraiment peu coûteux. On descendait à Balloch, une petite ville sans importance, à part sa distillerie, mais qui marque le terminus de la ligne et le début des Highlands. On arrivait au Loch Lomond plus rapidement qu’au bureau.  On pouvait ensuite rejoindre Balmaha sur le flan est du loch, un lieu de villégiature très populaire et loin du tumulte de la ville. La petite station est bien connue des randonneurs qui empruntent la West Highland Way, un sentier qui traverse quasiment toute l’Ecosse.

A Balmaha, j’ai apprécié la tranquillité, c’est un endroit reposant. Par contre, je redoutais les midges, de minuscules moustiques voraces qui vous dévorent inlassablement et ça fait bien rire les Ecossais qui eux ne sont pas piqués. Balmaha se trouve juste à la frontière entre deux régions géographiquement et culturellement très différentes : les hautes terres et les basses terres. Du vieux village, nous avons marché jusqu’au sommet du mont Conic Hill. C’est depuis ce mont que j’ai pris la photo en contre-jour avec les moutons.

Le panorama en haut du mont Conic Hill est impressionnant. La vue sur le Loch est splendide. L’air est vif là-haut, même si le soleil brille et la météo peut changer rapidement. Il faut toujours prévoir plusieurs types de vêtements. Je prenais soin de mettre à l’abri mon matériel photo argentique dans un sac Lowepro.

Sur la rive opposée, vous trouverez un petit village fleuri où les habitants de la région aiment se balader le dimanche en famille : Luss. On y vient pour faire de la voile, du jet-ski, du canoë… Les cars de touristes y font en général un arrêt, mais le site est rarement surpeuplé.

Si vous visitez l’Ecosse, vous avez de fortes chances de passer par le Loch Lomond en venant de Glasgow, car les routes pour rejoindre les Highlands sont peu nombreuses. Alors prenez le temps d’apprécier le Loch Lomond et ses environs. N’oubliez pas de recharger les batteries de votre appareil photo numérique. Il y a de bien belles images à prendre.

Toutes les photos ont été prises avec un reflex argentique Canon EOS 30. J’utilisais des pellicules amateur du type Kodak Gold et Fuji Supéria. Les négatifs sont scannés par moi même.

Famille écossaise

Canoes sur le loch lomond - Ecosse - highlands

Souvenirs sur pellicules argentiques – Numérisation des négatifs – tirages numériques de vieux négatifs noir et blanc

4 réflexions sur “Les highlands à une demi-heure de notre appartement

  1. je suis passée par hasard à cause du titre …et là je vois que tu choisis aussi les pellicules fuji supéria .c’est celles que je préférais quand je faisais des photos couleur s argentiques .Je me remets au Noir et blanc (amateur…)et tirage aussi en amateur pour le plaisir

    je reviendrai voir les photos
    bonsoir

  2. Pingback: Les paysages incroyables des Highlands « Histoires de photos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s