Ces photographies de petits riens

Détail sur voiture ancienne

Quand j’étais petit garçon, j’étais un rêveur. Je pouvais observer un petit trou dans le parquet de ma chambre pendant des heures et me laisser envahir par les rêves, tout éveillé. Je recréais involontairement des mondes imaginaires à en perdre le fil du temps.
A partir de rien, tout un univers se construisait autour de moi et je voyais défiler des histoires fantastiques.

Je m’attachais à ces petites choses sans importance et leur donnais une vie complexe et passionnante.

Aujourd’hui, j’ai l’impression de reproduire les mêmes rêves au travers de la photographie. En me focalisant sur un morceau de bois, une lampe de chevet ou une bicyclette rouillée, je redonne vie à mon imagination et j’accorde une valeur bien réelle à ces objets ordinaires.

C’est pourquoi j’aime entrer en contact avec ces objets anodins que je photographie. Avec le 50 mm, je peux m’en approcher et sentir les matières. Tous ces petits riens sont photographiés avec un appareil argentique. Le plus souvent avec l’EOS3 pour la clarté de son viseur et toujours avec le 50 mm.

Quand je suis d’humeur à photographier avec mon coeur, je ne cherche pas un sujet en particulier. Je me laisse guider par mes intuitions. Les images viennent à moi, sans réfléchir.

Si vous aussi vous aimez les photographies de petits riens, venez partager vos photos sur le blog Histoires de photos.

Ardeche / France

Photo au 50 mm reflex argentique

10 commentaires sur « Ces photographies de petits riens »

  1. Le 50mm c’est l’optique mythique quel que soit le réflex. C’est vrai que revenir aux bases quelques fois cela fait du bien !
    Peu de photographes (il me semble), amateurs ou pros photographient au 50, focale qui oblige à être proche du sujet ou tout au moins à se dévoiler !

  2. C’est vrai qu’il ne faut pas grand chose pour s’évader dans notre « autre monde ». La photo y aide pas mal et beaucoup de personnes de notre entourage ont un peu de mal à imaginer pourquoi on passe souvent beaucoup de temps et beaucoup de clichés pour faire une seule bonne image. Enfin, on l’espère bonne.

  3. Hello! 🙂
    Comme toi, j’ai un gros faible pour le 50 (et depuis peu pour le 35mm). Il est léger, lumineux et peu encombrant.
    Un objectif que je conseille toujours comme premier ou second objo si la personne a déjà un zoom « de kit ». C’est d’ailleurs souvent après avoir gouter aux « vrais objectifs » qui impliquent une contrainte de placement* que les gens font moins de photos mais les font mieux… Et y prennent gout! 😉
    En gros, passer de faire « DES photos » à « DE LA photo ». 🙂

    * Je veux dire qu’un fixe implique de se mettre dans la situation, de chercher un cadrage et au lieu de mitrailler, ils en font 2~3… Bonnes!

    @ Marc : Entièrement d’accord! Je vois souvent des photographes avec des 70-200 (mariages etc etc) qui font 1500 portraits « bokeh-paparazzi » sans aller chercher « le pourquoi de l’éclat de rire », par exemple… Perso, je fais de 20 @85 mm max et je trouve que le 20mm permet de faire de biens meilleures choses que du paysage 😉

    a+
    Tom

  4. J’adore ces petits riens: il faut avoir un coup d’oeil affûté pour les saisir! Avec une mention spéciale pour la première, très années 50!
    Bonne journée.

    1. Merci DomLortha.
      Les années 50 !! J’aimerais pouvoir remonter le temps et photographier la vie telle qu’elle était à cette époque. Les voitures, les vêtements, les boutiques et objets des années 50. Je trouve cette époque formidable, visuellement parlant.

  5. Je viens d’arriver sur cet article au titre équivoque qui me plaisait bien et je vois que dedans tu fais plus ou moins l’éloge du 50 mm. Justement, depuis peu j’ai envie de m’acheter cet objectif. Surtout depuis que j’ai vu qu’il ne coûtait pas cher (par rapport aux autres).

    J’aimerais bien aussi, à l’aide de simples photos, faire marcher l’imaginaire des gens. Les petites choses que l’on utilise tous les jours nous semblent tellement habituelles qu’on les oublierait presque… C’est triste.

  6. Ces petits riens photographiés constituent souvent le point de départ de ceux qui écrivent leurs images avec des mots: magnifiques images 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.